Quand on naît sous le signe de l'étoile de David à la fin des années 1920 en Europe, et qu'on pressent qu'il faut sauver sa peau, on emprunte alors les chemins de l'exil. Celui qui sera plus tard connu sous le nom d'Elliott Erwitt naît Elio Romano Erwitz, à Paris, en 1928, ses parents ayant fui la Russie. Il est d'abord élevé en Italie, puis, en 1938, part avec sa famille aux États-Unis, à New York, Chicago et enfin Los Angeles, où il arrive à 11 ans, l'année du début du conflit mondial. Résultat : il parle aujourd'hui quatre langues.

Photo Elliott Erwitt

Il vous reste de l'article à lire
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications