Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Malgré les possibilités offertes par les logiciels de retouche, notre récent sondage sur l'usage des filtres optiques montrait que vous étiez nombreux à en utiliser régulièrement. Particulièrement utiles en photographie de paysage, les filtres polarisants permettent d'obtenir des effets bien particuliers et font par conséquent partie des filtres les plus utilisés. Que le support photosensible utilisé soit argentique ou numérique, un filtre polarisant se visse sur le pas de vis frontal d'un objectif et a pour effet de diminuer les reflets produits par toute surface non métallique (telles que les vitres et l'eau), de renforcer la saturation des couleurs et d'augmenter la densité du ciel. L'intensité de ces effets peut être ajustée à loisir en faisant tourner le filtre par le biais d'une bague.

La polarisation

Pour expliquer la polarisation, il convient de considérer la lumière en tant que phénomène électromagnétique. Un rayon lumineux est ainsi caractérisé par son amplitude (l'intensité lumineuse), sa fréquence (la teinte), mais aussi sa polarisation, caractéristique qui n'est pas observable à l'œil nu.

L'analogie avec une corde de guitare tendue horizontalement est bien souvent utilisée pour expliquer la polarisation : si l'on frotte celle-ci de haut en bas, elle vibrera sur un plan vertical, si on la frotte de gauche à droite, elle vibrera sur un plan horizontal, et si on la frotte en biais elle vibrera sur un plan oblique. Dans le cas de la lumière, toute orientation est possible et chacun de ces plans est appelé un plan de polarisation. Si la lumière ambiante est constituée de polarisations différentes, la lumière réfléchie a pour particularité de n'avoir qu'une seule polarisation.

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications