Bien qu'utilisés en priorité dans le domaine du cinéma et de l'audiovisuel, les termes de "gros plan" et de "très gros plan" désignent des valeurs de cadre tout à fait applicables en photographie. Isoler une partie du corps humain ou de tout autre objet peut non seulement conférer à vos images une dimension esthétique forte, mais également communiquer au spectateur un sentiment d'intimité.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Le principe

Peut-être connaissez-vous la célèbre citation de Robert Capa : "Si vos photos ne sont pas assez bonnes, c'est que vous n'êtes pas assez prêt." Sans forcément prendre cet aphorisme à la lettre, il est possible d'en tirer quelques très bonnes pistes de réflexion sur la photographie, ainsi que sur toute représentation de la réalité par le biais de l'image. Comme nous le disions à l'occasion d'un précédent exercice photo sur la notion de minimalisme, s'attacher à un aspect réduit d'une scène plus vaste peut notamment aider à se débarrasser des éléments visuels perturbant la lisibilité de l'image et ainsi gagner en force dans sa représentation.

Exercice photo : le gros plan et le très gros planPhoto : Vinicius Amano.

Il vous reste de l'article à lire
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications