Un lecteur souhaite animer une soirée en projetant des images prises lors de l'événement en direct sur un écran et se pose des questions sur la marche à suivre.

La plupart des boîtiers récents sont équipés d'une puce Wi-Fi pour transférer des photos vers un smartphone ou pour piloter ledit boîtier à distance et sans fil. Mais la communication vers un ordinateur n'est pas une option toujours présente.

Je souhaite mettre en place une animation pour une soirée et projeter en direct sur un écran les photos prises lors de cette soirée. Quelles sont les solutions pour envoyer directement les images d'un boîtier vers un PC sans-fil ?

Bruno L.

Bruno ne précise malheureusement pas de quel matériel il dispose pour créer cette animation, et nous supposerons qu'il utilise un boîtier reflex ou un hybride de moyenne gamme récent et donc équipé d'une puce Wi-Fi. Voyons chez les différents constructeurs et les différents modèles.

Toutefois, la plupart des fonctionnalités Wi-Fi des appareils grand public ou experts ne proposent pas de connexion directe à un ordinateur.

Reflex Canon / Nikon

Pour les professionnels, il existe des boîtiers Wi-Fi externes pour Canon (WFT-E8 : environ 570 €) ou Nikon (WT-6 : 650 €) qui fonctionnent avec certains boîtiers haut de gamme et qui permettent d'envoyer directement les images sur un serveur FTP distant qui peut être installé sur un ordinateur local. Cette solution, certes fonctionnelle, reste très onéreuse. Pour info, le 5D Mark IV de Canon dispose d'une option FTP intégrée et ne nécessite pas de transmetteur externe. Sachez que, pour les reflex Nikon, il faudra en outre s'acquitter d'une facture de 200 € environ pour acquérir le logiciel Camera Control Pro 2.

La marque rouge

Si vous disposez d'un boîtier Canon équipé d'une puce Wi-Fi, le logiciel EOS Utility permet de se connecter au boîtier pour récupérer les images enregistrées sur la carte. Malheureusement, il n'est pas possible de demander un téléchargement automatique des images à moins d'avoir un modèle professionnel (1D X Mark II, 5D Mark IV) qui peut communiquer avec un serveur FTP. Dans les autres cas, il faudra sélectionner et télécharger les images manuellement depuis EOS Utility. Le plus étrange est que la fonction était disponible sur les anciennes versions d'EOS Utility et l'application WFT Utility qui n'est actuellement plus diffusée avec les boîtiers récents.

Avec la plupart des boîtiers Canon disponibles à la rédaction, dont le 77D, la fonction "Télécharger les images sur l'ordinateur" est grisée.

Toutefois, lors de notre test du tout récent Canon EOS 200D, l'option de téléchargement est disponible, mais uniquement lorsque le reflex est connecté à l'ordinateur en mode ad hoc (ordinateur à ordinateur). Nous n'avons tout simplement pas pu nous connecter en mode infrastructure (sur un réseau existant). En mode ad hoc donc, le 200D est parfaitement capable d'envoyer les images réalisées directement sur l'ordinateur que l'on soit en JPEG ou en Raw.

Étonnamment, le 200D est capable d'envoyer automatiquement les images vers un ordinateur en mode Wi-Fi ad hoc.

La marque jaune

Malgré le déploiement de SnapBridge sur la gamme Nikon, cette fonctionnalité ne propose de transférer les images en Bluetooth que vers une tablette ou un smartphone. Si vous disposez d'un boîtier Wi-Fi, il faudra donc utiliser un logiciel tiers AirNEF dont nous avons mentionné l'existence il y a quelques mois. Le logiciel a l'avantage de fonctionner à la fois avec Windows / Mac OS et Linux, et autorise le téléchargement automatique des images. La mise en œuvre pour les reflex Nikon semble assez simple. Le site indique que le logiciel est compatible avec certains boîtiers Canon et Sony.

Le cas des hybrides Fujifilm et Sony

Pour ceux qui utilisent un hybride Fujifilm équipé d'une puce Wi-Fi, sachez que la marque propose un logiciel qui permet d'envoyer automatiquement les images du boîtier à un ordinateur. Il s'agit de PC AutoSave. Celui-ci est disponible à la fois pour Windows et Mac OS. Toutefois, le boîtier ne peut pas se connecter directement à l'ordinateur et il faut au préalable connecter l'ordinateur et le boîtier Fuifilm à un réseau Wi-Fi local.

Pour transférer les images d'un hybride à un PC, Sony propose son logiciel PlayMemories qui s'occupe de se connecter au boîtier pour rapatrier automatiquement des images vers un ordinateur.

Keenai, une solution universelle ?

En cherchant une solution pour transférer automatiquement des photos vers un ordinateur, nous avons découvert Keenai (Ricoh). Un service d'hébergement de photos proposant un logiciel qui automatise la sauvegarde. Aurions-nous trouvé le Graal ? Keenai semble en tout s'en approcher. Il fonctionne avec de nombreux boîtiers équipés d'une puce Wi-Fi, mais il permet également d'utiliser des cartes SD / Wi-Fi comme Eyefi Mob ou les cartes Toshiba FlashAir. Vous pouvez donc effectuer le transfert d'images avec des boîtiers non connecté.

Il faut avant tout se créer un compte sur Keenai, mais l'inscription est gratuite et vous permet d'accéder aux différents logiciels pour Mac OS X, Windows, iOS ou Android.

Nous avons ainsi pu transférer des images d'un Olympus Pen-F non reconnu par Keenai à l'aide d'une carte Toshiba FlashAir W-04. Une fois connecté au réseau de la carte Wi-FI, Keenai s'occupe de tout et tout seul. Vous prenez les photos, et celles-ci sont automatiquement transférées sur l'ordinateur.

L'application Keenai en pleine action !

Si l'avenir des cartes Eyefi semble incertain, Toshiba vient de présenter la version W-04 de ses cartes Wi-Fi AirFlash. Si les cartes Eyefi permettent un transfert direct vers un ordinateur, ce n'est pas le cas des FlashAir. Des solutions non officielles existent. Il faut pour cela passer par des logiciels tiers que l'on pourra dénicher sur la page des développeurs pour les cartes FlashAir.

La communication par Wi-Fi reste pleine de mystères et les solutions sont tantôt simples à mettre en place, tantôt complexes. N'hésitez pas à partager vos solutions sur Facebook.

(Re)Lire aussi :

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés