Avec l'arrivée de la retouche locale via les “fameux” U-Points, PhotoLab intrigue et suscite l'intérêt de ceux qui souhaitent gérer leurs photographies en dehors du système Adobe. Il ne manque qu'une flèche à son arc : un catalogueur d'images.

DxO PhotoLabDxO PhotoLab permet de naviguer facilement dans l'arborescence de votre disque dur, mais ne dispose pas réellement d'outils de catalogage.

Une lectrice tentée par l'aventure PhotoLab met le doigt sur une lacune du logiciel de développement des fichiers bruts de DxO : le gestionnaire d'images. Voyons comment remédier à ce manque…

J'ai été séduite par votre présentation de DxO PhotoLab qui gère désormais la retouche locale, mais il manque un catalogueur d'images pour travailler avec. Que me conseillez-vous ?

Claire T., lectrice de Focus Numérique

Effectivement, et contrairement à Adobe Lightroom qui propose un flux de travail complet, du tri des images à l'impression, en passant bien évidemment par le développement, DxO PhotoLab se concentre avant tout sur l'édition des images et ne propose qu'une sélection limitée d'outils pour les organiser.

Importer, trier et retrouver

Dans son message, Claire ne précise pas réellement de quelles fonctionnalités elle a réellement besoin dans la partie catalogage d'images. Et dans le domaine, les besoins sont variés. Certains nécessitent l'utilisation d'un logiciel spécifique, d'autres peuvent être satisfaits avec un peu d'organisation. Avant leur développement, il faut trier et classer les images afin de pouvoir facilement les retrouver. Deux grandes voies s'ouvrent à vous.

Gestion manuelle

Si vous souhaitez maîtriser de A à Z le classement de vos images, vous pouvez simplement utiliser le système d'exploitation de votre ordinateur. Ainsi, c'est à vous de créer l'arborescence de vos dossiers photo afin de pouvoir retrouver facilement vos images. Dès lors, vous devez choisir entre une organisation par thème (enfant, nature, voyage), par lieu géographique ou tout simplement par date. Cette dernière hiérarchisation est sans doute la plus simple et aisée à mettre en œuvre. Par exemple, vous pouvez créer des dossiers d'années contenant des sous-dossiers de mois, voire de jours. C'est à vous ensuite de décharger vos images dans les bons dossiers et de sélectionner manuellement, à l'aide d'une visionneuse d'images, quels fichiers seront conservés. Cette étape de sélection peut également être franchie à l'aide de PhotoLab qui dispose d'un système d'étoiles et de statuts pour rapidement effectuer un tri.

L'autre étape importante au moment de l'import des images ou du tri est l'inclusion de mots-clés afin de faciliter la recherche d'une image précise. Quand vous “gérez” plusieurs dizaines de milliers d'images, cette étape est plus que cruciale. Elle demande aussi un peu d'organisation, et notamment la préparation d'un thésaurus. Quèsaco ? Il s'agit d'un répertoire de termes pour l'analyse et le classement de documents. La tâche n'est pas simple et mériterait un article à lui seul. Il vous faut établir une série de mots qui définissent au mieux vos images afin de réutiliser toujours les mêmes termes et ainsi pouvoir rapidement effectuer des recherches.

Le plus simple reste sans doute d'appliquer ces mots-clés dès l'import des photos sur votre ordinateur. C'est d'ailleurs ici que Lightroom fait la différence avec PhotoLab. L'application d'Adobe propose une série d'options intéressantes comme la copie d'image dans un autre dossier (pour effectuer une sauvegarde), le renommage des images et l'application des mots-clés. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez également importer des listes de mots-clés (votre fameux thésaurus), ce qui facilitera le marquage (vous pouvez en télécharger certains chez notre collègue Aube-nature par exemple).

Adobe LightroomAdobe Lightroom et son module d'importation.

Dans ce domaine, les logiciels en français sont assez rares et s'il est possible de rentrer des mots-clés dans vos photos avec Windows, macOS se montre beaucoup moins souple. En anglais, vous trouverez le logiciel digiKam qui est gratuit et qui permet à la fois le catalogage, mais également l'insertion de mots-clés dans une sélection d'images.

Des solutions plus élégantes et rapides existent comme Photo Mechanic de CameraBits, ACDSee ou Media Pro SE de PhaseOne. Pour retrouver vos images, les systèmes de recherche des systèmes d'exploitation modernes sont aujourd'hui capables de lire les données IPTC, les descriptions et les mots-clés contenus dans les images.

Photo Mechanic 5Photo Mechanic 5 permet de documenter précisément vos images.

Gestion assistée

Si vous gérez plusieurs milliers de photographies, il est sans doute intéressant d'utiliser un gestionnaire communément appelé catalogueur. Ces logiciels créent des bases de données – les fameux catalogues – qui autorisent une gestion plus simple des fichiers. Si vous pouvez conserver votre arborescence de dossiers sur votre disque dur, il vous faudra importer vos images dans le catalogue (sans toutefois les déplacer) afin de pouvoir travailler dessus. Les applications précédemment citées, comme Media Pro SE et ACDSee, permettent de réaliser fissa une sélection des images en attribuant des notes, couleurs ou statuts. Pour cela, vous disposez de fonctions pour comparer vos images avec des outils comme des tables lumineuses. Vous pouvez aussi “marquer” vos images de mots-clés et effectuer rapidement des recherches. Dans ce domaine, Digikam est une alternative gratuite et intéressante, mais à la prise en main un peu plus complexe que la concurrence. En outre, il ne se contente pas de cataloguer les images, mais propose aussi différents outils de retouche. ACDSee est dans le même cas et seul Media Pro SE se contente de gérer vos images. D'ailleurs, le logiciel vient compléter l'offre de PhaseOne et sert de catalogue d'images pour CaptureOne.

Media Pro SE Phase OneMedia Pro SE appartient désormais à PhaseOne.

Enfin, n'oubliez pas qu'en bon gestionnaire de photos, vous devez également penser à réaliser des sauvegardes et des archives sur différents supports physiques, et pourquoi pas sur des services de stockage en ligne.

Et vous ?

Eh oui, nous sommes toujours curieux ! Si vous n'utilisez ni Lightroom ni Bridge d'Adobe, quelle solution utilisez-vous pour trier et annoter vos images ? Nous attendons vos réponses dans les commentaires.

Lire aussi…

Renaud Labracherie
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications