Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Le new-yorkais Stephen Shore est un monomaniaque de la photographie. Il tire à 6 ans et vend ses premières images au MoMA à 14. L'exposition que lui consacre l'édition 2015 des Rencontres d'Arles sera l'un des événements de cet été. Rapide flash-back sur le parcours de ce grand nom de la photographie américaine âgé aujourd'hui de 68 ans.

Oui, Stephen Shore a jeté son dévolu sur la photographie de façon totale et exclusive, et ce, dès les premières années de sa vie. Sa biographie officielle, très formelle, révèle qu'il développe et tire des films familiaux dès l'âge de 6 ans, en 1953. Trois ans plus tard, à 9 ans, qu'il reçoit en cadeau un appareil 35 mm. En 1958, le livre de Walker Evans American Photographs agit comme une révélation. À 11 ans, ce garçon qui sait la chimie avant la prise de vue a donc connu trois moments fondateurs qui font de lui l'un des auteurs les plus respectés aujourd'hui.

crédit photo : stephen shore

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications