Monturemicro 4/3
Format couvertmicro 4/3
Plage focale15 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C30 mm
Ouverture maximalef/1,7
Ouverture minimalef/16
Distance de mise au point0,7 m
Nombre de lamelles du diaphragmenc
Construction9 lentilles réparties en 7 groupes
Éléments spécifiques3 lentilles asphériques - traitement Nano Surface Coating
Échelle des distancesnon
Rapport de reproduction0,1x
Motorisationoui
Stabilisationnon
Dimensions58 x 36 mm
Poids115 g
Étui souplenc

Flash test

Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7Ce Summilux 15 mm f/1,7 siglé Leica équivaut à un champ de 30 mm sur un capteur 35 mm. Il est fait de 9 éléments répartis en 7 groupes, incluant 3 verres asphériques, et bénéficie d'un traitement Nano Surface Coating.

L'optique, motorisée, jouit d'un nouveau moteur AF plus silencieux, plus souple et plus précis, selon le fabricant, ett ce, en photo comme en vidéo. Elle est pourvue d'une bague de diaphragme et d'un interrupteur AF/MF. Cette focale fixe sera disponible en noir ou version argentée pour s'accoupler facilement avec un GM1 par exemple.

Caractéristiques

Prise en main

Le nouveau Panasonic Leica Summilux 15 mm est très compact et très léger : il mesure moins de 4 cm pour un poids d'un peu plus de 100 g. Malgré sa grande ouverture de f/1,7, son épaisseur est assez réduite avec 6 cm de diamètre. C'est le compagnon idéal d'un boîtier ultra-compact tel le GM1 ou le GM5 par exemple.

Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7

L'objectif bénéficie d'une construction 100 % métal. La qualité de construction semble au rendez-vous. Il est assez discret et existe en deux couleurs (noir et argent). On retrouve une très agréable bague de diaphragme manuelle crantée au 1/3 IL et disposant d'une position automatique.

Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7

Bien que la bague de mise au point soit assez étroite, elle reste confortable à utiliser. Elle ne dispose malheureusement pas de butée pour la mise au point minimale et l'infini, mais sa fluidité est parfaite.

Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7

Au labo

Nous avons testé le Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 avec un Lumix GM5 et son capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels (2,8 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un GM5 de 16 Mpx) et la taille de son capteur (micro 4/3 pour le GM5). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le GM5 dispose d'une définition de 4592 x 3448 pixels. Chaque pixel mesure donc 2,8 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/8 !

L'objectif procure le meilleur de lui-même de f/2,8 à f/8. Sur cette plage d'ouverture, le piqué est assez élevé et homogène sur l'ensemble de l'image. Au-delà, la diffraction fait son apparition, faisant baisser la sensation de netteté et, par conséquent, la restitution des fins détails.

Aux plus grandes ouvertures, les images sont moins homogènes. On observe une franche baisse de piqué entre le centre et les bords. De manière générale, le piqué que procure cet objectif n'est pas extrêmement élevé.

En plus des traditionnelles photos de notre scène test (vous pouvez télécharger les fichiers RAW en haute définition), nous avons passé le couple (objectif + GM5) dans notre moulinette maison avec la charte SFR+ et Imatest.

Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7

Comparons les résultats de cet objectif à ceux de son principal rival : l'Olympus M. Zuiko Digital 17 mm f/1,8 (déjà testé sur Focus Numérique). Les résultats sont assez similaires, même si on note de meilleurs résultats à la plus grande ouverture sur le 17 mm Olympus.
Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7
Ci-dessus en haut, le Panasonic à f/1,7, puis l'Olympus à f/1,8. Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 Olympus 17 mm f/5,6 Ci-dessus en haut le Panasonic à f/5,6, puis l'Olympus à f/5,6.

Terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 4

Voici ce que l’on obtient avec le 15 mm monté sur le GM5, qui est équipé d’un capteur micro 4/3. Avec le coefficient de conversion de 2x, on obtient un équivalent 30 mm. Cet objectif est la parfaite focale standard pour du reportage ou du paysage par exemple.

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Le vignetage est bien présent aux plus grandes ouvertures. Il devient totalement négligeable dès f/2,8.

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont très discrètes sur cet objectif. Elles se ressentiront principalement à des distances de mise au point assez courtes, sur des lignes verticales et/ou horizontales sur les bords. Dans tous les cas, elles pourront se corriger très facilement en post-production.

Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Taille de capteur oblige, il ne faut pas s'attendre à obtenir des flous d'arrière-plan extrêmement diffus. L'ouverture maximale de f/1,7 permet cependant de pouvoir détacher assez franchement un sujet de son arrière-plan.

Photos terrain

Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 1
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 2
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 3
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 5
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 6
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 7
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 8
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 exemple 9

Verdict

Pananasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7

Au final, ce Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7 équivalent 30 mm très lumineux nous laisse un sentiment mitigé.

Malgré ses qualités indéniables de design, de construction (tout métal) et de praticité (bague de diaphragme manuelle, poids et encombrement), nous sommes un peu déçus par la qualité des images qu'il procure. Le piqué a l'avantage d'être relativement homogène sur l'ensemble des images et à toutes les ouvertures, mais la reproduction des fins détails ne nous procure vraiment pas d'effet "wahou" !

Quoi qu'il en soit, cet objectif se positionne comme le compagnon presque parfait d'un petit COI pour photographier léger et discret. Si vous ne comptez pas faire de tirages grand format de vos photos ou fortement recadrer vos images, vous pouvez vous laisser séduire sans le moindre doute.

+
  • Design et qualité de fabrication
  • Poids et encombrement
  • Bague de diaphragme manuelle
  • Grande ouverture de f/1,7
  • Homogénéité du piqué des images
  • Faibles distorsions
  • Effets de profondeur de champ à f/1,7
  • Piqué global un peu décevant
  • Léger vignetage aux plus grandes ouvertures
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Les prix
Panasonic Leica Summilux 15 mm f/1,7
Digixo 498,99 €
Digixo 498,99 € Voir l'offre
Amazon 499,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 499,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 499,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 519,00 € Voir l'offre
Amazon 549,99 € Voir l'offre
Fnac.com 549,99 € Voir l'offre
Priceminister 575,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 599,00 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 1184,49 € Voir l'offre
Voir plus d'offres