Nous confrontons aujourd'hui deux objectifs incontournables pour de très nombreux photographes, tous deux récemment mis à jour. Il s'agit du Sigma 24-70 mm f/2,8 DG OS HSM Art (tant attendu depuis le lancement de la Global Vision en 2012 et désormais équipé d'une stabilisation optique) et du Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2 (la version Human Touch de l'un des best-sellers de Tamron). Même plage de focales (24-70 mm), mêmes montures compatibles (Canon EF et Nikon F 24x36 mm), même ouverture constante (f/2,8), stabilisation optique et tropicalisation sont aussi au rendez-vous de ces deux objectifs. Le duel sera serré !

Test - 17/07/2017
Sigma 24-70 mm f/2,8 DG OS HSM Art
Fnac.com marketplace 1080,15 €
Amazon 1341,76 € Voir l'offre
Digixo 1349,00 € Voir l'offre
Webdistrib 1352,29 € Voir l'offre
Darty.com 1399,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 1399,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1399,99 € Voir l'offre
Villatech 1449,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Test - 25/10/2017
Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2
Fnac.com marketplace 815,99 €
Rakuten - priceminister 823,00 € Voir l'offre
Amazon 1038,04 € Voir l'offre
Boulanger.com 1059,00 € Voir l'offre
La Redoute 1059,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1059,99 € Voir l'offre
Webdistrib 1093,59 € Voir l'offre
Miss Numérique 1149,00 € Voir l'offre
Digixo 1168,90 € Voir l'offre
Darty.com 1169,00 € Voir l'offre
Materiel.net 1299,00 € Voir l'offre
Villatech 1390,00 € Voir l'offre
Rue du Commerce 1402,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Le contexte : tous stabilisés, sauf Canon !

On y est ! Tamron et Sigma viennent conjointement de mettre à jour l'un de leurs objectifs “best-sellers” à l'image de leurs nouvelles philosophies : Global Vision pour Sigma et Human Touch pour Tamron. C'est bien évidemment du 24-70 mm f/2,8 dont on parle, et selon les cas, la mise à jour a été plus ou moins profonde par rapport à la précédente version.

C'est Sigma qui a ouvert les hostilités à l'occasion du dernier CP+. Au programme de cette nouvelle version, un nouveau design, une formule optique inédite et l'ajout d'une stabilisation optique. C'est donc une refonte en profondeur qu'a effectuée Sigma sur son zoom vedette. Le positionnement de Sigma a toujours été assez clair en ce qui concerne la présence d'une stabilisation optique sur des zooms ou focales fixes standards : la qualité d'image avant tout ! Sur ce nouveau 24-70 mm, elle semble en revanche avoir cédé face à ses concurrents et aux demandes du marché : Tamron a été le premier constructeur à implémenter une stabilisation optique sur un 24-70 mm et a été suivi par Nikon. Néanmoins, Sigma assure que son intégration a été sans le moindre compromis sur la qualité d'image et de construction.

Le 24-70 mm f/2,8 DG OS HSM rejoint la gamme Art de la Global Vision. L'objectif ne comporte pas moins de 19 lentilles réparties en 14 groupes, dont 4 lentilles asphériques et 3 verres SLD (faible dispersion). L'une de ces lentilles asphériques résulte du développement mis en place sur le 12-24 mm f/4 (moulée, 8 cm de diamètre). Elle est beaucoup plus épaisse au centre que sur les bords et dispose d'une précision de quelques centièmes de micromètre afin de limiter le phénomène des onions rings (apparition d'anneaux dans les dégradés).

Pour ce qui est du 24-70 mm, c'est un zoom standard que l'on utilise très régulièrement pour différents types de prises de vue. Nous pensons qu'un tel objectif se doit d'être polyvalent, il nécessite donc une stabilisation optique.

Kazuto Yamaki, PDG de Sigma, CP+ 2017

Tamron a rapidement emboîté le pas de Sigma puisque le SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2 a été annoncé au cours de l'été 2017. Ce nouvel objectif rejoint la philosophie Human Touch avec un tout nouveau design et se voit optimisé au niveau de ses performances optiques, de l'efficacité de sa stabilisation optique et de son autofocus et des renforts de l'objectif face aux intempéries.

La formule optique des derniers objectifs est presque similaire à celle des anciens modèles. Néanmoins, lorsqu'un nouvel objectif délivre une meilleure qualité d'image comparée à l'ancien modèle, nous lui affublons la mention G2. De plus, nous utilisons la mention G2 lorsque nous souhaitons conserver sur le marché les deux versions de l'objectif (l'ancienne et la nouvelle).

Kentaro Myoshi, assistant du directeur général, Tamron, CP+2017

La formule optique est toujours la même, basée sur une construction de 17 éléments répartis en 12 groupes avec 3 lentilles asphériques, 1 lentille asphérique hybride, 3 verres LD (faible dispersion) et 2 verres XR. Quant à l'optique, les nouveautés apparaissent au niveau des traitements de surface. L'eBand (Extended Bandwidth & Angular-Dependency), censé apporter des caractéristiques antireflets pour limiter le flare et les images fantômes, fait son apparition. Tamron annonce que le modèle G2 est optiquement meilleur que le précédent modèle (meilleures MTF).

Canon est désormais bon dernier en matière de 24-70 mm puisque son modèle n'est toujours pas pourvu de stabilisation optique. Néanmoins, il est important de souligner que malgré cela, le modèle Canon est optiquement l'un des, voire le meilleur sur le marché. Pas trop d'inquiétude, un nouveau modèle devrait rapidement voir le jour.

Nous ne pouvons pas dévoiler la roadmap des optiques à venir, mais évidemment, nous entendons les nombreuses demandes de nos utilisateurs et nous envisageons toutes les possibilités pour équiper notre 24-70 mm f/2,8 d'une stabilisation optique.

Naoya Kaneda, Advisory Director, Optical Business Group de Canon, Visa 2017

Petit point tarif !

Voici un petit tableau récapitulatif des tarifs des 24-70 mm f/2,8 du marché pour reflex et hybrides. Les prix ont été relevés fin décembre 2017 sur la base du catalogue de Miss Numérique.

Canon EF Nikon F Sony A Sigma
Sigma 24-70 mm DG OS HSM Art 1 449 1 449 - 1 449
Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2 1 359 1 359 - -
Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD 899 899 949 -
Canon EF 24-70 mm f/2,8 L II USM 1 949 - - -
Nikon AF-S Nikkor 24-70 mm f/2,8 ED VR - 2 189 - -
Nikon AF-S Nikkor 24-70 mm f/2,8 G ED - 1 699 - -
Tokina SD 24-70 mm f/2,8 IF DX 799 899 - -

En monture Canon, et du moins cher au plus cher, vous retrouvez le modèle Tokina, puis la première génération Tamron, le Tamron G2, le Sigma Art et le Canon L II. En monture Nikon, ex aequo le modèle Tokina et la première génération Tamron, puis le Tamron G2, le SIgma Art, le Nikon non stabilisé et le Nikon stabilisé.

Pour terminer et à titre indicatif, voici les tarifs des autres 24-70 mm f/2,8 ou équivalents pour les autres reflex et hybrides du marché.

Sony FE 24-70 mm f/2,8 G Master 2 190
Sony Vario-Sonnar T 24-70 mm f/2,8 ZA SSM II 2 279
Pentax 24-70 mm f/2,8 ED SDM WR D FA 1 279
Olympus M.Zuiko Digital 12-40 mm f/2,8 849
Panasonic Lumix G Vario 12-35 mm f/2,8 Power OIS 879
Fujifilm XF 16-55 mm f/2,8 LM WR 1 049

Caractéristiques : égalité

Sur le papier, ces deux objectifs se ressemblent grandement. Pour ce qui est des caractéristiques de base, il s'agit dans les deux cas d'un zoom d'une amplitude de 24 à 70 mm disposant d'une ouverture constante maximale f/2,8 et f/22 minimale associée à un diaphragme circulaire à 9 lamelles. Ces deux modèles sont disponibles en monture Canon EF et Nikon F. Notons que, naturellement, le modèle Sigma est également disponible en monture Sigma avec un coefficient de conversion de 1,5x à appliquer (capteur APS-C sur les reflex Sigma). Ils sont tous deux équipés d'une motorisation autofocus dernière génération (HSM chez Sigma, USD chez Tamron) et d'une stabilisation optique (OS chez Sigma, VC chez Tamron). Enfin, ils sont parés à affronter le terrain et les conditions de prises de vue extrêmes avec des protections contre l'eau et la poussière.

Pour les différencier, il va falloir entrer dans les détails… Commençons par la formule optique. Elle est plus ambitieuse chez Sigma avec 19 éléments répartis en 14 groupes contre 17 répartis en 12 groupes sur le modèle Tamron. Pour ce qui est des éléments spécifiques, ils intègrent tous deux 4 lentilles asphériques et des verres à faible dispersion (3 chez Sigma, 2 chez Tamron). Difficile de les départager uniquement sur la fiche technique sur ce point.

Ils diffèrent également au niveau de leurs caractéristiques physiques. Si leurs mensurations sont assez proches, il y a un écart de poids notable de 110 g entre le modèle Sigma (1,02 kg) et celui de Tamron (0,91 kg). À l'inverse, le modèle Tamron est un peu plus long que le modèle Sigma.

Au niveau des services, ces deux objectifs sont compatibles avec les consoles de personnalisation USB (Dock USB chez Sigma et Tap-In chez Tamron). Le modèle Sigma est éligible au programme de changement de monture (payant) et la qualité de fabrication est ganrantie grâce à un passage de chaque optique sur le banc de test "maison" A1. La version Tamron est pour sa part garantie 5 ans après enregistrement (contre 3 ans chez Sigma).

Compte tenu de tous ces éléments, match nul pour ce qui est de l'analyse des caractéristiques.

Sigma 24-70 mm f/2,8 DG OS HSM Art Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2
MONTURE Canon EF, NIkon F, Sigma Canon EF, NIkon F
FORMAT COUVERT 24x36 mm 24x36 mm
PLAGE FOCALE 24-70 mm 24-70 mm
ÉQUIVALENT 24X36 SUR CAPTEUR APS-C 36-105 mm 36-105 mm
OUVERTURE MAXIMALE f/2,8 f/2,8
OUVERTURE MINIMALE f/22 f/22
ÉCHELLE DES DISTANCES Oui Oui
STABILISATION Oui Oui
PARE-SOLEIL Oui Oui
ÉTUI SOUPLE Oui Oui
DISTANCE DE MISE AU POINT 37 cm 38 cm
NOMBRE DE LAMELLES DU DIAPHRAGME 9 9
CONSTRUCTION 19 éléments 14 groupes 17 éléments 12 groupes
RAPPORT DE REPRODUCTION 0,2x 0,2x
MOTORISATION Oui Oui
DIMENSIONS 88 x 107,6 mm 88,4 x 111 mm
DIAMÈTRE FILTRE 82 mm 82 mm
POIDS 1,02 kg 0,91 kg
AUTRES Éligible au programme de changement de monture MCS, compatible avec le Dock USB Compatible console Tap-In
ÉLÉMENTS SPÉCIFIQUES 3 verres SLD, 4 lentilles asphériques 3 lentilles asphériques, 1 lentille asphérique hybride, 2 verres LD, 2 verres XR

Prise en main : avantage Sigma

Commençons notre analyse en étudiant les mensurations des deux objectifs. Nous l'avons déjà évoqué, le modèle Tamron est plus léger sur la balance. Côté mensurations, c'est l'inverse ! Le modèle Sigma est plus compact (en longueur) que le modèle Tamron en position repliée et déployée – il y a 1 cm d'écart. Concernant le diamètre, ils sont identiques.

tamron-sp-24-70-mm-f-2-8-di-vc-usd-g2-541da400__w910
sigma-24-70-mm-f-2-8-dg-os-hsm-art-0cc6627a__w910

Niveau design, les deux objectifs jouent dans des styles assez proches : élégance, discrétion et sobriété (peut-être en mettant de côté l'imposante bague couleur champagne à la base du modèle Tamron) sont au rendez-vous dans les deux cas. Les deux corps des objectifs sont constitués d'éléments en métal et plastique. Pas facile de les départager pour leur “look”, c'est une question de goût. À la rédaction, nous penchons un peu plus vers le design Sigma, plus réussi. Les deux objectifs bénéficient d'une très bonne qualité de fabrication et d'un niveau de finition élevé. Ils sont tous deux conçus pour affronter les conditions de prises de vue extrêmes.

sigma-24-70-mm-f-2-8-dg-os-hsm-art-81d34713__w910
tamron-sp-24-70-mm-f-2-8-di-vc-usd-g2-90c1d681__w910

Pour ce qui est des options ergonomiques, on retrouve sur les deux objectifs deux bagues de réglages (zoom et mise au point manuelle), un indicateur de distance de mise au point dynamique, deux interrupteurs (modes autofocus et stabilisation optique). La version Sigma bénéficie d'une fonction MO (Manual Overdrive) que l'on peut programmer via le dock USB. Sur le modèle Tamron, c'est soit autofocus, soit manuel focus. Idem avec la stabilisation optique (ON ou OFF).

Concernant les bagues de réglages, notre préférence va au modèle Sigma grâce à une meilleure fluidité de la bague de zoom.

sigma-24-70-mm-f-2-8-dg-os-hsm-art-33344046__w910
tamron-sp-24-70-mm-f-2-8-di-vc-usd-g2-532b1798__w910

C'est donc Sigma qui remporte cette deuxième manche, et ce malgré un embonpoint comparé au modèle Tamron. L'objectif jouit d'un design plus flatteur, d'une meilleure fluidité au niveau de sa bague de mise au point manuelle, il est légèrement plus compact et propose un mode AF programmable.

Tests labo : avantage Tamron

Nous avons testé les objectifs avec un Canon EOS 5Ds R au capteur 24x36 mm de 50 Mpx d'une définition de 8 736 x 5 856 px. Chaque pixel mesure donc 4 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

Testé avec Imatest.

En premier lieu, il est important de rappeler qu'un 24-70 mm f/2,8 est un zoom extrêmement délicat à concevoir optiquement et que, comme l'explique très bien notre ingénieur optique en chef Timothée Cognard dans son article La conception optique : art ou science ?, tout est question de compromis. Il est impossible d'espérer avec un 24-70 mm f/2,8 obtenir le même type de performances que des focales fixes, beaucoup plus simples à concevoir. Au labo, ces deux modèles sont bons et n'ont pas à rougir face aux modèles Canon et Nikon. Néanmoins, force est de constater que le modèle Tamron relève mieux les défis de nos tests réalisés en laboratoire, et ce que ce soit au niveau des mesures objectives réalisées avec Imatest que sur notre scène de comparaison visuelle. Tamron propose un objectif au comportement plus cohérent et au piqué maxial (au centre des images) légèrement plus élevé que le modèle Sigma. L'Art, pour sa part, propose des images dans l'ensemble plus homogènes.

Au 24 mm, le modèle Tamron est très cohérent avec un fort niveau de piqué au centre dès la plus grande ouverture et une belle homogénéité entre le centre et les 2/3 des images. En revanche, les bords extrêmes des images sont assez en retrait, principalement aux plus grandes ouvertures. Le modèle Sigma, lui, offre un comportement surprenant avec un piqué aux 2/3 des images plus fort qu'au centre aux ouvertures moyennes. Il en va globalement de même au 35 mm avec le phénomène surprenant sur le Sigma très atténué.

Au 50 mm, le Tamron souffre toujours d'un important manque d'homogénéité aux plus grandes ouvertures, mais dès f/4 ce dernier est égal pour le centre et les 2/3 des images. Le Sigma a un plus beau comportement, mais un niveau de piqué général en retrait. Enfin, à 70 mm, le niveau de piqué général des deux objectifs est similaire, mais le modèle Sigma procure des images très peu homogènes à toutes les ouvertures entre le centre, les 2/3 des images et les bords extrêmes.

Notre scène test et les zones d'intérêt.

Sigma @ 24 mm f:2,8Tamron @ 24 mm f:2,8
Sigma @ 24 mm f:5,6Tamron @ 24 mm f:5,6
Sigma @ 50 mm f:2,8Tamron @ 50 mm f:2,8
Sigma @ 50 mm f:8Tamron @ 50 mm f:8
Tamron @ 70 mm f:8Sigma @ 70 mm f:8

Retrouvez toutes les planches sur les tests respectifs des deux objectifs.

Tests terrain : égalité

Voici ce que l’on obtient avec un 24-70 mm monté sur un EOS 5Ds R équipé d’un capteur plein format 24x36 mm. La plage de focales est relativement polyvalente et conviendra à la plupart des sujets. Utilisé sur un reflex équipé d'un capteur au format APS-C (type Canon EOS 7D Mark II), ce zoom devient un équivalent 36-105 mm. Il faut donc appliquer un coefficient de conversion de 1,5x (1,6x pour Canon).

@ Tamron@ Tamron
@ Sigma@ Sigma

Dans les deux cas, les distorsions sont très faibles !

@ Tamron 24 mm@ Tamron 24 mm
@ Sigma 24 mm@ Sigma 24 mm
@ Tamron 70 mm@ Tamron 70 mm
@ Sigma 70 mm@ Sigma 70 mm

Ces objectifs vignettent, et ce principalement à la plus grande ouverture et à toutes les focales. Aux focales les plus larges, il faut fermer à f/5,6 pour le voir totalement disparaître (f/8 pour le Sigma). Aux autres focales, il devient négligeable dès f/5,6.

@ Tamron 24 mm f/2,8@ Tamron 24 mm f/2,8
@ SIgma 24 mm f/2,8@ SIgma 24 mm f/2,8
@ Tamron 70 mm f/2,8@ Tamron 70 mm f/2,8
@ Sigma 70 mm f/2,8@ Sigma 70 mm f/2,8
@ Tamron@ Tamron
@ Sigma@ Sigma

L'ouverture constante de f/2,8 est un avantage indéniable en matière de polyvalence, mais aussi au niveau des possibilités de jeu sur la profondeur de champ que permet l'objectif. Évidemment, le rendu à f/2,8 est très loin de ce que l'on peut obtenir avec une focale fixe ultra lumineuse f/1,4, mais on peut tout à fait dissocier un sujet de son arrière-plan que l'on noiera dans un joli flou. Pour maximiser l'effet, il est naturellement préférable de privilégier le 70 mm (la plus grande ouverture), ainsi qu'une distance de mise au point modérée.

@ Sigma 70 mm f/2,8@ Sigma 70 mm f/2,8
@ Tamron 70 mm f/2,8@ Tamron 70 mm f/2,8
@ Tamron@ Tamron
@ Sigma@ Sigma

Pour nos essais, nous avons réalisé des photos de notre Barbie fétiche, positionnée à environ 3 m, en utilisant le 70 mm, évidemment à main levée. Nous avons réussi à descendre au 1/5 s tout en conservant une image d'une netteté satisfaisante avec les deux objectifs. Par rapport au temps de pose limite de 1/70 s, cela fait un gain de 4 IL. Ce résultat est en phase avec ce qu'annonce SIgma, mais en deçà de ce qui est promis par Tamron (5 IL).

@ Sigma@ Sigma
@ Tamron@ Tamron

Égalité sur le terrain pour ces deux objectifs !

Verdict : Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2

Il a été particulièrement difficile de proclamer un vainqueur dans ce duel tant ces deux objectifs se ressemblent, proposent la même polyvalence et un niveau de qualité d'image tout à fait comparable. Ceci étant, dans un duel il y a un gagnant et un perdant. Bien que notre préférence aille en faveur du modèle Sigma pour ce qui est de la prise en main, c'est bien le modèle Tamron qui sort vainqueur de ce combat. L'objectif procure en effet un piqué supérieur au centre des images. De plus son poids légèrement plus léger le rend plus adpapté à de longues séances de prises de vues à main levée. Enfin, le modèle Tamron bénéficie d'une garantie de 5 ans contre 3 ans pour le Sigma. L'objectif est par ailleurs légèrement moins onéreux.

Voilà un objectif polyvalent qui saura répondre présent dans beaucoup de situations de prises de vue : ouverture constante f/2,8, stabilisation optique efficace (4 IL), protection tous temps. Les performances optiques sont très bonnes sans pour autant être parfaites. Mais c'est rarement le cas sur un 24-70 mm f/2,8.

Fnac.com marketplace 815,99 €
Rakuten - priceminister 823,00 € Voir l'offre
Amazon 1038,04 € Voir l'offre
Boulanger.com 1059,00 € Voir l'offre
La Redoute 1059,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1059,99 € Voir l'offre
Webdistrib 1093,59 € Voir l'offre
Miss Numérique 1149,00 € Voir l'offre
Digixo 1168,90 € Voir l'offre
Darty.com 1169,00 € Voir l'offre
Materiel.net 1299,00 € Voir l'offre
Villatech 1390,00 € Voir l'offre
Rue du Commerce 1402,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Lire aussi…

Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications