Comment fabriquer un projecteur ? Après avoir vu quels étaient les phénomènes optiques à l'œuvre dans la projection et la formation de l'image projetée, c'est à cette question que nous répondrons aujourd'hui, en nous appuyant sur le principe fondamental de retour inverse de la lumière. Et vous allez découvrir différentes conceptions de projecteurs, reposant toutes sur ce principe.

Inverser la lumière

L’œil, la camera obscura et l’appareil photographique reçoivent la lumière et figurent une image projetée à partir d’un flux extérieur qui les atteint à l’intérieur. Cela en fait des projecteurs passifs ou projecteurs récepteurs : ils fonctionnent à partir de la lumière qui les atteint. Or, par le principe de retour inverse de la lumière, une lentille convergente admet un foyer de chaque côté, si bien que l’on peut envoyer un faisceau d’un côté comme de l’autre, elle projettera toujours une image du côté opposé.

En pratique, le sens de projection se détermine par le sens dans lequel va le flux lumineux le plus important. Dans une camera obscura, un œil ou un appareil photographique, le flux principal vient de l’extérieur (c’est pour cela qu’on peut les regrouper comme des projecteurs récepteurs ou passifs). Mais si l’on inverse le sens de la lumière et que l’on éclaire fortement un objet dans la camera obscura, celle-ci projettera vers l’extérieur son image qui apparaîtra lorsque le flux rencontrera un objet moins éclairé.

Il vous reste de l'article à lire
Clément Briend

Photographe de formation, je suis intéressé à la projection comme phénomène essentiel dans la perception et la formation des images. Ses publications 

Contenus sponsorisés