Si la notion de high key est difficilement traduisible en français, cette technique n'en demeure pas moins extrêmement populaire, notamment pour son potentiel narratif . Les photographes de tout poil s'y essaient ainsi pour tenter d'obtenir cette esthétique si particulière évoquant la douceur et la légèreté.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Le principe

De même que le low key ne doit pas être considéré comme une simple sous-exposition, une photographie high key ne doit pas être confondue avec une image surexposée. La notion de high key désigne en réalité toute photo présentant une majorité de tonalités claires. Si ce qui suit ne constitue pas une condition sine qua non à la pratique de cette technique, ajoutons qu'une telle photo comporte bien souvent des couleurs partiellement ou complètement désaturées, tandis que les quelques éléments sombres sont généralement mis en valeur par l'esthétique générale.

Photo : Peter Radi.

Il vous reste de l'article à lire
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications