Le Sony FE 85 mm f/1,8 n'est pas le seul 85 mm (autofocus) compatible avec les Sony A7 : on trouve également en gamme Sony G Master une version plus lumineuse (f/1,4), ainsi qu'une version similaire chez Zeiss en gamme Batis. C'est une focale est très intéressante pour les amateurs de portraits, qui veulent réaliser de beaux effets de bokeh tout en gardant une certaine distance avec leurs sujets.

Test - 23/12/2015
Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Batis 85 mm f/1,8
Priceminister 1134,00 €
Digixo 1178,99 € Voir l'offre
Amazon 1199,00 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 1199,00 € Voir l'offre
Test - 11/04/2016
Sony G Master FE 85 mm f/1,4
G Master FE 85 mm f/1,4
Fnac.com marketplace 1673,99 €
Digixo 1819,00 € Voir l'offre
Amazon 1819,68 € Voir l'offre
Miss Numérique 1949,90 € Voir l'offre
Fnac.com 1999,99 € Voir l'offre
MontureFE
Format couvert24 x 36 mm
Plage focale85 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C127,5 mm
Ouverture maximalef/1,8
Ouverture minimalef/22
Distance de mise au point0,8 m
Nombre de lamelles du diaphragme9
Construction9 lentilles réparties en 8 groupes
Éléments spécifiquesUn verre ED
Échelle des distancesNon
Rapport de reproduction0,13X
MotorisationOui
StabilisationNon
Dimensions78 x 82 mm
Diamètre filtre67 mm
Poids371 g
Pare-soleilOui
Étui soupleNon

Prise en main
Très bien !

Présentation

Ce nouveau 85 mm est donc une optique destinée au portrait. Il dispose d'une ouverture maximale de f/1,8 et il est composé de 9 lentilles réparties en 8 groupes, dont 1 verre ED. On retrouve une motorisation double linéaire et un diaphragme à 9 lamelles. Il mesure un peu plus de 8 cm de long et pèse moins de 400 g. Sur le côté de l'objectif, on retrouve une touche programmable. L'objectif est protégé contre les intempéries.

Prise en main

La prise en main de ce nouveau 85 mm est excellente ! L'objectif est relativement compact et léger. Comptez un peu plus de 370 g sur la balance et un peu plus de 8 cm de longueur. On est très loin des plus des 800 g de la version f/1,4 G Master ! Parfaitement dimensionné pour un hybride A7, l'objectif jouit d'un design sobre, discret et élégant ; il est tout en métal, avec une finition noire satinée.

Sony FE 85 mm f/1,8

Sur cet objectif, Sony est allé à l'essentiel. Oubliez l'indicateur de distance de mise au point dynamique ou la présence d'une bague de diaphragme manuelle. L'objectif dispose seulement d'une large et confortable bague de mise au point manuelle, à la fluidité d'ailleurs excellente. Malheureusement, aucun repère n'est disponible : ni distance, ni distance minimale de mise au point, ni infini.

Sony FE 85 mm f/1,8

En revanche, Sony a ajouté un interrupteur pour basculer en mise au point manuelle et une touche programmable (comme on peut en trouver sur de gros téléobjectifs) : un très bon point.

Sony FE 85 mm f/1,8

Test labo
Très bien malgré le léger décrochage

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11, par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil et de la taille de son capteur. Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Nous avons testé l'objectif avec un Sony A7R II au capteur 42 Mpx de 8 000 x 5 320 px. Chaque pixel mesure donc 4,5 micromètres de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

Testé avec Imatest

Les performances de ce nouveau 85 mm sont très bonnes. Le comportement général de l'objectif est cohérent, malgré un léger et étrange décrochage du piqué à f/2,8. Hormis ce petit défaut, le piqué augmente sur toutes les zones de l'image à mesure que l'on ferme le diaphragme. Au centre, il est très élevé dès la plus grande ouverture f/1,8.

L'objectif souffre toutefois d'un manque d'homogénéité marqué entre le centre, les deux tiers des images et les bords extrêmes. Ce phénomène s'observe à toutes les ouvertures, mais s'amenuise à mesure que l'on ferme le diaphragme. C'est à f/8 et f/11 que l'objectif délivre le meilleur de lui-même et les images les plus homogènes.

Notre scène test.

Face au G Master Sony

Impossible de ne pas comparer les performances de cec nouveau 85 mm avec celle du très remarqué 85 mm f/1,4 G Master sorti l'année dernière. Malheureusement, entre le test du G Master et celui-ci, nous avons changé de scène test. Nous ne pourrons donc pas comparer visuellement les images produites par ces deux objectifs. Par contre, le protocole de test sur la partie "mesurée" n'a pas changé et nous avions également testé le G Master avec un A7R II.

Sony G Master FE 85 mm f/1,4

Au final, Sony signe avec ce G Master 85 mm f/1,4 très lumineux une optique d'exception. Sa qualité d'image est impressionnante et il engloutit sans sourciller les 42 millions de pixels d'un A7R II. Nous avons été particulièrement surpris par son niveau de piqué et, surtout, son homogénéité à la plus grande ouverture f/1,4 !

G Master FE 85 mm f/1,4
Fnac.com marketplace 1673,99 €
Digixo 1819,00 € Voir l'offre
Amazon 1819,68 € Voir l'offre
Miss Numérique 1949,90 € Voir l'offre
Fnac.com 1999,99 € Voir l'offre

Le résultat est tout bonnement sans appel : la version G Master enterre en tout point ce nouveau 85 mm f/1,8, avec un meilleur piqué, un meilleur comportement...

Face au modèle Batis de chez Zeiss

Comparons maintenant ce nouveau 85 mm à une optique concurrente similaire : le Zeiss Batis 85 mm f/1,8. Comme pour le 85 mm G Master, nous ne pouvons pas comparer visuellement ces deux objectifs, mais seulement les courbes de mesures Imatest.

Zeiss Batis 85 mm f/1,8

Les essais en laboratoire révèlent certes un comportement homogène en fonction des différentes ouvertures — ce qui est un très bon point —, mais également un manque d'homogénéité entre le centre et les bords au sein des images elles-mêmes et ce, à toutes les ouvertures !

Batis 85 mm f/1,8
Priceminister 1134,00 €
Digixo 1178,99 € Voir l'offre
Amazon 1199,00 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 1199,00 € Voir l'offre

Les comportements du Zeiss et du Sony f/1,8 sont assez similaires. L'objectif Zeiss délivre un piqué au centre légèrement plus élevé, mais souffre d'un manque d'homogénéité plus marqué que le modèle Sony.

Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ — ou angle de vision — couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Un 85 mm est une focale idéale pour le portrait : elle permet de garder une certaine "distance" avec le sujet principal, tout en écrasant un peu les perspectives entre ledit sujet et l'arrière-plan. Monté sur un appareil équipé d'un capteur au format APS-C, cet objectif équivaut à un 127 mm (coefficient de x1,5 chez Sony).

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Ce 85 mm vignette, c'est un fait. C'est bien entendu aux plus grandes ouvertures que le phénomène est le plus marqué et entrant dans l'image, et il est visible jusqu'à f/5,6. Certains y verront un inconvénient, d'autres un avantage pour refermer les cadrages.

Les distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont bien maîtrisées et assez discrètes.

Le bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou — notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses — sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Non, un f/1,8, ce n'est pas "presque comme un f/1,4" ! Certes, en matière de vitesse, on peut faire le raccourci, mais en matière de profondeur de champ et de bokeh, non.
Prenons un exemple concret avec un portrait réalisé à 3 m avec un 85 mm. Avec une ouverture de f/1,8, la profondeur de champ (distance entre le premier plan net et le dernier plan net) est de 16,3 cm. À f/1,4, elle est de 12,7 cm. Cela ne paraît pas grand-chose, mais cela fait toute la différence sur le rendu du flou d'arrière-plan.

Galerie terrain

Verdict
Très belle alternative au G Master

Ce nouveau 85 mm est une belle surprise. En effet, l'objectif se positionne comme une alternative très intéressante au FE 85 mm f/1,4 G Master, qui est remarquable mais aussi très cher. Sur cette version, l'ouverture maximale est un peu moins généreuse (f/1,8 contre f/1,4) et certaines caractéristiques qui font la particularité du G Master manquent à l'appel : la possibilité de décranter la bague manuelle de diaphragme, par exemple. Cependant, ce 85 mm est beaucoup plus compact et mieux proportionné à un boîtier du calibre d'un Alpha 7.

La qualité optique est très bonne, bien qu'imparfaite. Le niveau de piqué au centre est élevé dès la plus grande ouverture. L'objectif souffre d'un manque d'homogénéité à toutes les ouvertures, mais on sera relativement indulgent sur ce point, compte tenu de l'usage auquel il est destiné : le portrait. On note une bonne gestion des distorsions et un vignetage assez marqué aux plus grandes ouvertures (visible jusqu'à f/5,6).

Nous le recommandons sans la moindre hésitation.

+
  • Prise en main, qualité de construction et finition
  • Présence d'une touche programmable (mémo AF)
  • Grande ouverture f/1,8
  • Qualité optique générale : piqué et comportement
  • Faibles distorsions
  • Pas d'indicateur de distance de mise au point dynamique
  • Pas de repères de butée pour la bague de mise au point manuelle
  • Pas de stabilisation optique
  • Décrochage de piqué à f/2,8
  • Manque d'homogénéité marqué à toutes les ouvertures
  • Vignetage marqué
En résumé

Ce nouveau 85 mm est une belle surprise et fera le bonheur des amateurs de portraits qui ne peuvent s'offrir le modèle G Master f/1,4. La prise en main est excellente, malgré quelques défauts, et il en va de même pour la qualité optique et le piqué.

FE 85mm f/1.8
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Les prix
Sony FE 85 mm f/1,8
Amazon 649,00 €
Digit-photo.com 649,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 649,00 € Voir l'offre
Priceminister 649,90 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 649,99 € Voir l'offre
Fnac.com 679,99 € Voir l'offre