La marque d'optique sud-coréenne Samyang s'est récemment lancée à l'assaut de la jeune, mais incontournable monture FE destinée aux hybrides Sony 24x36 mm A7/9. Quatre optiques pourvues d'autofocus sont déjà au catalogue, dont le récent 35 mm f/1,4 qui se positionne donc en concurrent de son équivalent chez Sony : un Distagon FE ZA signé Zeiss.

Test - 18/12/2017
Samyang AF 35 mm f/1,4 FE
Il n'y a actuellement aucune offre.
Test - 20/05/2015
Sony Distagon T* FE 35 mm f/1,4 ZA
Amazon Marketplace 935,00 €
Rakuten - priceminister 1424,20 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 1480,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1489,99 € Voir l'offre
Digixo 1649,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 1799,00 € Voir l'offre

Caractéristiques : égalité

Sur le papier, ces deux objectifs se ressemblent grandement. Même focale de 35 mm, même ouverture maximale de f/1,4 (minimale f/16), même diaphragme (9 lamelles), même distance minimale de mise au point (30 cm), même genre de formule optique (11 lentilles pour le Samyang, 12 pour le Sony)… Pour pouvoir les départager, il nous faut donc entrer un peu plus dans les détails. Pour ce qui est de la formule optique, on peut noter que le modèle Sony dispose de 3 lentilles asphériques (2 classiques et 1 Advance Aspheric) : c'est une de plus que sur le Samyang. Le modèle Sony est également plus imposant avec un diamètre de 7,8 cm contre 3,6 cm sur le modèle Samyang. A contrario, le modèle Samyang est un peu plus lourd de 15 g que le modèle Sony.

C'est donc une égalité au niveau des caractéristiques !

SAMYANG AF 35 MM F/1,4 FE SONY DISTAGON T* FE 35 MM F/1,4 ZA
MONTURE Sony FE Sony FE
FORMAT COUVERT 24x36 mm 25x36 mm
PLAGE FOCALE 35 mm 36 mm
ÉQUIVALENT 24x36 SUR CAPTEUR APS-C 52,5 mm 52,5 mm
OUVERTURE MAXIMALE f/1,4 f/1,4
OUVERTURE MINIMALE f/16 f/16
DISTANCE DE MISE AU POINT 0,30 m 0,30 m
NOMBRE DE LAMELLES DU DIAPHRAGME 9 9
CONSTRUCTION 11 lentilles réparties en 9 groupes 12 lentilles réparties en 8 groupes
ÉLÉMENTS SPÉCIFIQUES 2 lentilles asphériques, deux verres HR 2 verres asphériques, 1 verre AA
ÉCHELLE DES DISTANCES Non Non
RAPPORT DE REPRODUCTION 0,12x 0,18x
MOTORISATION Oui Oui, Direct Drive SSM
STABILISATION Non Non
DIMENSIONS 115 x 67 mm 78,5 x 112 mm
DIAMÈTRE FILTRE 67 mm 72 mm
POIDS 645 g 630 g
PARE-SOLEIL Oui Oui
ÉTUI SOUPLE NC Oui
AUTRES Compatible Lens Station

Prise en main : avantage Sony

Au niveau de la prise en main, ces deux objectifs adoptent des stratégies opposées. Samyang joue en effet sur la sobriété et le design tandis que Sony, pour sa part, mise sur la technique.

Pour commencer, ces deux objectifs ont le même type de dimensions et font à peu près le même poids. Ils jouissent tous deux d'une finition métal noir satiné du plus bel effet. Malheureusement, ces deux optiques ne sont pas tropicalisées et donc assez mal adaptées à une utilisation terrain dans de mauvaises conditions.

SamyangSamyang
SonySony

Sur ces deux objectifs, la bague de mise au point manuelle n'est pas solidaire du mouvement physique d'une lentille, mais actionne un moteur qui lui-même s'occupe de l'ajustement du bloc de mise au point. Elles sont conçues avec un système de mise au point interne. Dans les deux cas, la bague est large et confortable à utiliser. Il manque néanmoins des repères de butée et un indicateur de distance de mise au point dynamique. Quant à la fluidité, Sony fait beaucoup mieux que Samyang : la bague est plus lourde, plus dense et donc plus agréable et précise à l'usage.

Le modèle Sony bénéficie également de la présence très appréciable d'une bague de réglage du diaphragme manuelle crantée au 1/3 d'IL et dotée d'une position automatique. Cette bague peut aussi être décrantée et le diaphragme utilisé en continu pour la vidéo.

SonySony
SamyangSamyang

Pour ce qui est de la prise en main, le résultat est sans appel et le modèle made in Sony remporte – de loin – ce round.

Tests labo : avantage Samyang

Nous avons testé les objectifs avec un Sony A7R II au capteur 24x36 mm 42 Mpx d'une définition de 8 736 x 5 856 px. Chaque pixel mesure donc 4 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

35mmf14
duel-35-mm-f-1-4-af-fe-samyang-vs-sony-distagon-t-fe-za-zeiss-6c01f43b__w910

Testé avec Imatest.

Ces deux objectifs sont loin d'être parfaits, c'est une certitude ! Ils proposent le même niveau de piqué maximal qui est atteint à f/8 et f/11 au centre. Aux plus grandes ouvertures, le piqué est très en retrait et monte progressivement de f/1,4 à f/5,6- f/8. Nos deux adversaires souffrent d'un manque d'homogénéité entre le centre, les 2/3 des images et les bords extrêmes principalement aux plus grandes ouvertures. Sur le modèle Sony, le piqué des bords extrêmes ne décolle jamais alors que ce dernier devient acceptable à f/8 et f/11 sur le modèle Samyang. Dans l'ensemble, sur cette dernière optique, l'écart de piqué entre le centre et les 2/3 des images est plus constant sur l'ensemble des diaphragmes disponibles.

Les deux objectifs proposent peu ou prou le même niveau de qualité, mais sans offrir le même comportement. De notre point de vue, c'est le modèle Samyang qui s'en sort le mieux et qui remporte donc en match en labo.

Notre scène test et les zones d'intérêt.

Sony @ f:1,4Samyang @ f:1,4
Sony @ f:4Samyang @ f:4
Sony @ f:11Samyang @ f:11

Retrouvez toutes les planches sur les tests respectifs des deux objectifs.

Tests terrain : égalité

Voici ce que l'on obtient avec un 35 mm f/1,4 monté sur un Sony A7 avec capteur au format 24x36. Chez Sony, le coefficient de conversion est de 1,5x. C'est donc un équivalent 52,5 mm si on monte l'optique sur un appareil équipé d'un capteur au format APS-C. Cet objectif est orienté grand-angle ou focale standard pour du reportage ou de la photo de paysage, par exemple.

@ Samyang@ Samyang
@ Sony@ Sony
@ Sony@ Sony
@ Samyang@ Samyang

Pour ce qui est des distorsions, dans les deux cas, elles sont assez discrètes. Néanmoins, force est de constater qu'elles sont plus présentes sur le modèle Samyang.

SamyangSamyang
SonySony

Ces deux 35 mm vignettent, c'est une certitude. Le phénomène est naturellement le plus visible aux plus grandes ouvertures. À f/1,4, il est particulièrement fort et “entrant” dans l'image. En fermant, le phénomène s'amenuise progressivement pour devenir presque négligeable (sauf dans les coins extrêmes) à f/2,8 sur le modèle Sony et f/8 sur son homologue Samyang.

SamyangSamyang
SonySony

Une ouverture maximale de f/1,4 et un capteur 24x36 mm constituent de bons ingrédients pour de très beaux bokehs et des effets de profondeur de champ très marqués ! Rien à dire, le bokeh que propose ce 35 mm est très beau, doux et agréable à l'œil.

@ Sony f/1,4@ Sony f/1,4
@ Samyang f/1,4@ Samyang f/1,4
@ Samyang@ Samyang
@ Sony@ Sony

Égalité sur le terrain pour ces deux objectifs.

Retrouvez toutes les images en haute définition et en RAW sur les tests respectifs des deux objectifs.

Verdict : Samyang AF 35 mm f/1,4 FE

Il n'y a actuellement aucune offre.

C'est le modèle Samyang qui remporte ce duel. L'objectif délivre le même type de qualité d'image que le modèle Sony (piqué maximal), mais jouit d'un comportement plus cohérent et homogène. L'écart de prix est significatif entre l'optique Sony (disponible moyennant 1 500 €) et le modèle Samyang (annoncé à 670 €). Les indéniables avantages en matière de prise en main du Sony ne suffisent pas à faire la différence.

Lire aussi…

Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications