Si la photographie panoramique répond à la volonté de s'affranchir des formats d'image traditionnels de façon à capturer une large scène dans sa totalité, l'assemblage de plusieurs prises de vues offre bien d'autres possibilités créatives. Après avoir abordé le panographe à l'occasion d'un précédent exercice photo, nous nous penchons aujourd'hui sur la création d'un effet little planet, également appelé panorama circulaire ou polar panorama.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Le principe

L'effet little planet consiste en une photographie panoramique à 360° assemblée de façon à réaliser une image s'apparentant à une projection stéréographique, c'est à dire une représentation d'une sphère sur un unique plan. Cet effet peut être réalisé à l'aide d'une série d'images capturées avec un appareil photo classique mais a notamment été popularisé par les applications pour smartphones et caméras 360° qui offrent un plus haut degré d'automatisation.

Photo : Steven Brace.

Si n'importe quel panoramique peut en théorie se prêter à l'effet little planet par le biais d'un assemblage adéquat, quelques prérequis sont nécessaires à l'obtention de l'esthétique escomptée. La série de photos à la base du panoramique doit ainsi être capturée sur 360° et avec une ligne d'horizon parfaitement droite de façon à faciliter l'assemblage. Toujours dans cette optique, les parties supérieure et inférieure de vos photos doivent présenter des textures simples, telles qu'un ciel dégagé et un sol relativement uniforme (pelouse, étendue d'eau, etc.).

En pratique

Comme pour tout type de panoramique, la phase de prise de vues doit être pensée en fonction d'un futur assemblage des différentes images obtenues. Nous vous conseillons ainsi l'utilisation d'un trépied, accessoire qui vous permettra de faire pivoter votre appareil photo sur un axe horizontal tout en gardant peu ou prou la même position. Pour obtenir les meilleurs raccords possibles entre chaque image, les photographes les plus exigeants peuvent faire l'achat d'une rotule panoramique — permettant de trouver le point de rotation idéal.

Toujours dans le but de faciliter l'assemblage, la photographie panoramique impose d'utiliser son appareil en mode manuel : exposition, balance des blancs, focale et mise au point doivent être rigoureusement identiques d'une image à l'autre. Souvenez-vous également que chaque image capturée doit contenir une bande d'éléments communs à la photo précédente et à la photo suivante. Cette zone de recouvrement permettra par la suite au logiciel d'assemblage de lier les images entre elles.

Photo : Nestor Ferraro.

Pour regrouper les photos capturées en une seule et même image, l'utilisation d'un logiciel permettant la création de panoramiques est bien entendu indispensable. Si l'un de nos tutoriels aborde ainsi la marche à suivre avec Hugin, sachez qu'il est possible d'effectuer ce type d'opération avec Lightroom ou Photoshop. Une fois votre image panoramique obtenue, vous devrez d'ailleurs l'ouvrir sous Photoshop afin de la transformer en panorama circulaire.

Les différentes tâches à effectuer sont alors relativement simples : il convient de modifier la taille de l'image de façon à ce qu'elle adopte le format carré — sans s'inquiéter des déformations apparentes —, puis d'effectuer une rotation à 180° de façon à inverser le sens de l'image. Pour obtenir l'effet voulu, il suffit ensuite d'appliquer à votre création le filtre "Coordonnées polaires" se trouvant dans l'onglet "Déformation". La finalisation de l'image à l'aide d'outils de retouche locale doit alors se faire en fonction de la qualité de l'assemblage initial et de votre degré d'exigence.

Pour conclure

Photo : Charith Gunarathna.

Notez qu'il est non seulement possible de faire varier l'esthétique d'un panorama circulaire grâce au type de sujet photographié mais également en effectuant diverses expérimentations lors de la phase d'assemblage et de retouche. L'utilisation d'une image n'ayant pas subi de rotation à 180° donnera par exemple naissance à un effet little planet inversé — le ciel se trouvant alors au centre de la photo.

N'hésitez pas à poster vos images en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Voir aussi

Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Contenu sponsorisé