Le D850 vient bousculer le monde du reflex avec son nouveau capteur à haute définition et sa rafale à 7 ips (9 avec les accessoires) et joue les trublions entre les boîtiers réservés aux studios et les sportifs. À l'heure du choix, c'est le Canon 5D Mark IV qui s'est imposé comme adversaire. Duel…

Pas simple de désigner un opposant au Nikon. D'un point de vue "pixels", le Canon 5DS R était le candidat tout trouvé pour affronter le nouveau reflex Nikon. Mais son "grand" âge nous a poussé à l'éliminer de la liste, la supériorité "mécanique" du D850, car plus récent, n'était pas un “gage d'égalité des armes”. Nous aurions pu nous tourner vers le Sony A99 II qui, avec son capteur à 42 Mpx, s'approche le plus de la définition du D850. Mais son viseur électronique rend la comparaison là encore compliquée, de nombreux photographes faisant de la visée leur premier critère... d'exclusion. Parmi les constructeurs de reflex, le Pentax K-1 peut également prétendre à la place de rival. La définition est élevée et la prestation haut de gamme (viseur optique, stabilisation mécanique...). Toutefois, et à 2 000 €, le K-1 n'évolue pas dans les mêmes sphères que le D850 à plus de 3 500 €. Du côté de Canon, il reste donc le 5D Mark IV et son nouveau capteur à 30 Mpx (Dual Pixel AF/Dual Pixel RAW) moderne et dans la même gamme tarifaire. Le duel peut donc s'engager !

Test - 13/09
Nikon D850
Miss Numérique 3799,00 €
Digit-photo.com 3799,00 € Voir l'offre
Fnac.com 3799,99 € Voir l'offre
Test - 26/09/2016
Canon 5D Mark IV
Amazon Marketplace 2799,00 €
Fnac.com marketplace 3422,90 € Voir l'offre
Miss Numérique 3790,00 € Voir l'offre
Digit-photo.com 3790,00 € Voir l'offre
Fnac.com 3799,05 € Voir l'offre
Boulanger.com 3898,00 € Voir l'offre
Darty.com 3999,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Gavage de fiches techniques !

Pour éviter certaines frustrations (il y en aura dans tous les cas...), nous vous proposons de confronter “sur le papier” les différents prétendants précédemment évoqués.

Nikon D850 Sony A99 II Pentax K-1 Canon 5D Mark IV
Année 2017 2016 2016 2016
Résolution 45,4 Mpx 42,4 Mpx 36,4 Mpx 30,4 Mpx
Capteur CMOS rétroéclairé (BSI) 24x36 mm CMOS rétroéclairé (BSI) 24x35,9 mm CMOS 24x36 CMOS 24x36
Taille des photosites 4,36 µm 4,51 µm 4,87 µm 5,33 µm
Monture F Sony A K EF
Taille de l'image 8256 x 5504 px 7 952 x 5 304 px 7 360 x 4 912 px 6 720 × 4 480 px
Filtre passe-bas Non Non Non (géré mécaniquement) Oui
RAW 12/14 bits (différentes tailles et différentes compressions) 14 bits 14 bits 14 bits
Stabilisation Non (selon optique) Oui, mécanique Oui Non (selon optique)
Processeur d'image Expeed 5 Bionz X Prime IV DIGIC 6+
Visée Optique (pentaprisme) Electronique / 2 359 296 points Optique Optique
Champ couvert par la visée 1 1 1 1
Grossissement 0,75x 0,78x 0,7x 0,71x
Flash intégré Non Non Non Non
Synchro flash 1/250 s 1/250 s 1/200 s 1/200 s
Stockage 1x SD (UHS-II) 1x XQD 2x SD UHS-I 2x SD (UHS-I) 1x CF (UDMA 7), 1x SD (UHS-I)
Rafale 7 ips / 9 ips avec grip et batterie EN-EL18b 12 ips 4,4 ips 7 ips (optique) / 4,3 ips (écran)
Vitesse d'obturation 1/8000s à 30 s 1/8000s à 30 s 1/8000s à 30 s 1/8000s à 30 s
Module AF Multi-CAM 20K. 153 points Hybride 79 points + 399 points SAFOX 12. 33 points 61 points
Collimateurs croisés 99 15 25 41 (5 double croix)
Sensibilité AF -4 / 18 IL -4 IL (sur 15 croisés) -3 / 18 IL -3 / 18 IL
Détection AF max. 15 points sensibles f/8 / / 21 points jusqu'à f/8
Mesure d'exposition Capteur RGB 180 000 points 1200 zones (sur capteur principal) Cellule 86 000 pixels Cellule 150 000 points + infrarouge
Sensibilité ISO de base 64 - 25 600 ISO 100 - 25 600 100 - 204 800 100 - 32 000
Sensibilité ISO étendue 32 - 102 400 ISO 50 - 102 400 50 - 102 400
Vidéo UHD 3840 x 2160 @30/25/24p
HDTV 1920 x 1080 @60/50/30/25/24p
HDTV 1920 x 1080 @120 ips (format DX)
UHD 3840 x 2160 @30/25/24p
HDTV 1920 x 1080 @120/100/60/50/30/25/24
1920 x 1080 @ 60i/50i/30/25/24p 4K 4096 x 2160 @30/25/24p
HDTV 1080 @60/50/30/25/24p
HDTV 720 @102/100 ips
Format vidéo H.264 / MPEG4 (MOV) XAVC-S / H.264 H.264 / MPEG4 (MOV) MOV (H.264)
Micro Stéréo intégré + externe Stéréo intégré + externe (mini jack 3,5 mm) Stéréo intégré + externe (mini jack 3,5 mm) Stéréo intégré + externe (mini jack 3,5 mm)
Casque Oui Oui Oui Oui
Écran LCD 8 cm. Orientable et tactile. 7,5 cm. Monté sur charnière 8,1 cm. Orientable 8,1 cm. Tactile
Définition de l'écran 2 359 000 points 1 228 800 points 1 037 000 points 1 620 000 points
GPS Non Non Oui Oui
Wi-Fi Oui (802.11 b/g) Wi-Fi (802.11 b/g/n) Oui (802.11 b/g/n) Oui (802.11 b/g/n)
Connecteurs Bluetooth, NFC, HDMI C, 10 broches USB 2 / NFC / Bluetooth / HDMI Type D / Télécommande / Synchro flash / Alimentation secteur USB 2, HDMI D USB 3, HDMI type C
Boîtier tropicalisation Oui Oui Oui Oui
Autonomie CIPA 1 840 vues (CIPA avec EN-EL15a). 5 140 vues (CIPA avec grip + EN-EL18b) NP-FM500H / 390 vues 760 vues LP-E6N / 900 vues (CIPA)
Dimensions 144 x 110,5 x 74,8 mm 142,6 x 104,2 x 76,1 mm 110 x 136,5 x 85,5 mm 150,7 x 116,4 x 75,9 mm
Poids 1 005 g 849 g 1 010 g 800 g

Prise en main

Nous le répétons toujours : la prise en main est un aspect essentiel et nous ne pouvons nous substituer complètement à vous. C'est une sensation à la fois objective et subjective qui dépend, pour beaucoup, de la morphologie de vos mains. Prenez les appareils en main, portez-les à l'œil : un boîtier doit vous convenir, et en cette matière, vous êtes le seul à pouvoir décider.

Canon 5D Mark IV vs Nikon D850 Canon 5d Mark IV vs Nikon D850

Le reflex Nikon est légèrement plus imposant que son concurrent de chez Canon. Plus haut, plus épais, il dispose également d'une poignée un peu plus profonde assurant ainsi une excellente préhension.

Ergonomie / menus

Interface : égalité

Les deux reflex ont tous une conception assez classique et finalement assez proche. Il n'y a aucune volonté de la part des deux protagonistes de se démarquer ou de se singulariser. La forme "reflex" rassure et a toujours été un gage de qualité tant aux yeux des professionnels que du grand public.

Les deux boîtiers présentent de larges commandes facilement manipulables. Nous apprécions la présence d'un joystick sur les deux modèles afin de faciliter le déplacement des collimateurs AF. Un bon point pour le Canon 5D Mark IV qui propose une large roue codeuse à l'arrière, très souple d'emploi. Si le Nikon dispose bien de deux molettes de réglage avant/arrière, le joypad nous semble trop étriqué et un peu trop mou. Au niveau du détail, nous apprécions la possibilité d'occulter le viseur optique du Nikon D850 pour la photographie sur trépied ou la possibilité de mettre l'appareil sous tension d'une seule main (levier au niveau du déclencheur). Chez Canon, le petit levier au dos de l'appareil est bien pratique pour passer rapidement d'un mode AF à un autre. Notez qu'aucun des deux reflex ne propose un flash pop-up.

Nikon D850Nikon D850
Canon 5D Mark IVCanon 5D Mark IV
Nikon D850Nikon D850
Canon 5D Mark IVCanon 5D Mark IV

Côté interface graphique, Canon semble avoir mieux intégré les possibilités tactiles. Ainsi, sur l'écran de contrôle, il est possible de choisir directement au doigt quel paramètre modifier. Nous avons aussi une petite préférence pour l'organisation des menus Canon qui sont moins denses avec les fonctionnalités avancées regroupées dans un onglet spécifique (C-Fn). Les deux boîtiers proposent un menu personnalisable qui permet de regrouper les fonctionnalités le plus souvent utilisées.

Écran LCD : avantage Nikon

Les deux boîtiers proposent un écran LCD tactile multipoint, mais celui du Nikon est monté sur une double charnière horizontale qui autorise l'inclinaison à 90° vers le bas et 170° vers le haut, ce qui est toujours bien pratique.

Viseur optique : avantage Nikon

Nikon D850 : grossissement exceptionnel

Cette fois, pas d'affrontement entre visée optique et électronique:  les deux boîtiers disposent d'un viseur optique. Celui du reflex Nikon est particulièrement travaillé avec un prisme en toit classique, mais un grossissement de 0,75x. Une première pour un reflex numérique Nikon. Rappelons toutefois que certains boîtiers argentiques de la marque comme le F5 offraient déjà un tel grossissement. Notez que les viseurs électroniques de certains hybrides disposent d'un grossissement plus important comme le Sony A9 (0,78x) ou le Fujifilm X-T2 (0,77x). Si Nikon fut l'un des pionniers de l'affichage en surimpression dans le viseur optique, les informations affichées sont limitées et la visée reste claire.

duel Canon 5D Mark IV vs Nikon D850À gauche, le viseur du Nikon D850 et à droite, celui du Canon 5D Mark IV.

Canon 5D Mark IV : classique performant

La visée du reflex est assez classique avec naturellement une couverture de 100 % et un grossissement de 0,71x. La différence avec le Nikon D850 est facilement perceptible et, au final, la visée est un peu moins confortable. Les menus permettent d'afficher de nombreuses informations en surimpression, dont une grille d'aide à la composition, mais également un niveau électronique sur 2 axes, le scintillement, le DPR (Dual Pixel Raw) ou le mode autofocus.

Bruit au déclenchement : avantage Nikon

En visée optique, aucun des deux duellistes ne permet de déclencher de manière totalement silencieuse. Les boîtiers disposent toutefois d'une fonction pour atténuer le son au déclenchement, mais il est difficile de les départager sur ce point.

Le Nikon prend toutefois un léger avantage en proposant le déclenchement en obturation électronique lorsque la visée écran est enclenchée. Vous pouvez alors capturer des images en pleine définition sans le moindre bruit. L'autofocus est cependant beaucoup plus lent et la cadence rafale moins rapide.

Batterie/autonomie : avantage Nikon

C'est un domaine dans lequel Nikon a vraiment progressé. La batterie EN-EL15 offre une autonomie d'environ 1 840 vues, soit pratiquement le double de la batterie LP-E6 (900 vues selon les normes CIPA). La différence est donc importante et s'accroît lorsque le D850 dispose du grip d'alimentation et de la batterie supplémentaire EN-EL18b. L'autonomie grimpe alors à 5 140 vues. Du côté de Canon, il est possible d'utiliser la poignée BG-20 avec deux batteries LP-E6 qui, au mieux, doublent l'autonomie pour atteindre 1 800 vues.

Autres fonctionnalités : avantage Nikon

Le reflex Nikon propose quelques fonctionnalités plus ou moins intéressantes pour les photographes. On note, par exemple, la présence d'un système de bracketing de mise au point afin de réaliser un traitement de focus stacking (empilement d'images pour maximiser la profondeur de champ). Vous trouverez également une fonction de timelapse 4K et un intervallomètre. Dans les petites fonctionnalités pratiques, nous pointerons aussi la correction automatique des problèmes de front/back focus ou la fonction antiscintillement. Vous apprécierez également le rétroéclairage des commandes et la possibilité de numériser rapidement, via un accessoire ES-2, des diapositives ou des négatifs.

Chez Canon, on retrouve quelques fonctionnalités comme l'intervallomètre ou le traitement du scintillement des lumières, mais le 5D Mark IV reste un modèle assez classique. Toutefois, le capteur doté de la technologie Dual Pixel permet de générer des fichiers RAW spécifiques (DPR : Dual Pixel RAW) qui permettent d'ajuster finement la mise au point après la prise de vue, de décentrer le bokeh ou de réduire les images fantômes.

Connectivité : égalité

Les deux reflex proposent une belle panoplie de connecteurs :
• USB 3
• Synchro flash
• Entrée micro / sortie casque (mini-jack 3,5 mm Ø)
• Télécommande
• Wi-Fi

Le Canon 5D Mark IV dispose aussi d'une puce NFC et d'un GPS qui sont absents sur le rival. De son côté, le Nikon D850 peut utiliser une connexion Bluetooth (SnapBridge) pour transférer simplement et assez rapidement ses fichiers vers un smartphone ou une tablette. La solution est élégante et fonctionnelle, plus simple à mettre en œuvre qu'une connexion Wi-Fi.

En mode télécommande sans fil, c'est Canon qui prend le dessus avec une application Camera Connect plus complète que SnapBridge. Toutefois, les deux logiciels restent assez limités dans leurs fonctionnalités.

application de contrôle à distance Nikon SnapBridgeNikon SnapBridge
application de contrôle à distance Canon Camera ConnectCanon Camera Connect

On pourra noter que Canon livre une suite complète de logiciels pour utiliser le reflex, et notamment un module pour travailler en mode connecté (filaire). De son côté, Nikon livre le strict minimum ; et pour piloter le reflex à partir d'un ordinateur, il faudra débourser quelques euros supplémentaires pour un logiciel spécifique.

Parc optique : égalité

Sur ce point, il est difficile de trancher, les deux marques proposant des gammes similaires. Canon et Nikon disposent d'un parc optique à la fois complet et diversifié.

Réactivité

Autofocus : léger avantage Nikon

Canon : le plus évolué du moment

Le 5D Mark IV intègre le module du 1D Mark II, à savoir un autofocus à 61 points, dont 41 croisés et 5 en double croix. La plage de détection s'étend de -3 à 18 IL. Globalement, le module autofocus se comporte bien, il accuse toutefois une petite perte de pertinence quand la lumière vient à manquer.

Module autofocus du Canon 5D Mark IVModule autofocus du Canon 5D Mark IV

Nikon : le meilleur de la marque

Le D850 hérite de l'excellent module autofocus développé pour les D5/D500 : le Multi-Cam 20K. Celui-ci propose 153 points AF, dont 55 sélectionnables. Sur l'ensemble des collimateurs, 99 sont croisés. Le collimateur central est sensible jusqu'à –4 IL et tous les autres ont une plage de fonctionnement de –3 à +20 IL. Le Nikon se montre un peu plus rapide en basse lumière.

Module autofocus du Nikon D850 (Multi-Cam 20K)Module autofocus du Nikon D850 (Multi-Cam 20K)

Rafale : avantage Nikon

Dans ce domaine, le nouveau reflex Nikon devance son concurrent avec une cadence rafale à 7 ips (identique à celle du Canon) capable de grimper à 9 ips lorsqu'il est équipé de la poignée d'alimentation MB-D18 + batterie EN-EL18. Naturellement, les deux reflex proposent cette cadence avec un suivi autofocus et une mesure permanente de la lumière.

Qualité des images

Piqué en studio : avantage Nikon

Sur ce point, les deux boîtiers ne sont pas armés de la même manière. D'un côté, le Nikon D850 dispose d'un capteur à 45 Mpx et dépourvu de filtre passe-bas. De l'autre, le Canon 5D Mark IV ne propose que 30 Mpx filtrés. Le constat visuel est sans appel (les deux reflex sont équipés d'une optique Sigma 35 mm f/1,4).

Canon 5D Mark IV vs Nikon D850 qualité des imagesNikon D850 / Détail 100% d'une image

Nous pouvons également comparer deux images rééchantillonnées aux dimensions natives du 5D Mark IV.

canon-d5-4-detailnikon-d850-reech-detail

Gestion du bruit électronique : avantage Nikon

Concernant la gestion des hautes sensibilités ISO, les plus gros photosites du reflex Canon auraient pu jouer en sa faveur, mais le D850 de Nikon gère parfaitement les hautes sensibilités avec un moutonnement très fin et un lissage moins appuyé.

Canon 5D Mark IV : jusqu'à 3 200 ISO

Nikon D850 : jusqu'à 6 400 ISO

Latitude d'exposition : avantage Nikon

Sur ce plan, les plus gros photosites du 5D Mark IV auraient pu apporter un surcroît de latitude d'exposition. mais finalement les deux boîtiers affichent des performances similaires dans la récupération des hautes lumières (les fichiers du 5D Mark IV sont au format CR2 DPR Dual Raw Pixel) avec la possibilité de recouvrir des détails jusqu'à +2 IL au maximum. Une fois de plus, c'est dans les zones sombres que la différence est la plus visible.

Les fichiers bruts du Nikon D850 n'étant pas encore pris en compte par Lightroom, nous visualisons les images RAW à partir d'un tiff généré par RawDigger. On constate que le bruit chromatique est plus visible sur le boîtier Canon.

canon-5d-4-100iso-4IL-reechnikon-d850-100iso-4IL-reech

Vidéo : égalité

Canon 5D Mark IV : la 4K au rendez-vous

De manière assez curieuse, le reflex Canon ne filme, en très haute définition, qu'en 4K, soit une image en 4 096 x 2 160 px et fait l'impasse sur le format UHD plus courant. Au pire, il sera possible de légèrement recadrer. Mais en parlant de recadrage, il convient de noter que l'enregistrement 4K se fait uniquement sur une partie du capteur, ce qui occasionne un recadrage d'environ 1,64x pour une utilisation des seuls pixels nécessaires. Adieu donc, les courtes focales... En contrepartie, l'image est très piquée et les effets d'aliasing moins visibles.

Le 5D Mark IV compresse les vidéos au format MJPEG. C'est plus facile à éditer, mais la compression est moins efficace et les vidéos occupent une place importante (500 Mbps). Nous pointerons aussi quelques absences comme le focus peaking ou les zébras d'exposition. Nous regrettons que la sortie HDMI ne soit pas compatible 4K. Il faudra se contenter d'un enregistrement HDTV 1080. Des bons points ? Oui, bien sûr, à commencer par la technologie Dual Pixel AF qui autorise une mise au point rapide en vidéo (et visée sur écran), ainsi que la possibilité d'utiliser le Canon-Log (depuis le mois de juillet 2017) pour uniformiser le rendu avec des caméras cinéma.

Canon extrait vidéo 4K

Nikon D850 : une belle machine à filmer

Précurseur en la matière avec le D90, Nikon n'a jamais su s'imposer dans le domaine de la vidéo avec des fonctionnalités souvent peu développées. Le D850 change la donne et permet aux réalisateurs de disposer d'une belle caméra. Capable de filmer en UHD à 30/25/24p, le reflex utilise la totalité de la surface du capteur afin de conserver l'angle de champ des optiques. On note sur les images des artefacts d'aliasing dus au rééchantillonnage.
Le Nikon permet désormais d'afficher le focus peaking en vidéo ainsi que des zébras d'exposition. Dommage qu'un Nikon-Log n'ait pas été prévu pour améliorer le rendu dans les hautes et basses lumières. Le hic ? Le module autofocus par détection de contraste encore trop lent et qui crée des effets de pompage intolérable dans une production vidéo professionnelle.

extrait 100% vidéo UHD nikon D850

Conclusions

De manière mathématique, le Nikon D850 l'emporte assez nettement sur son rival Canon. Plus récent (1 an sépare les 2 reflex), le D850 met en avant un capteur bien plus précis (plus de pixels, absence de filtre passe-bas), une cadence rafale équivalente, un viseur optique plus agréable et une excellente gestion du bruit électronique. Le Canon 5D Mark IV conserve quelques avantages avec notamment la technologie Dual Pixel AF

Canon 5D Mark IV Nikon D850
Interface / menus = =
Viseur +
Écran LCD +
Bruit au déclenchement +
Batterie / autonomie +
Autres fonctionnalités +
Connectivité = =
Parc optique = =
Réactivité / autofocus +
Piqué +
Gestion du bruit électronique +
Dynamique +
Mode vidéo = =
Test - 13/09
Nikon D850
Miss Numérique 3799,00 €
Digit-photo.com 3799,00 € Voir l'offre
Fnac.com 3799,99 € Voir l'offre
Test - 26/09/2016
Canon 5D Mark IV
Amazon Marketplace 2799,00 €
Fnac.com marketplace 3422,90 € Voir l'offre
Miss Numérique 3790,00 € Voir l'offre
Digit-photo.com 3790,00 € Voir l'offre
Fnac.com 3799,05 € Voir l'offre
Boulanger.com 3898,00 € Voir l'offre
Darty.com 3999,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés