Nous confrontons aujourd'hui deux objectifs incontournables pour tous les amateurs de portrait, objectifs qui suivent deux stratégies différentes. Il s'agit du Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM et du Sigma Art 85 mm f/1,4 DG HSM. Même focale, même ouverture, même positionnement haut de gamme : la seule différence entre ces deux modèles est la présence d'une stabilisation optique sur le Canon. Alors, gadget ou technologie indispensable ? Réponse dans notre grand duel…

Lire aussi

Test - 30/10
Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM
Miss Numérique 1609,00 €
Digixo 1609,00 € Voir l'offre
Digit-photo.com 1609,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1609,99 € Voir l'offre
Test - 02/12/2016
Sigma Art 85 mm f/1,4 DG HSM
Art 85 mm f/1,4 DG HSM
Fnac.com marketplace 879,99 €
Priceminister 934,00 € Voir l'offre
Digixo 1099,00 € Voir l'offre
Digixo 1099,00 € Voir l'offre
Amazon 1099,78 € Voir l'offre
Amazon Marketplace 1137,02 € Voir l'offre
Amazon 1142,50 € Voir l'offre
Miss Numérique 1179,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 1179,00 € Voir l'offre
Priceminister 1198,75 € Voir l'offre
Miss Numérique 1249,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1269,99 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Avec l'arrivée du nouveau Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM, la firme a franchi une étape majeure dans la conception de focales fixes professionnelles ultra lumineuses en introduisant pour la première fois une stabilisation optique. Ce n'est pas le seul 85 mm lumineux avec autofocus du marché compatible avec les reflex Canon. Chez ce dernier existe déjà un modèle en série L encore plus lumineux à f/1,2 et un autre modèle moins lumineux à f/1,8. Chez Tamron, il y a depuis peu un 85 mm f/1,8, mais qui lui aussi est stabilisé en gamme SP. Enfin, du côté de Sigma, on déniche un récent 85 mm f/1,4 en gamme Art. C'est à ce dernier que nous avons décidé d'opposer le nouveau Canon.

Évidemment, il y a aussi d'autres options dans l'univers des focales à mise au point manuelle plus ou moins “modernes”. On pense, par exemple, au Zeiss Otus 85 mm f/1,4 ou encore au récent Samyang XP 85 mm f/1,2. Ces deux objectifs sont à mise au point manuelle, mais communiquent avec le boîtier et disposent d'un contrôle électronique du diaphragme.

Le contexte : stabilisé ou pas ?

Le débat sur la pertinence de l'usage d'une stabilisation optique sur un 85 mm est loin d'être clos. Tout a en fait commencé avec Tamron qui a mis sur le marché le premier 85 mm f/1,8 stabilisé. L'argumentaire de la marque était alors limpide : la stabilisation apportait de la polyvalence à main levée. Lorsque nous avons alors demandé au fabricant pourquoi il avait choisi une ouverture maximale de f/1,8 à la place de f/1,4, il nous a avoué préférer contenir le poids et l'encombrement de son objectif.

Tamron : “Nous avons d’abord décidé que les nouvelles optiques SP seraient équipées d’une stabilisation optique. Nous avons fait des études et réalisé des prototypes d’objectifs avec une ouverture maximale de f/1,4. Or, ces prototypes étaient lourds et volumineux. Afin de conserver un équilibre acceptable en termes de taille et de poids, nous avons décidé d’utiliser l’ouverture f/1,8. Au final, nous pensons que la combinaison f/1,8 avec stabilisation optique est beaucoup plus utile pour nos utilisateurs qu'une ouverture f/1,4.”

Peu de temps après, Sigma a pour sa part lancé son “nouveau 85 mm” en gamme Art et l'a naturellement doté d'une ouverture maximale de f/1,4. Lorsque l'on demande à Sigma pourquoi ne pas avoir ajouté de stabilisation optique, la firme répond qu'elle ne voulait faire aucun compromis en matière de qualité d'image.

M. Kazuto Yamaki, PDG de Sigma.

Voilà Canon qui prouve donc qu'il est tout à fait possible de concevoir un 85 mm ultra lumineux f/1,4 et doté de la stabilisation optique. Selon la marque, son utilisation n'affecte en rien la qualité d'image.

Canon : “L'emploi de la stabilisation optique n'affecte pas la qualité de l'image. Cela influe en revanche sur le poids et les dimensions de l'objectif. Nous avons des standards de qualité très élevés en ce qui concerne la qualité d'image de nos objectifs. Ces derniers prennent également en compte la taille, le poids et le prix. La qualité est au rendez-vous sur ce nouveau 85 mm f/1,4.”

Qui aura le dernier mot ?

Caractéristiques : AVANTAGE CANON pour la stabilisation et les mensurations

Sur le plan des caractéristiques, l'avantage va naturellement au modèle Canon qui est doté d'une stabilisation optique et qui parvient en sus à être plus léger et moins encombrant que le modèle Sigma.

Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM Sigma Art 85 mm f/1,4 DG HSM
MONTURE Canon EF Nikon (AF-S), Canon (EF), Sigma
FORMAT COUVERT 24 x 36 mm 24 x 36 mm
PLAGE FOCALE 85 mm 85 mm
ÉQUIVALENT 24X36 SUR CAPTEUR APS-C 136 mm 127,5 mm
OUVERTURE MAXIMALE f/1,4 f/1,4
OUVERTURE MINIMALE f/22 f/16
DISTANCE DE MISE AU POINT 0,85 m 0,85 m
NOMBRE DE LAMELLES DU DIAPHRAGME 9 9
CONSTRUCTION 14 lentilles réparties en 10 groupes 14 lentilles réparties en 12 groupes
ÉLÉMENTS SPÉCIFIQUES 2 verres SLD, 1 verre asphérique
ÉCHELLE DES DISTANCES Oui Oui
RAPPORT DE REPRODUCTION 0,12 X 0,12 X
MOTORISATION Oui USM Oui
STABILISATION Oui Non
DIMENSIONS 88,6 x 105,4 mm 94,7 x 126,2 mm
DIAMÈTRE FILTRE 77 mm
POIDS 950 g 1 130 g
PARE-SOLEIL Oui Oui
ÉTUI SOUPLE Oui

Prise en main : ÉGALITÉ (cela dépend des goûts)

Difficile de départager ces deux objectifs en ce qui concerne leur prise en main compte tenu des avantages et inconvénients de chacun. C'est donc une égalité.

Commençons par préciser que ces deux modèles disposent d'une qualité de fabrication sans faille et d'une excellente prise en main. Deux philosophies s'affrontent ici. Chez Sigma, on retrouve un design sobre et élégant avec un corps en métal du plus bel effet, tandis que chez Canon, le design est plus “technique” avec un corps en plastique : un matériel qui supporte très bien les brusques changements de température.

canon-ef-85-mm-f-1-4-l-is-usm-c26253be__w910
prod-sigma-art-85-mm-f14-dg-hsm-canon-eos-5dsr_85mm_4

Le modèle Sigma est lourd et imposant. Comptez sur la balance pas moins de 1 130 g et un encombrement de près de 13 cm de long pour 9,5 cm de diamètre. Attention aux longues séances de prises de vue à main levée ! Cependant, ces dimensions généreuses en font un objectif que l'on tient bien en main et que l'on prend plaisir à manier. Le modèle Canon est pour sa part plus discret et léger avec 950 g sur la balance, une longueur de 10,5 cm et un diamètre d'environ 9 cm.

prod-sigma-art-85-mm-f14-dg-hsm-canon-eos-5dsr_85mm_5
canon-ef-85-mm-f-1-4-l-is-usm-fbbb4882__w910

Sur les deux objectifs, la bague de réglage de l'autofocus est très bien conçue, précise et agréable à utiliser. Cependant, force est de constater que celle du Sigma est un cran au-dessus par rapport à celle qui équipe le modèle Canon : elle est plus large, plus “lourde” et dispose d'une fluidité parfaite. Sur les deux objectifs, on remarque un indicateur de distance de mise au point dynamique sur le dessus, et la bague de réglage dispose de repères de butée aux extrémités et d'une course modérée.

prod-sigma-art-85-mm-f14-dg-hsm-canon-eos-5dsr_85mm_8
canon-ef-85-mm-f-1-4-l-is-usm-379b1f92__w910

À noter que le modèle Sigma est compatible avec la console de personnalisation USB et éligible au programme de changement de monture.

Tests labo : AVANTAGE SIGMA pour l'homogénéité et le comportement

Nous avons testé les objectifs avec un Canon EOS 5Ds R au capteur 24x36 mm de 50 Mpx d'une définition de 8 736 x 5 856 px. Chaque pixel mesure donc 4 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

canon-ef-85-mm-f-1-4-l-is-usm-314c82ce__w910
canon-ef-85-mm-f-1-4-l-is-usm-ba0b4490__w910

Testé avec Imatest.

Pour ce qui est des performances en qualité d'image, notre préférence va au modèle Sigma qui jouit d'un comportement homogène et d'une redoutable efficacité sur l'ensemble du champ des images à toutes les ouvertures. Le niveau de piqué est déjà particulièrement élevé dès la plus grande ouverture f/1,4. Le modèle Canon est plus doux avec une non-homogénéité du piqué entre le centre et les bords extrêmes des images. Il délivre des images dans l'ensemble légèrement plus piquées que le modèle Sigma, mais présente des performances largement en retrait à la plus grande ouverture.

Notre scène test et les zones d'intérêt.

Sigma Art 85 mm f:1,4 DG HSM @ f:1,4Canon EF 85 mm f:1,4 L IS USM @ f:1,4
Sigma Art 85 mm f:1,4 DG HSM @ f:8Canon EF 85 mm f:1,4 L IS USM @ f:8

Retrouvez toutes les planches sur les tests respectifs des deux objectifs.

Tests terrain : AVANTAGE CANON pour la stabilisation

Un 85 mm est une focale idéale pour le portrait qui permet d'écraser un peu les perspectives entre l'arrière-plan et le sujet principal tout en conservant une certaine distance avec ce dernier. Monté sur un appareil équipé d'un capteur au format APS-C, cet objectif équivaut à un 136 mm (coefficient de x1,6 pour Canon).

Sigma Art 85 mm f/1,4 DG HSM exemple 10

Pour ce qui est du vignetage, le modèle Canon prend l'avantage. Il est totalement absent, même à la plus grande ouverture. On le ressent plus sur la version Sigma et il est visible jusqu'à f/2,8. Quant aux distorsions, dans les deux cas, vous pouvez les oublier.

Un 85 mm est un objectif conçu pour le portrait. Les beaux effets de profondeur de champ sont donc très importants. Cette petite longue focale associée à une très grande ouverture f/1,4 et un capteur 24x36 mm produit des effets de bokeh très réussis. Il est très facile de décrocher un sujet principal de son arrière-plan. Les transitions flou-net net-flou sont douces et harmonieuses.

Sigma Art 85 mm f/1,4 DG HSM exemple 2

Avec le modèle Canon, nous avons testé la stabilisation optique à main levée sur un sujet positionné à 3 m. Nous avons réussi à descendre au 1/10 s avec une image jugée nette et exploitable, et au 1/20 s avec une image parfaitement nette. Le gain est donc de 3 IL par rapport au temps de pose théorique. Ici, la présence de la stabilisation optique n'est pas là pour compenser un manque de luminosité de l'objectif, mais bien pour pouvoir l'utiliser à main levée avec des ouvertures moyennes en évitant le phénomène de flou de bougé photographe.

Sigma Art 85 mm f/1,4 DG HSM exemple 3

Verdict : CANON EF 85 MM f/1,4 L IS USM

C'est le modèle Canon qui remporte ce duel ! Cela faisait longtemps, car pour tous les derniers duels entre optiques Canon et Sigma, ce dernier sortait régulièrement, voire toujours en tête. Attention, ne nous méprenons pas : les deux objectifs ici opposés sont excellents et délivrent des images exceptionnelles. Le modèle Canon, plus cher d'environ 400 €, bénéficie néanmoins d'un avantage non négligeable par rapport à son concurrent, à savoir la présence d'une stabilisation optique. Cette technologie fait sens sur un petit téléobjectif comme un 80 mm et étend le champ des possibles à main levée.

Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM

Ce nouveau 85 mm de Canon est un objectif toutes options : très grande ouverture f/1,4, stabilisation optique, construction renforcée pour le terrain. Il offre une qualité d'image remarquable et ne produit aucune distorsion et aucun vignetage. Seule ombre au tableau, un piqué en retrait à la plus grande ouverture et un manque d'homogénéité entre le centre et les bords extrêmes à toutes les ouvertures, ce qui est probablement un parti pris de Canon.

EF 85mm f1.4L MACRO Side Without Cap
Miss Numérique 1609,00 €
Digixo 1609,00 € Voir l'offre
Digit-photo.com 1609,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1609,99 € Voir l'offre

Lire aussi

Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications