Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

En photographie, le traitement de la profondeur de champ aide à isoler le sujet ou au contraire à le relier à son environnement. C’est un parti pris artistique important qui guide le choix du matériel utilisé. Nous nous intéressons ici à la profondeur de champ sous l'angle de la physique, de façon à ce que vous puissiez mieux contrôler ce paramètre et ainsi tirer un meilleur profit de votre matériel.

Définitions

La profondeur de champ correspond à la zone de la scène photographiée qui apparaît nette sur la photographie. Cette profondeur de champ peut être contrôlée à l'aide de plusieurs paramètres physiques, dont l'ouverture de l’objectif.

La notion d'ouverture est liée au diamètre du diaphragme de l’objectif et se caractérise par des nombres d’ouverture (f/1,4, f/2, f/2,8, f/4, f/5,6, etc.). Un petit nombre d’ouverture correspond à une grande taille de diaphragme. Lorsque l'on réduit l'ouverture du diaphragme, il y a une division du diamètre de pupille par √2 entre deux nombres d’ouverture consécutifs — ce qui correspond à une réduction de moitié de la quantité de lumière collectée.

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Timothée Cognard
Timothée Cognard

Ingénieur en Optique de formation, photographe de coeur... Collectionneur compulsif de focales fixes. Ses publications