Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Certaines fonctionnalités de nos appareils et accessoires photo s'avèrent parfois bien énigmatiques. C'est notamment le cas de la mesure TTL au flash, automatisme d'exposition qui facilite la vie de nombreux photographes, mais repose sur des mécanismes complexes et peu connus.

Dans le but d'améliorer mes portraits capturés en extérieur, je m'intéresse en ce moment à la pratique du strobisme et envisage par conséquent l'achat de matériel d'éclairage adapté (flash cobra ou autonome). Je comprends bien le fait que la mesure TTL permet d'utiliser un flash tout en bénéficiant d'automatismes d'exposition, mais son fonctionnement relève pour moi du mystère… Pourriez-vous me fournir quelques explications ?

Xiao W., lectrice de Focus Numérique

Le principe

Une certaine compréhension du TTL au flash est en effet intéressante, notamment dans la mesure où cette fonctionnalité est depuis quelques années particulièrement mise en avant par les constructeurs de flashs autonomes. Commençons par signaler que l'acronyme TTL signifie Through The Lens et renvoie par conséquent à toute technologie de mesure de l'intensité lumineuse opérée à travers l'objectif de l'appareil photo – par opposition aux mesures effectuées par le biais d'une fenêtre située sur la face avant de l'appareil ou via un dispositif externe tel qu'un flashmètre.

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications