Capteur- Live MOS, 12 Mpx effectifs (13,06 Mpx au total).17,3 x 13 mm
Monture- Micro 4/3
Optique livrée- 14-42 mm f/3,5-5,6 OIS / 14 mm f/2,5 non stabilisé
Stabilisation- oui, avec certaines optiques uniquement
Antipoussière- oui, par vibrations ultrasoniques
Viseur- non (en option)
Écran- 7,6 cm, 460 000 points, format 3/2 tactile
Mise au point- par détection de contraste (analyse sur 120 i/s)
Modes autofocus- AFS/ AFC/ MF. Détection de visages / suivi AF / choix du collimateur sur 23 zones.
Mesures d'exposition- sur 144 zones
Modes d'exposition- AE Programme / AE Priorité d'ouverture / AE Priorité d'obturateur / Manuel
Vitesse d'obturation- 60 - 1/4000 s
Motorisation- 3,8 i/s
Sensibilité ISO- Auto / Intelligent ISO / 160 / 200 / 400 / 800 / 1600 / 3200 / 6400
Mémoire- Cartes SD, SDHC (jusqu’à 32 Go), SDXC (à partir de 48 Go)
Alimentation- Pack batterie Li-ion (7.2V, 940mAh) (Inclus)
Connexion-
Dimensions- 108 x 67 x 33 mm
Logiciels- PHOTOfunSTUDIO 6.2 HD Edition / SILKYPIX® Developer Studio 3.1 SE / Suoer LoiloScope (version d’essai) / Pilote USB
Dans la boîte- Chargeur de batterie, bouchon de boîtier / Câble audio-vidéo, câble USB, Câble secteur, bandoulière, stylet, CD-ROM

Caractéristiques

Panasonic GF3 3_4 face en rouge avec le 14 mm f/2,5

Chez Panasonic, la gamme des compacts à objectifs interchangeables G se hiérarchise en 3 segments. La gamme GH est clairement celle dédiée au monde de la vidéo, tandis que les G viennent, un peu schématiquement, remplacer les reflex amateurs. Quant aux GF, ils sont avant tout destinés aux débutants et à ceux qui recherchent un petit boîtier simple d'utilisation. Une sorte de compact de luxe.

Fraichement annoncé en ce début d'été, le Panasonic Lumix GF3 est une évolution notable de la série, au moins au niveau de l'esthétique et de l'ergonomie.

Pour accéder à une cible plus grand public, le GF3 met clairement en avant les automatismes et de nombreuses commandes disparaissent au profit d'un écran tactile. Le flash vient désormais se positionner au dessus de l'optique entraînant de fait, la disparition de la griffe porte accessoires.

Gestion du bruit électronique

Le Panasonic GF3 conserve le capteur 4/3 de 12 Mpx qui équipait déjà les précédents modèles GF1 et GF2. Si le capteur est identique, le nouveau compact est équipé d'une toute nouvelle puce Venus Engine pour le traitement des images. Tout comme Olympus avec le Pen E-P3, les ingénieurs peuvent désormais obtenir le meilleur d'un capteur qu'ils connaissent désormais très bien.

JPeg

Et effectivement, les images délivrées par le GF3 sont meilleures que celles du précédent modèle. Même dans les plus basses sensibilités (160, 200 ISO) le moutonnement est moins visible. Dès 400 ISO, le GF3 prend l'avantage avec un moutonnement beaucoup moins marqué. Dans les cas et dans les zones les plus denses, vous noterez déjà la présence de marbrures violettes. À 800 ISO, la différence est toujours bien visible entre les deux boîtiers et le GF3 prend encore de la distance. À 1600 ISO, le grain sait rester assez fin (surtout beaucoup moins "numérique" avec des aplats colorés) et le lissage doux. Les images restent assez facilement exploitables. À 3200 ISO, le grain devient un peu plus grossier et le lissage beaucoup plus marqué entrainant une dilution des détails. La plus haute sensibilité ISO 6400 ISO n'est guère exploitable : la dynamique est fiable, le grain important et pas très beau. Cette position sera à réserver aux cas extrêmes.

[Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des images

](http://www.pixum.fr/)Pour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons [un tirage chez notre partenaire **Pixum**](http://www.pixum.fr/). Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 3200 ISO.

Vous pouvez également comparer le Panasonic GF3 avec le précédent modèle (Panasonic GF2), mais également le plus récent Olympus Pen E-P3 et le Sony NEX-5.

Le GF3 est plus performant que son aîné, même si la différence n'est pas spectaculaire (le GF3 ne gagne pas un IL face à son prédécesseur). Les images sont plus fouillées et le traitement du bruit plus agréable, mais 3200 ISO semble la sensibilité limite pour le capteur 12 Mpx de Panasonic.

Le Pen E-P3 marque le retour d'Olympus sur le segment du Micro 4/3. Avec un capteur identique en définition 12 Mpx, le E-P3 délivre des images JPeg plus harmonieuses avec un bon équilibre entre accentuation et lissage pour limiter le grain. À 1600 et 3200 ISO, le grain est légèrement plus fin sur les images du E-P3, mais la différence est subtile. Pour les deux boîtiers, les clichés à 6400 ISO sont difficilement exploitables, mais là encore, le E-P3 délivre un grain plus fin et plus agréable.

Le capteur APS-C 14 Mpx du Sony NEX-5 conserve son avance sur les modèles Micro 4/3 avec un grain plus fin et moins irrégulier. Si les différences sont peu marquées jusqu'à 800 ISO, le NEX-5 prend largement le dessus à partir de 1600 ISO et lâche complètement ses concurrents dans les hautes sensibilités (3200 et 6400 ISO).

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Panasonic GF3
Il n'y a actuellement aucune offre.
Contenus sponsorisés