Si vous êtes à la recherche d'un écran art graphique 24'' abordable, le ViewSonic VP2468 et sa dalle IPS calibrée en usine pourrait vous intéresser.

Taille24 pouces / surface d'affichage 527 x 296 mm
Définition1920 x 1080 px @ 60 Hz
DalleIPS
GamutsRVB / REc709
Taille pixels0,2745 mm
Angles de vision178° (horizontal) / 178° (vertical)
Contraste1000:1
Luminosité250 cd/m2
ConnectiqueEntrée DisplayPort / sortie DisplayPort / Mini DisplayPort / 2x HDMI / 1x USB 3 montant / 4x USB 3 descendant / sortie audio
Garantie1 an
Dimensions539 mm (L) x 519 mm (H) x 215 mm (P)
Poids5,65 kg
Dans la boîteMoniteur LCD Cordon d'alimentation Câble DisplayPort (mini DP vers DP) Câble USB 3.0 montant (Type B vers A) Guide de démarrage rapide CD-ROM d'assistant ViewSonic *Le contenu exact peut varier d'une région à l'autre.

Présentation
Une dalle calibrée en usine

ViewSonic VP2468 test reviewViewSonic VP2468 : un écran art graphique disposant d'une solution de calibrage matériel avec les sondes X-Rite.

ViewSonic est une marque réputée dans le monde de l'affichage, mais pas forcément sur le segment Art Graphique. La marque pourrait toutefois étendre son domaine de compétence avec l'écran VP2468. En effet, ce modèle propose une dalle IPS 24 pouces (61 cm) aux larges champs de vision (178°) couplés à un ajustement du rendu des couleurs en usine. Le fabricant annonce un delta E inférieur à 2. L'écran dispose même d'un système de calibrage matériel (il faut toutefois acquérir une sonde en complément) qui permet de contrôler facilement le rendu des couleurs dans le temps. L'écran ne propose pas de gamut large (Adobe RVB) et se "contente" d'un espace colorimétrique sRVB (couvert à 99 %) pour la photographie et REC709 (couvert à 107 %) pour la vidéo. Enfin, son tarif positionné à moins de 280 € en fait un écran abordable pour la retouche photo / vidéo.

Montage

L'écran ViewSonic VP2468 présente bien, avec des plastiques de qualité pour cette gamme de prix et surtout un cadre très fin. La finesse du cadre permet d'envisager le travail en bi-écran de manière confortable, avec un écart entre les deux dalles très faible. Bien vu ! Le montage est relativement simple, l'écran étant emballé en deux parties : la dalle d'un côté, le socle et le bras de l'autre. L'assemblage est rapide, mais nécessite un tournevis. Un système par clipsage aurait facilité la tâche, qui n'a rien de rebutant pour autant.

Test écran ViewSonic VP2468ViewSonic Vp2468 vu de dos.

OSD

Les commandes pour la mise sous tension et les réglages de l'écran sont étonnamment situées à l'arrière, ce qui n'est pas vraiment pratique ; il faudra un peu d'entraînement pour régler le moniteur sans se tromper. C'est d'autant plus dommage pour un écran qui propose autant de réglages (luminosité, contraste, température, saturation, gamma, teinte, gain, décalage, couleurs sur 6 axes, filtre de lumière bleue, source, etc.). Heureusement, le bouton de mise sous tension, est rond alors que le reste des commandes est rectangulaire. Dans ce cas, impossible de se tromper.

Test écran ViewSonic VP2468Les commandes, pour naviguer dans les menus, sont situées à l'arrière de l'écran.

Connectique

L'écran propose une bonne diversité de connecteurs. Vous trouverez deux entrées HDMI 1.4, une entrée DisplayPort, une entrée mini-DisplayPort et, chose appréciable, d'une sortie DisplayPort pour le chaînage de plusieurs écrans. On retrouve également une sortie casque et un hub avec 4 ports USB 3.0. Cet écran n'embarque pas d'enceintes. Vous noterez l'absence de connecteurs plus anciens comme le VGA ou le DVI qui sont pourtant parfois très pratiques.

Test écran art graphique ViewSonic VP2468Les différents connecteurs du ViewSonic VP2468.

Orientation

Le ViewSonic VP2468 peut s'ajuster sur 13 cm en auteur et propose une orientation horizontale sur 120° (60° à gauche et 60° à droite). Il est également possible d'incliner l'écran sur 5° vers l'avant et 21° sur l'arrière. Enfin, vous pouvez orienter l'écran en mode portrait — un logiciel oriente l'image automatiquement en fonction de l'inclinaison de l'écran.

Mesures
Qualité d'affichage

Protocole de test

Fidélité des couleurs

*Pour nos tests de mesure d'écran, nous utilisons le logiciel PatchTool de Babel Color. Il permet de réaliser des mesures colorimétriques avec les sondes les plus courantes du marché. Lors de ce test, nous avons utilisé le colorimètre X-Rite i1 Display Pro.

Nous effectuons une première série de mesures sur l'écran en configuration usine afin de connaître ses caractéristiques : point blanc, luminance, gamut.

Nous réalisons ensuite un étalonnage manuel (point blanc, luminosité) de l'écran à l'aide du logiciel X-Rite i1 Profiler. Nous utilisons alors les paramétrages classiques :
– point blanc : 6 500 K
– luminance : 120 cd/m2
– gamma : 2,2

Une fois le profil réalisé, nous effectuons à nouveau une série de tests avec PatchTool. Le premier, le Quick-Test, permet de mesurer le rendu des couleurs des différentes primaires (RVB). Le logiciel permet aussi de vérifier la température des couleurs sur la gamme de gris, ainsi que la fidélité des couleurs pour les primaires. Les mesures des différences des couleurs sont exprimées en delta E2000.

En plus des primaires et de la gamme de gris, nous réalisons des mesures sur une série de couleurs usuelles. Pour cela, nous utilisons toujours PatchTool avec la mire de test SWOP2600. Les couleurs correspondent à des couleurs imprimables. Le gamut de la charte se situe donc à l'intérieur de l'espace Adobe RVB. Là encore, nos mesures de fidélité sont exprimées en delta E2000, qui est la méthode de calcul la plus précise pour les couleurs affichées sur un écran.

Si l'écran dispose d'un système d'étalonnage matériel, celui-ci est naturellement mis en œuvre pour vérifier son fonctionnement.*

Uniformité

Nous utilisons la procédure de vérification du logiciel i1 Profiler de X-Rite. L'écran est divisé en 9 parties dans lesquelles la luminance et la température de couleur sont mesurées.

Temps de rémanence

La rémanence mesure la vitesse à laquelle l'écran fait réellement disparaître une image après son affichage. Plus la rémanence est forte, plus les mouvements des objets paraissent flous. Par exemple, avec un écran très mauvais, si un objet traverse l'écran d'un point A à un point D en passant par B et C, des traces de l'objet seront encore légèrement visibles en B et très visibles en C, alors que l'objet sera déjà arrivé en D. Nous filmons le déplacement d'un objet à l'aide d'une caméra à 1 000 ips afin de mesurer facilement le temps d'affichage des images fantômes.

Énergie

La consommation électrique est relevée à l'aide d'un wattmètre, à la fois en réglages usine et une fois l'écran étalonné.

Réglages usine

sRVB

Nous avons réalisé une première série de tests avec PatchTool afin de valider le calibrage en usine. En mode sRVB, l'écran est de très bonne qualité avec un delta E2000 moyen à 1,2. La température de couleur est également stable à 6 400 K ; seule la luminance, grimpée à 165 cd/m², est un peu trop élevée.

Test ViewSonic VP2468Mesure colorimétrie ViewSonic VP2468 réglage usine.

Calibrage matériel

Le VP2468 propose un calibrage matériel. Ainsi, les corrections colorimétriques sont effectuées par une table de conversion (LUT) située dans l'écran. Dans ce cas, les corrections sont plus précises, la table travaillant sur 14 bits. Habituellement, c'est la table de conversion située dans la carte graphique qui est adressée (calibrage logiciel). Le logiciel maison, Colorbration, n'est pas livré sur le CD-Rom d'installation. Il faut fouiner, en anglais, sur le site du fabricant pour le dénicher.

Plus étonnant encore, la séquence d'étalonnage, relativement longue, n'apporte finalement pas grand-chose. Le delta E2000 moyen recule à 1,9, mais la luminance atteint les 120 cd/m² demandés. Le gamut sRVB est un peu mieux respecté.

Test ViewSonic VP2468Mesure colorimétrie ViewSonic VP2468 réglage après calibrage matériel.

Sur les couleurs standards de la Colorchecker, le VP2468 donne de bons résultats avec un delta E2000 moyen qui passe sous la barre de 1. Pour les couleurs imprimables (SWOP), les résultats sont également très bons.

Test ViewSonic VP2468Test colorimétrique : Colorchecker ViewSonic VP2468.

Test ViewSonic VP2468Test colorimétrique : SWOP ViewSonic VP2468.

Au final, le ViewSonic VP2468 présente une belle fidélité des couleurs. Par défaut, les résultats sont très bons et un étalonnage matériel n'est pas requis. Il sera toutefois utile de s'équiper d'une sonde pour vérifier l'étalonnage dans le temps.

Uniformité

Les écarts de luminance ne dépassent pas 7 % sur l'ensemble des 24 pouces de la dalle et nous n'avons constaté ni fuite de lumière ni clouding. Grâce à la technologie IPS, les angles de vision sont très bons (aucune variation du noir à 45° et une baisse de luminosité limitée).

Temps de rémanence

Le moniteur Viewsonic VP2468 utilise la modulation de largeur d'impulsion (PWM ou Pulse Width Modulation) pour ajuster la puissance du rétroéclairage, donc la luminosité. Cette modulation fait varier l'intensité des leds de façon cyclique : un phénomène qui est perçu comme du scintillement par certaines personnes sensibles.

Nous avons mesuré un temps de rémanence de 10,5 ms, ce qui est très bon pour un écran de type IPS. Comme vous pouvez le constater sur la vidéo ci-dessous, des images fantômes sont visibles sur des sujets en déplacement. C'est l'effet reverse ghosting, dû à l'overdrive. Cette technique permet, par une surtension appliquée aux cristaux liquides, d'accélérer leur changement de position. Ainsi, les images en mouvement s'affichent plus nettes, ce qui est recherché en vidéo. Parfois toutefois, cet overdrive est trop poussé et le changement de position, trop important : il faut alors un peu de temps pour qu'ils reviennent dans la position voulue. C'est là que l'image fantôme apparaît. Certains moniteurs permettent de moduler l'overdrive pour trouver un bon équilibre entre netteté et reverse ghosting. Ce n'est malheureusement pas le cas sur l'écran ViewSonic.

Consommation

Le moniteur Viewsonic VP2468 ne consomme que 11 W, soit une consommation relative qui ne dépasse pas 69 W/m², largement inférieure à la moyenne des moniteurs (100 W/m²).

Nos conclusions
Un bon rapport qualité/prix

ViewSonic VP2468 test review recommande

ViewSonic propose un écran sobre à la fois par son design et ses fonctionnalités, mais ce qu'il fait, il le fait bien. En effet, le VP2468 n'offre ni gamut étendu, ni lecteur de carte ni définition 4K. Il faut donc se contenter d'une dalle HDTV 1080 en sRVB (ou REC709), de connexions modernes et d'un design simple et épuré qui relègue les commandes à l'arrière. Mais pour moins de 280 €, l'écran ViewSonic propose une dalle IPS en 1 920 x 1 080 px parfaitement calibré en usine, peu brillant et présentant un temps de rémanence satisfaisant. Le ViewSonic VP2468 reçoit donc un recommandé pour son rapport qualité/prix très intéressant.

+
  • Dalle calibrée en usine de qualité
  • Possibilité de calibrage matériel (mais celui-ci n'apporte rien)
  • Dalle mate assez agréable
  • Design bord fin réussi
  • Temps de rémanence correct pour une dalle IPS
  • Bonne uniformité
  • Calibrage matériel pas réellement efficace
  • Pas de lecteur de carte intégré
  • Pas d'entrée vidéo d'ancienne génération (VGA / DVI)
  • Pas de prise en charge de gamuts larges
  • Pas de réglage de l'overdrive pour limiter les effets de reverse ghosting
  • Pas de casquette livrée en standard
En résumé

ViewSonic propose un écran au design réussi, très bien calibré en usine à la fois pour la photo et la vidéo à un prix très abordable.

VP2468
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
ViewSonic VP2468
Materiel.net 269,90 €
Hardware.fr 287,95 € Voir l'offre
Misco.fr 294,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 299,00 € Voir l'offre
LDLC 299,95 € Voir l'offre
Grosbill 301,99 € Voir l'offre
Webdistrib 305,89 € Voir l'offre
Amazon 314,58 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 314,58 € Voir l'offre
Ebay.fr 355,03 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Contenu sponsorisé