Monture- Nikon F
Format couvert- 24x36
Plage focale- 50mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C- 75 mm
Ouverture maximale- f/1.2
Ouverture minimale-f /16
Distance de mise au point- 50cm
Nombre de lamelles du diaphragme- 9
Construction-7 éléments / 6 groupes
Éléments spécifiques-
Échelle des distances- oui
Rapport de reproduction-
Motorisation- non
Stabilisation- non
Dimensions-686x48.3 mm (diamètre x longueur)
Diamètre filtre- 52 mm
Poids- 359g
Pare-soleil-HS-12 ou HR-2
Étui souple- non

Caractéristiques

Le 50 mm f/1,2 Ai-S est le 50 mm le plus lumineux de Nikon à l'heure actuelle. De conception assez ancienne, cette focale fixe a commencé le service en 1978 et est devenu un Ai-S en 1981, gagnant au passage un diaphragme à 9 lamelles (au lieu de 7 avant).

Il est toujours produit par Nikon. Il est assez difficile à trouver neuf en Europe, mais pas en Asie où il se vend encore très cher. Bien plus que le très récent AF 50 mm f/1,4G. Comptez entre 600 et 700 € pour la bête. Un sacré prix pour une optique ancienne et spartiate (sans AF ni stabilisation).

Si vous recherchez la meilleure optique pour une utilisation en très basse luminosité, ce n'est pas le meilleur modèle de la gamme Nikon. La société a en effet fabriqué un Noct-Nikkor 58 mm f/1,2 spécifiquement conçu pour les prises de vues de nuit. Arrêtée en 1998 cette optique se négocie à des tarifs astronomiques sur le marché de l'occasion. Comptez plus de 6 000 € pour un Noct-Nikkor 58mm f/1,2 Ai-S en excellent état. Inaccessible à la grande majorité d'entre nous.

D'où l'intérêt de notre 50 mm f/1.2 Ai-S, comparativement très bon marché.

Alors, pourquoi en 2011 s'embêter avec des optiques manuelles quand on trouve d'autres 50 mm de même marque dotés d'un moteur AF très performant et seulement 1/2 diaph moins lumineuses ? Par amour de l'objet... ça peut être une réponse acceptable. Mais c'est surtout que le 50mm f/1,2 Ai-S offre un piqué extraordinaire dès f/2. Meilleur que celui des optiques AF commercialisées aujourd'hui. Pour les séances photo par faible luminosité, pour les portraits à faible profondeur de champ, ce sera un compagnon redoutable. Nous y reviendrons plus loin.

Prise en main

Le 50 mm f/1,2 Ai-S est une optique "à l'ancienne". Robuste, lourde... on est à mille lieues de modèles plastic, et en main, ça se sent bien.

comparaison nikkor 50 mm f/1,2 Ai-S et f/1,4G test reviewComparaison 50 mm Nikkor : f/1,4G à gauche et f/1,2 Ai-S à droite.

À titre de comparaison ce vieux 50 mm Ai-S est plus court que le AF 50 mm f/1,4G, mais plus lourd. Il utilise également des filtres vissés de 52 mm, là encore un standard plus fin que celui des optiques plus modernes. Par contre les nostalgiques seront ravis de voir que le cache livré avec ces optiques est l'ancien modèle Nikon, avec sa surface rugueuse bien plus jolie que les nouveaux caches standards. Haaa le bon vieux temps !

Nikkor 50 mm f/1,2 Ai-S test review avec son capuchonLe bouchon "à l'ancienne" du Nikkor 50 mm f/1,2 Ai-S.

La bague de mise au point quant à elle est d'une précision redoutable. On la manipule sans effort, sans jeu. Pas de doute ce 50 mm à l'ancienne n'a rien à envier aux optiques allemandes prestigieuses en terme d'usinage et de fabrication. On est clairement dans le haut de gamme.

La mise au point manuelle vous effraie ? Normal. Quand on n'a connu que le confort des optiques AF, on peut avoir peur de rater les 9/10 de ses photos. Mais les boîtiers Nikon ont deux avantages. Le premier est qu'ils disposent pour beaucoup d'un viseur grand et clair. Sur un sujet assez proche on voit facilement quand la netteté est bonne, et avec un peu de pratique on arrive à faire presque aussi bien qu'un AF, surtout sur des sujets en mouvement. Pour peu qu'on arrive à anticiper le mouvement et qu'on sache doser le tour de bague. Avec un poil de pratique, on est loin du ridicule. Et c'est sans compter sur le second atout maison: le télémètre électronique intégré aux boîtiers jaunes.

Nikkor 50 mm f/1,2 Ai-S test review avec bague de mise au point, diaphragme et échelle des distancesNikkor 50 mm f/1,5 Ai-S : une construction sans reproche.

Lors de la mise au point, deux informations sont renvoyées dans le viseur. L'exposition (pas disponible sur tous les boîtiers, les modèles d'entrée de gamme en étant habituellement dépourvus), et le point. Comme en visée AF, les barres vont vers la gauche ou la droite selon qu'on est sous-exposé ou surexposé. On jouera donc sur la vitesse de déclenchement (à la molette sur le boîtier) et sur l'ouverture (via la bague de réglage sur l'objectif) pour ajuster l'exposition.

Nikkor 50 mm f/1,2 Ai-S test reviewNikkor 50 mm f/1,2 Ai-S baïonnette en métal

En bas à gauche, deux flèches et un rond apparaissent successivement (en schématisant, ça donnerait à peu près ça: > o < ). La flèche indique la droite ? Tournez la bague vers la droite... jusqu'à ce qu'à la place d'une flèche apparaisse un rond, synonyme de bonne mise au point. Il ne reste plus qu'à déclencher et on est net. Pour calculer la mise au point, l'appareil se cale sur le collimateur que vous choisissez dans le viseur. On peut donc construire son cadrage et le peaufiner calmement. Ou procéder bien plus vite et déclencher au jugé si le sujet l'exige. En tout cas la mise au point est bien plus facile qu'il n'y paraît.

Nous allons voir un peu plus loin que ce 50mm semble mou à pleine ouverture. Les mires et les photos d'exemple le confirment. Mais pour être précis, il faut modérer un peu ce propos. Les photos de mire ont été faites au télémètre, avec un joli rond vert bien stable indiquant que selon le boîtier la mise au point était bonne.

Or, après plusieurs jours passés l'optique vissée au boîtier, il semblerait qu'on puisse obtenir un résultat décent à pleine ouverture pour peu qu'on ne fasse pas confiance au télémètre, et qu'on décale un peu la mise au point. Au lieu du point vert stable synonyme de bonne mise au point, on tourne d'un cheveu la bague vers la gauche pour que le point vert clignote et qu'une flèche apparaisse à droite. Méthode un peu artisanale... et guère pratique.

Et qui reflète en tout cas un point absolument certain: faire une bonne mise au point à pleine ouverture est un sport de haute précision, qui demande beaucoup de maîtrise tant la profondeur de champ est faible. Mais ceci ne doit pas obscurcir le tableau: la mise au point manuelle est très facile, et à f/2 on arrive vite à faire un sans faute sur toutes ses photos, même sur des sujets gigotants (comme des enfants).

Nikkor 50 mm f/1,2 Ai-S test review diaphragme 9 lamellesNikkor 50 mm f/1,2 Ai-S et son diaphragme à 9 lamelles.

Reste qu'utiliser une optique ancienne et totalement dépourvue d'électronique sur un reflex récent pose quelques problèmes annexes. Oh pas de problèmes d'image... mais quelques détails dérapent souvent. Sans microprocesseur dans l'optique, le boîtier doit estimer l'ouverture que l'on fixe à la bague. Et la différence entre f/1,2 et f/1,4 est trop petite pour que le boîtier l'estime bien à tous les coups. Donc l'affichage du reflex renvoie souvent f/1,4 alors qu'on est à pleine ouverture. Pas bien grave en-soi. De même les EXIF sont parfois fantaisistes et incomplets, l'optique y étant mal reconnue.

Mais Nikon fait les choses bien, et plusieurs boîtiers savent résoudre ce problème assez simplement. Dans le menu vous trouverez (si votre reflex le propose) un menu "Objectif sans microprocesseur". Il suffit d'y rentrer la focale et l'ouverture maximale et tout fonctionnera parfaitement. Les bonnes informations d'ouverture seront reportées sur le boîtier à la prise de vue, et dans les EXIF. Facile.

La mesure d'exposition

Si le 50 mm f/1,2 Ai-S fonctionne bien avec les boîtiers pro et experts, il n'en va pas de même avec les boîtiers d'entrée de gamme qui ne dispose pas de mesure d'exposition avec ce modèle Ai-S. Ainsi, les Nikon D40, D50, D60, D70, D80, D90, D3000 et D5000 ne peuvent s'utiliser avec les modes P,SA. Vous devrez donc régler manuellement l'exposition. Avec un reflex numérique, cela implique de pratiquer plusieurs essais et de modifier les réglages en fonction des images enregistrées.

Tests mires

N'étant pas en labo... difficile de vous livrer les habituelles mires de Focus. Nous allons donc procéder un peu plus artisanalement: une peluche piquée à ma fille pour comparer les niveaux de détails de différents 50 mm Nikkor, et quelques journaux tapissant un mur pour en comparer l'homogénéité à différentes ouvertures. À la bonne franquette donc. Mais après tout, certains disent haut et fort qu'un objectif n'est pas fait pour photographier des mires.

Test du journal

Commençons par les journaux. Très pratiques pour juger de l'évolution du piqué au centre et sur les bords à mesure que l'on ferme le diaphragme.

Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test reviewL'image ci-dessus permet de voir que le 50mm f/1.2 AI-S produit une légère distorsion en barillet.

Crop à 100% du centre de l'image

Le centre est mou aux plus grandes ouvertures. Dès f/2 toutefois les choses changent radicalement et le centre semble déjà opérer à plein potentiel. Il reste excellent jusqu'à f/16, ouverture à laquelle il se dégrade un petit peu.

Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/1,2 | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/1,4 | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/2 | | f/1.2 | f/1.4 | f/2 | | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/2,8 | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/4 | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/5,6 | | f/2.8 | f/4 | f/5.6 | | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/8 | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/11 | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualit image f/16 | | f/8 | f/11 | f/16 |

Crop à 100% du coin supérieur gauche de l'image ****

Les bords sont faibles jusqu'à f/2,8 où les caractères deviennent discernables, et f/4, quand les caractères deviennent lisibles. À partir de f/4 et au-delà le champ est bien homogène et les bords bien définis.

Les images ci-dessous sont également utiles pour juger du vignettage de l'optique. Sans grande surprise les grandes ouvertures vignettent pas mal. À partir de f/2,8 l'image devient plus homogène.

Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/1,2 bord | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/1,4 bord | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/2 bord | | f/1.2 | f/1.4 | f/2 | | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/2,8 bord | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/4 bord | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/5,6 bord | | f/2.8 | f/4 | f/5.6 | | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/8 bord | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/11 bord | Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/16 bord | | f/8 | f/11 | f/16 |

Test de Bob l'éponge : trois 50 mm comparés à f/2

Le second sera celui de Bob l'éponge. Il nous servira à comparer les performances de trois 50 mm Nikkor à grande ouverture: ouverture maximale (f/1,2, 1,4 ou 1,8 selon l'optique), puis f/2.

Les protagonistes sont le 50 mm f/1,2 AiS, le AF 50mm f/1,4G et le AF 50 mm f/1,8D.

Les quelques images ci-dessous sont intéressantes et livrent deux informations: à pleine ouverture aucun des objectifs testés n'est vraiment bon. Et le 50mm f/1.2 Ai-S est loin d'être le meilleur. Le plus utilisable à pleine ouverture serait le 50mm f/1.4G dont le rendu est moins problématique que celui des deux autres.

Mais à f/2 les choses s'inversent et le 50mm f/1.2 Ai-S est sans aucun doute l'un des meilleurs 50mm pour monture F. Ce qui en fait un excellent choix pour qui veut travailler à de grandes ouvertures, de jour comme de nuit.

50 mm f/1,2 Ai-S

Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/1,2f/1,2 : pas terrible...

Nikkor 50 f/1,2 Ai-S test review qualité image f/2f/2 : c'est bien mieux, la trame des yeux de la peluche est parfaitement visible.

AF 50mm f/1,4G

Nikkor 50 f/1,4 G test review qualité image f/1,4f/1.4 : la netteté est déjà acceptable à pleine ouverture... mais loin de la perfection

Nikkor 50 f/1,4 G test review qualité image f/2f/2 : la netteté est correcte, mais le 50 mm f/1.2 semble meilleur.

AF 50 mm f/1,8D Nikkor 50 f/1,8 D test review qualité image f/1,8f/1,8 : pas génial, mais toujours mieux que le 50mm f/1,2 à pleine ouverture.

Nikkor 50 f/1,8 D test review qualité image f/2f/2 : le rendu des deux autres 50 mm semble meilleur.

Le 50 mm f/1,2 confirme l'excellente impression qu'il dégageait sur les mires en journal. À f/2 il est redoutable de précision au centre et fait mieux sur notre Bob que les deux 50 mm autofocus auxquels nous l'avons comparé. On notera aussi au passage un phénomène intéressant: en suivant les indications d'exposition renvoyées par le boîtier en manuel l'image est bien plus sombre que celle produite par les optiques AF utilisées sur a (priorité à l'ouverture) et en mesure d'exposition matricielle.

Exemples de photos

Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 1
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 2
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 3
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 4
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 5
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 6
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 7
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 8
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 9
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 10
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 11
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 12
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 13
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 14
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 15
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 16
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 17
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 18
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 19
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 20
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 21
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 22
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 23
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 24
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 25
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 26
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 27
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 28
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 29
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS exemple 30

Verdict

Le 50 mm f/1,2 Ai-S n'est pas le Saint Graal de l'optique lumineuse. On regrettera une performance très en retrait aux grandes ouvertures, f/1,2 et f/1,4. Dommage. Un rendu honnête à pleine ouverture aurait été un énorme avantage.

Par contre dès f/2 ce 50 mm opère déjà quasiment à son maximum sur la partie centrale. Et là, il tient la dragée haute aux 50 mm AF plus récents. On se prend donc logiquement à ne plus toucher à la bague de réglage du diaphragme et à la laisser sur f/2 en permanence. On y saura l'image bien piquée et les flous harmonieux. Ce dernier point étant grandement aidé par un diaphragme à 9 lamelles produisant des flous très agréables.

Nikkor 50 mm f/1,2 Ai-s test review conclusion

Pour ne rien gâcher la prise en mains est excellente, alliant une grande facilité d'utilisation (merci le télémètre intégré de Nikon) et une grande qualité mécanique. La bague de mise au point est extrêmement précise, permettant une mise au point à la fois rapide et millimétrique. Certes, un bon autofocus moderne saura certainement être plus véloce et saura suivre un sujet en mouvement. Mais la mise au point manuelle est très facile.

On retrouve vite les charmes de l'ancien, aidé par l'électronique performante d'un boîtier moderne. C'est une expérience au final très agréable.

Si l'optique se visse parfaitement sur tous les reflex Nikon, les boîtiers amateurs (D40, D50, D60, D70, D80, D90, D3000, D5000...) sont défavorisés par l'absence de mesure automatique de la lumière qui oblige à de nombreux essais avant de pouvoir exposer correctement une image.

Reste qu'en 2011 on ne peut que regretter que Nikon n'ait toujours pas décliné cette optique en un modèle AF plus dans l'air du temps qui en ferait un 50 mm de référence opposable au EF 50 mm f/1,2L USM de Canon.

Lire également :

Comparatif 50 mm

+
  • Qualité de fabrication
  • Mise au point facile (grâce au télémètre intégré)
  • Très bon piqué central dès f/2
  • Peu de dégradation à f/16
  • Difficile à trouver
  • Prix neuf bien trop élevé
  • Pas terrible à très grande ouverture
  • Pas de mesure d'exposition avec certains reflex (D40, D50, D60, D70, D80, D90, D3000, D5000...)
Les prix
Nikon Nikkor 50 mm f/1,2 AiS
Il n'y a actuellement aucune offre.
Contenus sponsorisés