MontureFujifilm XF
Format couvertAPS-C
Plage focale90 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C137 mm
Ouverture maximalef/2
Ouverture minimalef/16
Distance de mise au point0,6 m
Nombre de lamelles du diaphragme7
Construction11 lentilles réparties en 8 groupes
Éléments spécifiques3 verres ED
Échelle des distancesnon
Rapport de reproduction0,2x
Motorisationoui LM
Stabilisationnon
Dimensions75 x 105 mm
Poids540 g
Étui soupleoui

Flash test

Cette optique à l'ouverture maximale de f/2 équivaut à un objectif 135 mm au format 24x36. Ces caractéristiques la destinent notamment aux photographes de portrait.
La construction optique comprend 11 éléments répartis en 8 groupes. Fujifilm nous promet une très faible présence d'aberrations chromatiques ainsi qu'un bon niveau de piqué dès la pleine ouverture. La distance minimale de mise au point est de 60 cm.

En plus de résister à la pluie et à la poussière, la construction tout temps du Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR devrait lui permettre de supporter une température atteignant -10 °C. La compacité n'a cependant pas été mise de côté, puisque cet objectif atteint un poids de 540 g pour un diamètre de 75 mm et une longueur de 105 mm. Ce nouveau Fujinon pourra être utilisé avec des filtres d'un diamètre de 62 mm.
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR

Caractéristiques

Prise en main

La prise en main de cet objectif est excellente. Il profite d'une très belle qualité de construction, d'un bon niveau de finition et d'un design soigné. Il est tout en métal et sa finition noire brillante est du plus bel effet. On retrouve une grosse bague de mise au point manuelle et une bague manuelle pour la sélection du diaphragme. Pas de doute, c'est un bel objet !

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR

Cependant on ne peut pas dire qu'il soit très discret — la finition brillante est peut être un peu trop clinquante. Ses dimensions et son poids sont assez imposants, avec une longueur de plus de 10 cm et près de 550 g sur la balance. Utilisé avec un appareil du calibre d'un X-T1, il a tendance à déséquilibrer l'ensemble, ce qui peut fatiguer le poignet lors de longues séances de prises de vues à main levée.

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR

Bon point, il dispose d'une conception tout temps et peut donc être utilisé sans aucun problème dans des conditions de prise de vue extrêmes de poussière et d'humidité. Sa conception est à encombrement constant ; autrement dit, ses dimensions ne varient pas en fonction de la distance de mise au point et la lentille frontale reste fixe.

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR

La bague de mise au point manuelle est un plaisir à utiliser. Elle est large, confortable et offre une fluidité parfaite. Par contre, elle ne dispose pas de repères de butée pour indiquer la distance minimale ou l'infini, ni d'indicateur de distance de mise au point : dommage.

Ce 90 mm intègre aussi une bague de diaphragme crantée au 1/3 d'IL. C'est un réel plaisir à utiliser et procure de bonnes sensations de photographe.

Test labo

Nous avons testé le Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR avec un Fujifilm X-T1 et son capteur APS-C de 16 Mpx (4,8 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un X-T1 de 16 Mpx) et la taille de son capteur (APS-C pour le X-T1). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le X-T1 dispose d'une définition de 4 896 x 3 264 px. Chaque pixel mesure donc 4,8 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

La qualité optique de ce 90 mm est tout simplement excellente. Les images sont extrêmement piquées depuis la plus grande ouverture f/2 jusqu'à f/11, ouverture à partir de laquelle on observe le phénomène de diffraction. Le piqué global présente un décalage de niveau entre le centre et les bords des images, mais il est tellement élevé que cela ne dérange pas. Ce que l'on apprécie par-dessus tout, c'est que l'objectif procure le même niveau de qualité de f/2 à f/11 : un très bon point. Il n'y a aucun sacrifice de qualité à faire aux plus grandes ouvertures, contrairement à ce qui est trop souvent le cas.

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR

Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Ce 90 mm, monté sur un appareil type X-T1 équipé d'un capteur APS-C, équivaut à un 135 mm en utilisant un coefficient de conversion de 1,5x. Ce petit téléobjectif est donc idéal pour du portrait. Il permet de garder une certaine distance entre le photographe et le sujet tout en réalisant des cadrages serrés. Il peut également s'avérer très intéressant pour du paysage. Avec un rapport de grandissement de 1/5, on ne peut pas dire que c'est un objectif macro. Cependant en proxy il s'avère également être très efficace.

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 4
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 9

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Le vignetage est totalement absent sur ce 90 mm, y compris aux plus grandes ouvertures.

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Oubliez également les distorsions avec ce 90 mm !

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR

[Téléchargez les fichiers originaux](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/2556/exports-serveur/dis_X-T1_XF90mmF2 R LM WR_90mm_packraw.zip)

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

La très généreuse ouverture maximale f/2 de cet objectif est un réel atout pour réaliser des effets de profondeur de champ marqués. La longue focale de 90 mm permet aussi d'amplifier le phénomène. Au final, ce 90 mm procure un beau flou d'arrière-plan doux et enveloppant. Il permet de détacher le sujet principal de son environnement, en portrait avant tout, mais pas uniquement.

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 10
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 8

Galerie terrain

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 1
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 2
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 3
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 5
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 7
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR exemple 11

Verdict

Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR

Au final nous ne pouvons que recommander cet objectif qui, malgré des dimensions un peu imposantes et un poids certain, procure une excellente qualité d'image. On apprécie sa conception tout temps, sa qualité de fabrication et la présence d'une réelle bague de diaphragme manuelle. Ce 90 mm s'avère donc être une arme redoutable pour les amateurs de portraits.

Son ouverture très lumineuse de f/2 lui permet de réaliser des photos avec une très faible profondeur de champ et d'être à l'aise dans les faibles conditions lumineuses. Pour ce dernier cas de figure, on ne peut cependant que déplorer l'absence de stabilisation optique, qui aurait été très judicieuse pour un petit téléobjectif équivalent 135 mm : attention aux flous de bougé photographe !

Quoi qu'il en soit, le Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR procure des images au piqué très impressionnant, du centre aux bords et de la pleine ouverture jusqu'à f/11. Il présente très peu de vignetage, et les distorsions ou les aberrations chromatiques sont totalement absentes.

+
  • Ouverture maximale de f/2
  • Bague de diaphragme manuelle
  • Qualité optique dès la plus grande ouverture
  • Homogénéité du piqué (selon l'ouverture)
  • Pas de distorsions
  • Pas d'aberrations chromatiques
  • Peu de vignetage
  • Pas de stabilisation optique
  • Bague de mise au point manuelle sans repères
  • Léger décalage de piqué entre le centre et les bords des images
  • Poids et encombrement importants
  • Rapport de reproduction un peu faible
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Les prix
Fujifilm Fujinon XF 90 mm f/2 R LM WR
Fnac.com marketplace 542,00 €
Miss Numérique 959,00 € Voir l'offre
Fnac.com 969,99 € Voir l'offre
Digixo 989,00 € Voir l'offre
Amazon 1009,80 € Voir l'offre
Contenus sponsorisés