Déjà utilisés dans des applications de niche telles que l'astronomie, les capteurs courbes proposent une alternative enviable aux capteurs plats traditionnels. Dans cet article, nous faisons le point sur la théorie de la courbure de champ et les avantages potentiels des capteurs courbes.

Qu’est-ce que la courbure de champ ?

La courbure de champ est une aberration optique, initialement théorisée par un certain Joseph Petzval, concepteur optique du premier objectif à “large ouverture” en 1840. Au lieu de produire une image sur un plan bidimensionnel, une optique produit une image sur une portion de sphère. Ce phénomène est particulièrement visible au grand-angle, mais touche tous les systèmes optiques et est responsable d’une moindre qualité d’image dans les coins.

En photographie argentique, le film possède une certaine épaisseur, de l’ordre de 100 µm. En photographie numérique, la zone photosensible ne mesure qu’une dizaine de microns d’épaisseur. Cette différence explique une partie de la perte de qualité comparée des objectifs de l’époque argentique sur les capteurs numériques.

Il vous reste de l'article à lire
Timothée Cognard
Timothée Cognard

Ingénieur en Optique de formation, photographe de coeur... Collectionneur compulsif de focales fixes. Ses publications