Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Nos appréciations esthétiques sont ainsi faites que certaines propriétés d'une photographie, initialement considérées comme des défauts techniques, peuvent parfois devenir des atouts graphiques. C'est notamment le cas du vignetage, cet assombrissement des bords de l'image qui, utilisé à bon escient, permet notamment de guider le regard du spectateur et mettre le sujet en valeur.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Le principe

Le vignetage est un phénomène bien connu en photographie : dans sa forme la plus courante, cet assombrissement des zones périphériques d'une photographie (particulièrement des coins de l'image) touche tous les objectifs, mais est particulièrement perceptible lors de l'utilisation d'une grande ouverture de diaphragme, d'une courte ou d'une très longue focale. Ce phénomène correspond au fait que la luminosité captée est optimale au centre de l'objectif, mais à tendance à diminuer au fur et à mesure que l'on s'éloigne de l'axe optique.

Bien que ces situations soient plus marginales, le vignetage peut également être généré par l'utilisation d'un filtre ou d'un pare-soleil non adapté à l'objectif, ou encore lorsque le cercle image de l'objectif utilisé ne couvre pas l'entièreté de la surface du film ou du capteur.

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications