Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Vous êtes nombreux à nous écrire pour nous faire part de votre envie de vous essayer à la photographie argentique. Après avoir lu notre réponse au courrier de Thomas qui souhaitait acheter un appareil d’occasion, Agnès s’interroge aujourd’hui sur la possibilité de développer elle-même ses films 135.

Je me suis acheté récemment un appareil pour faire de la photographie argentique en 135. J’ai développé mes premiers films dans un laboratoire, mais j’aimerais savoir si je peux également le faire moi-même à la maison. Quel matériel faut-il et quel coût cela représente-t-il ?

Agnès, Lectrice de Focus Numérique

### Le développement en cuve Avant de détailler les procédés chimiques appropriés à chaque type de film, nous allons parler du matériel nécessaire au traitement à domicile. Contrairement aux laboratoires qui possèdent des machines automatiques et qui fonctionnent avec des bains réutilisables, on va procéder à domicile à des développements à bain perdu. À chaque étape, on va donc jeter la chimie ce qui fait nécessairement augmenter le coût du développement par rapport aux systèmes de laboratoire. En revanche, le matériel nécessaire est assez simple. Les films vont être développés en cuve. Paterson est le nom qui leur est donné le plus fréquemment du fait du succès de cette marque historique, mais d’autres marques, comme Jobo, en fabriquent également.

cuve Paterson et deux spires

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications