Maintenant que vous avez compris comment fonctionne l’exposition, notamment via le triangle d’exposition, et que vous souhaitez aller un peu plus loin pour améliorer votre compréhension et votre créativité, il est grand temps de se pencher sur la mesure de la luminosité et les différents modes de mesure qui s’offrent à vous.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité

Sur la plupart des appareils photo, il existe 3 modes de mesure d’exposition principaux, parfois plus selon les constructeurs et le modèle. Si les noms peuvent varier d’une marque à l’autre, la technique de mesure est toujours identique ; seul l’algorithme varie sensiblement. Votre choix parmi ces modes se fera selon la situation de prise de vue. Nous allons voir ici comment fonctionne chaque mode, et dans quelle situation l’utiliser de préférence.

La mesure multizone

Ce mode de mesure, aussi appelé "matricielle" chez Nikon et "évaluative" chez Canon, est le mode de mesure passe-partout, recommandé dans la plupart des situations, autant par les photographes que par les constructeurs.

Avec ce mode, l’appareil photo mesure la majeure partie de la vue et règle l’exposition en fonction de la distribution tonale, de la couleur et de la composition. En tenant compte de la majeure partie du cadrage, vous obtiendrez une exposition équilibrée entre toutes les zones de la photo. Aucune ne sera sur ou sous-exposée, dans la limite des capacités du capteur.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité. Photographie de paysage avec la mesure multizone.

La mesure multizone est utilisée pour :
• la photographie de paysage,
• si l’exposition est uniforme,
• si plusieurs sujets sont exposés différemment et que l’on cherche un équilibre.

Cependant, ce mode de mesure ne fonctionne pas vraiment sur des sujets à forts contrastes, comme des sujets à contre-jour ou des clairs sur fond sombre, et inversement. C’est pour ce genre de situations qu’il existe les autres modes de mesure.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité.

La mesure pondérée

Avec ce mode de mesure, aussi appelé "pondérée centrale" chez Nikon ou "sélective" chez Canon, l’appareil photo mesure la luminosité sur tout le cadre comme en multizone, mais en privilégiant davantage la zone centrale, ou du collimateur actif selon les boîtiers.

La taille de cette zone varie en fonction du constructeur comme du modèle et peut être réglée sur certains boîtiers (de 8 à 20 mm sur le Nikon D750). De manière générale, on considère que, par défaut, 75 % de la mesure sont effectués sur la zone et 25 % à sa périphérie.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité.

La mesure pondérée est utilisée pour :
• le portrait, car elle met en valeur le sujet tout en prenant en compte la lumière environnante,
• toute scène où vous souhaitez privilégier une zone particulière tout en conservant une exposition correcte en périphérie.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité. Portrait effectué avec la mesure pondérée.

La mesure spot

Cette dernière mesure, la seule qui porte le même nom d’un constructeur à l’autre, est surement la plus difficile à maitriser pour les néophytes. Il s’agit d’un mode de mesure ultraconfiné qui correspond à une surface allant de 1 % à 10 % du cadre de l’image, selon les constructeurs et les boîtiers.

Ce mode permet une exposition correcte du sujet en se fondant sur une infime partie de l’image. Il est idéal dans des situations où l’arrière-plan est beaucoup plus lumineux ou sombre que le sujet premier de votre composition.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité. Photo en noir et blanc d'un artiste sur scène avec la mesure spot.

La mesure spot est utilisée pour :
• la photographie de concert où seul l’artiste est éclairé parfaitement et le reste de la scène dans la pénombre,
• la photographie en contre-jour,
• la macrophographie où l’exposition est plus importante sur le sujet que son environnement,
• toute scène avec un très fort contraste.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité.

Les autres modes de mesure

Les trois modes de mesure précédemment cités sont communs à tous les appareils photo permettant le réglage de la mesure de luminosité. Cependant, certains constructeurs proposent des modes supplémentaires.

Canon propose ainsi un quatrième mode appelé "mesure moyenne en prépondérance centrale". Dans ce mode, l’appareil photo tient d’avantage compte de la zone centrale de l’image en mesurant l’exposition au centre et en calculant ensuite la moyenne pour le reste de la scène.

De son côté, Nikon propose aussi un quatrième mode avec la "mesure pondérée sur les hautes lumières". Cette option n’est ni plus ni moins qu’une mesure pondérée avec une zone de détection réduite et une prise en compte des hautes lumières sur le reste de l’image. Présentée comme idéale pour la photo d’artistes sur scène, elle est pourtant d’un intérêt limité si vous maitrisez déjà la mesure "spot".

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité.

Mesure au centre et mémorisation d'exposition

Dans les descriptions précédentes, nous avons parlé de mesure de luminosité au centre et si les boîtiers actuels permettent de faire la mesure sur le collimateur actif pour la mesure "pondérée" et "spot", et non pas uniquement sur le collimateur central : certains boîtiers ou anciennes optiques ne le permettent pas. Pour autant, et surtout si vous voulez appliquer la règle des tiers, votre sujet ne se trouvera que rarement centré.

Pour contourner cet obstacle, vous allez devoir utiliser la mémorisation d’exposition ; bouton "AE-L" chez Nikon ou bouton marqué d'un astérisque chez Canon. Son utilisation est simple :
• dans un premier temps, cadrez en centrant la zone que vous souhaitez exposer correctement en appuyant sur le déclencheur à mi-course,
• appuyez ensuite sur le bouton de mémorisation d’exposition en gardant le doigt dessus sans relâcher le déclencheur,
• recomposez ensuite votre photo en maintenant toujours le bouton de mémorisation d’exposition et déclenchez.

Comprendre les différents modes de mesure de la luminosité.

Conclusion

Dans la plupart des cas, la mesure multizone conviendra parfaitement, car les boîtiers actuels sont tous très performants en mesure de lumière et en analyses de scènes. Cependant, il est important de comprendre comment fonctionne la mesure de luminosité et de savoir quand en changer pour éviter à votre boîtier de tomber dans un piège. Dans le pire des cas, vous pouvez toujours vous servir du bouton de correction d’exposition ou rattraper l’erreur d’exposition si vous shootez en Raw, mais le mieux est encore de réussir à exposer comme voulu dès l’origine.

Voir aussi

Samuel Boivin

Grand reporter spécialiste du Val-de-Marne, se revendique d'Albert Londres, Günter Wallraff et autres Robert Namias. Ses publications 

Contenus sponsorisés