New York la nuit, des macchabées, du sang sur les trottoirs, des loqueteux... c'est l'Amérique des bas-fonds et du crime que Weegee montre. L'Amérique urbaine de la nuit, des heures perdues dont l'atmosphère noire marquera tant ces cinéastes de polars jusque dans les années 1960.

Les débuts dans la vie d'Usher Fellig s'enracinent au cœur de l'histoire de l'Europe du début du 20e siècle, puis dans celle de l'Amérique nourrie de ses migrants. Il voit le jour dans une famille juive et pauvre quelque part aux confins de l'empire austro-hongrois des Habsbourg, dans la ville aujourd'hui ukrainienne de Zloczew. Les pogroms se succèdent et provoquent l'exil en Amérique du père, dès 1906. Sa famille le rejoint quatre ans plus tard. À son arrivée à l'ombre de la statue de la Liberté, Usher devient Arthur — une "américanisation" de son prénom, imposée à tous les immigrés aux prénoms "impossibles". Il a 11 ans.

Cow Boy fatigué, vers les années 1940Cow Boy fatigué, vers les années 1940.

Il vous reste de l'article à lire
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications 

Contenus sponsorisés