Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Bête noire des promeneurs, la pluie offre néanmoins d'intéressantes opportunités créatives aux photographes. Lorsqu'elle fait son apparition, nous vous invitons à protéger votre appareil et à profiter du mauvais temps pour mettre en valeur l'ambiance mélancolique d'une ruelle, ou encore révéler les fines gouttelettes que côtoient plantes et insectes.
Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons évidemment à poster vos résultats en commentaires de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Le principe

En plus de disposer d'un fort pouvoir d'évocation et d'être propice à la retranscription d'ambiances marquées – en milieu urbain comme en milieu rural –, la pluie autorise de nombreux effets visuels. On imagine ainsi aisément un paysage de montagne élégamment habillé d'un arc-en-ciel ou encore les réverbères d'une large avenue se reflétant dans les flaques formées par la pluie. Vous pouvez aussi chercher l'inspiration auprès des vitres ruisselantes, des nuées de parapluies parcourant les villes, ou bien parmi les multiples sujets des sous-bois particulièrement propices à la photographie rapprochée.

Photo : Michal Grosicki.

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications