L'usage d'un projecteur tel que le Visio obéit à des principes optiques et géométriques relativement simples. En choisissant l'objectif, le point de vue et les conditions les plus favorables, vous utiliserez tout le potentiel de votre outil.

Priorité à l'ouverture

En projection, le but recherché est de rendre vos images visibles. Et pour cela, elles doivent être lumineuses. Les caractéristiques optiques des objectifs restant inchangées en photographie comme en projection, un objectif transmet d’autant plus de lumière si son ouverture est grande. Par exemple, une projection faite avec un objectif ouvert à 2,8 est deux fois plus lumineuse qu’à f/4 ! Il est donc fortement recommandé d’utiliser des objectifs dotés de la plus grande ouverture possible, afin de profiter de la plus grande luminosité possible. Les objectifs à focale fixe — un 50 mm f/1,2, f/1,4 ou f/1,8, par exemple — sont ainsi particulièrement adaptés à la projection mobile, car ils disposent de plus grandes ouvertures tout en restant légers et moins coûteux.

Schéma WeAreProjectorsVue en coupe du diaphragme d’un l’objectif réduisant le flux de lumière.

La focale, une question de distance

Comme en photographie, la focale détermine l’angle de champ : plus longue est la focale, plus court sera l’angle de champ.

Schéma WeAreProjectorsAllongement de la focale et diminution de l’angle de champ.

Vous savez qu’en photographie, le choix de la focale se détermine souvent par rapport à la distance au sujet. Plus vous êtes loin, plus la focale est longue. C’est la même chose en projection : la focale doit être choisie en fonction de la distance avec l’écran. Si vous êtes près, choisissez une focale moyenne ou courte ; si vous êtes loin, choisissez une longue focale. L'image aura la même taille qu'elle soit projetée de loin avec une longue focale ou de près avec une courte focale.

Schéma WeAreProjectorsProjections de même taille obtenue à différentes distances compensées par la focale.

Le choix de la focale permet donc de s’adapter aux conditions de projection. Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez la taille d’une projection suivant les distance et focale choisies. En suivant la ligne rouge, on constate que la taille de projection reste constante si l'on compense la distance par la focale. Par exemple, on peut projeter une image de 2,5 m de base à 1 m avec un 28 mm ou à 7 m avec 200 mm.

Tableau distance/focale.

Pour les longues focales, il peut être intéressant d’utiliser des objectifs moyen format à l’aide d’un adaptateur — par exemple les Pentax 67 105 mm f/2,4 ou Pentacon 150 mm f/2,8.

Si vous souhaitez utiliser un multiplicateur de focale, il est préférable d’utiliser un convertisseur frontal de grand diamètre placé devant votre objectif plutôt qu’un convertisseur arrière, car ce dernier entraîne une réduction de l’ouverture, donc du rendement.

Mise au point

Le Visio nécessite l’emploi d’objectif 24x36 ou moyen format à mise au point manuelle, puisque la bague de mise au point doit pouvoir être réglée manuellement.

Pour réaliser la netteté sur votre projection, il suffira de tourner la mise au point jusqu’à obtention d'une image nette. Ne vous référez pas aux indications de distance sur la bague, qui seront désormais décalées vers l’avant. Si vous souhaitez faire une projection à très courte distance, utilisez une bague macro ou des bagues intermédiaires, à placer entre la bague porte-diapositive et la monture afin d’augmenter le tirage mécanique.

D’une manière générale, il est préférable de projeter le plus à l’horizontale possible. Plus le projecteur est incliné, plus cela entraîne une déformation en trapèze, ce qui fait aussi apparaître des zones floues. Pour une projection en hauteur, l’inclinaison du projecteur peut être atténuée en s’éloignant et en utilisant une longue focale. Pour une projection à hauteur de regard, il est recommandé de placer à hauteur de poitrine de façon à projeter à l’horizontale.

Schéma WeAreProjectorsVariation de l’inclinaison du projecteur suivant sa distance.

Quelle focale choisir ?

Les focales fixes sont à privilégier de par leur ouverture plus élevée, leur poids et encombrement contenus et leur prix raisonnable. Un objectif standard de 50 mm f/1,8 en intérieur et 85 mm f/1,8 en extérieur constituent une base idéale.

Les 50 mm de grande ouverture se trouvent facilement en occasion à des prix extrêmement intéressants. Pour le 85 mm, le Vivitar 85 mm f/1,8 est certainement le plus accessible en neuf. Pour les focales encore plus longues, le Pentax 67 105 mm f/2,4 ou le Pentacon 150 mm f/2,8 en occasion monté avec adaptateur sur monture Canon apparaissent comme les solutions les plus lumineuses et moins coûteuses.

De quoi dépend la visibilité d'une projection ?

Une fois l’objectif monté, il faut pouvoir rendre votre image la plus visible possible. Pour cela, la lumière de l’image projetée doit être plus importante que la lumière ambiante ; c’est à cette condition seulement que vos projections seront visibles.

La luminosité de la projection dépend de l’ouverture de l’objectif, mais la visibilité de la projection dépend d’autres paramètres, tels que la taille de l’image, la lumière ambiante, l’aspect du support, l’aspect de l’image et enfin la distance d’observation. Voici donc, par ordre d'importance, nos conseils relatifs à chacun de ces paramètres.

La luminosité, une question de taille !

En tant que projectionniste, il vous faut toujours garder à l’esprit que la luminosité de votre projection dépend de sa taille. Il faut voir la projection comme un flux de lumière que l’on va plus ou moins concentrer. Une taille de projection contenue est parfois plus favorable qu’une trop grande taille qui perdrait trop en luminosité. Une projection de 2 x 3 m, par exemple, sera 2 fois plus lumineuse qu’à 3 x 4,5 m et 4 fois plus lumineuse qu’à 4 x 6 m.

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez constater que plus la taille est grande, plus le chiffre est assombri afin de rendre compte de l’affaiblissement de la luminosité suivant la taille. Pour une ouverture d‘objectif donnée, on comprend assez logiquement que plus on souhaite obtenir une projection grande, moins elle sera lumineuse.

Tableau WeAreProjectorsLuminosité d’une projection en fonction de sa taille.

Lumière ambiante

La lumière ambiante est la première chose à laquelle vous devez être attentif, car la projection s’adapte aux conditions — rarement l’inverse ! Si la lumière ambiante est faible, l’image projetée n’aura pas besoin de beaucoup de puissance lumineuse pour être bien visible. À l’inverse, si la lumière ambiante est élevée, il faudra une forte puissance lumineuse que la projection puisse apparaître. Étant donné que vous êtes limité par la puissance de votre projecteur, la taille maximale de vos projections est limitée par la lumière ambiante. Cela fait de la lumière ambiante un facteur aussi important que la puissance de votre projecteur.

Il importe donc de limiter cette lumière ambiante, de façon à mettre en évidence une projection. Pour cela, les lieux déjà obscurs sont à privilégier. Avec un peu de pratique, en regardant simplement la lumière ambiante, vous saurez déterminer la taille de projection que vous pouvez envisager avec le Visio. Dans l’obscurité, une projection visible peut mesurer 10 m de large, alors qu'elle ne dépasserait pas 1 m sous une lumière élevée. La démarche de la projection mobile est de composer avec les conditions de luminosité afin d’obtenir la meilleure visibilité.

Visuel WeAreProjectorsApparition d’une projection N&B sur un fond plus ou moins illuminé.

Dans l’illustration ci-dessus, chaque disque représente toutes les nuances de luminosité disponibles dans une image projetée sur un fond qui va du plus sombre au plus clair. On peut observer comment les valeurs sombres de la projection sont supplantées par la luminosité du fond. Cela efface les zones sombres et entraîne progressivement une baisse du contraste de l’image. On peut ainsi en conclure que plus les conditions d’observation sont sombres, meilleure sera la perception de la projection.

Aspect du support

Pour apparaître, l’image a besoin d’un support qui fasse écran. La perception de la projection tient autant au support qu'à l’image, l’un faisant apparaître l’autre. Pour commencer, il doit être opaque et non transparent pour renvoyer la lumière. Les vitres ou la surface de l’eau, du fait de leur transparence, ne feront pas apparaître vos projections. Pour le reste, tout peut faire office d’écran ! Murs, arbres, pierre, corps, vêtements, objets... Le monde est un écran sur lequel projeter vos images.

Évidemment, les supports clairs reflètent mieux la lumière que les supports sombres et cela a une incidence de la taille maximale de votre projection. Un support totalement noir peut néanmoins être utilisé pour des projections de petite taille.

Second point, le support étant un volume, celui-ci va plus ou moins transformer votre image. Plus le support sera homogène, plus l’image sera lisible. Si c’est un mur et que vous projetez de face, la transformation sera inexistante ; si par contre vous projetez sur plusieurs objets ou un écran confus comme le feuillage d’un arbre, l’image sera transformée, déformée, ce qui rendra sa compréhension plus difficile. Toutes les images peuvent donc être projetées sur un écran uniforme, mais seules des images facilement compréhensibles peuvent être projetées sur des supports confus.

Visuel WeAreProjectorsImage initiale / image déformée par un support avec des aspérités.

Aspect de l'image

L’aspect de l’image — sa luminosité, son contraste, ses couleurs — influe beaucoup sur sa perception. Pour rendre la projection claire et lisible, l’image doit l’être tout autant. Une image lumineuse et contrastée entraînera une projection avec les mêmes caractéristiques. Ainsi, les images noir et blanc à fort contraste constituent les sources les plus efficaces, puisqu’elles présentent un contraste élevé avec des parties totalement blanches (donc transparentes) ; les images en couleur seront plus nuancées. On peut observer sur l'illustration ci-dessous comment la même image, avec un contraste différent, nous apparaît plus ou moins facilement.

Visuel WeAreProjectorsConséquence de la baisse du contraste d’une image projetée.

Conditions d'observation

Installer une image dans l’espace demande à prendre en considération la manière dont elle pourra être perçue. Si vous souhaitez rendre visible votre projection, vous devez rendre son observation facile.

La distance d’observation fait varier la taille qu’occupe l’image dans le champ de vision des observateurs. Une image projetée trop en hauteur ou trop loin sera mal perçue, alors qu’une image proche et à hauteur de regard sera davantage visible. Il faut réfléchir à la visibilité de votre image dans l’espace. La mobilité du Visio vous permettra toutes les expérimentations possibles, alors profitez-en !

En synthèse

On peut donc en déduire ces 6 conseils pour rendre visibles vos projections :

  • Ouverture de l’objectif : le plus ouvert possible !
  • Taille de la projection : une taille mesurée pour une projection lumineuse.
  • Lumière ambiante : recherchez l’obscurité !
  • Aspect du support : à support compliqué, choisir une image lisible.
  • Aspect de l’image : claire et contrastée !
  • Conditions d’observation : rendez vos projections faciles à observer !

Conclusion

Projeter demande de composer avec l’image et l’espace. Tout ne peut pas être envisagé, mais, en étant réaliste, vous arriverez à des résultats impressionnants. La force du Visio est sa mobilité ; elle vous donnera la liberté de tester, observer, comprendre, apprendre la projection avec une facilité encore inédite. Emportez-le avec vous avec quelques images et sortez-le quand l’occasion se présente. Si vous souhaitez avoir un impact plus important dans l’espace, pensez à la projection multiple : plusieurs images projetées avec plusieurs projecteurs reconfigurent l’espace et encouragent une variation de proposition plutôt qu’une seule et unique grande image. Enfin, pour montrer vos projets, photographiez-les ! Un véritable appareil photographique est préférable au smartphone, peu sensible à la lumière, et le trépied sera un accessoire très utile.

We Are Projectors !

WeAreProjectors vise à transmettre le plaisir de la photoprojection aux amateurs d’images. Cette pratique consiste à associer par la projection une image à un support afin de permettre l’expression d’une idée, un message, une représentation. La projection est un moyen extraordinaire de donner une visibilité aux images mais surtout, elle utilise les objets qui nous entourent comme écran potentiel. Tout en faisant apparaître les images, la projection porte le regard sur les objets qui l’ont constitué. Weareprojectors met en avant cette pratique et une culture au croisement de la photographie, du street-art et du hacking. La photographie, car comme la projection, elle est une écriture avec la lumière ; le street-art, car il est un mode d’action libre dans l’espace public ; et le hacking, car elle nécessite la fabrication d’outils adaptés qui s’inclut dans la culture de l’open source et du DIY.
Le site de WeAreProjectors

Notre dossier complet

Clément Briend

Photographe de formation, je suis intéressé à la projection comme phénomène essentiel dans la perception et la formation des images. Ses publications 

Contenus sponsorisés