En tant qu'acteur historique de la photographie et marque aujourd'hui incontournable, Canon dispose d'un catalogue d'optiques tout aussi impressionnant, mais moins complexe que ceux de certains de ses principaux concurrents. En effet, l'histoire des objectifs EF est relativement récente ; ils ont donc été conçus dès le départ en utilisant une technologie de pointe. Vous trouverez dans cet article toutes les informations nécessaires pour vous orienter parmi les abréviations et les sigles des optiques Canon.

La genèse de la monture EF

Au cours de leur histoire, les deux constructeurs que sont Canon et Nikon ont choisi des stratégies de développement de leur parc optique radicalement différentes. Si Nikon a privilégié la continuité de la sacrosainte monture F, cela fut au prix d'importantes complications. En théorie, il est possible à tout nikoniste d'utiliser n'importe quelle optique Nikon postérieure à 1959... mais les tableaux de compatibilité sont parfois ardus, et des fonctions essentielles peuvent être perdues selon les couples optique/boîtier. Et ce, même avec des optiques relativement récentes, puisque des optiques AF des années 1990 peuvent perdre leur mise au point automatique sur certains boîtiers ultérieurs. La compatibilité entre différentes montures a donc un prix.

Chez Canon, le choix a été radicalement opposé, et les choses sont plus simples aujourd'hui, mais ce fut au prix d'un sacrifice énorme : la monture FD, alors en vigueur sur les argentiques de la marque, a été tout bonnement sacrifiée. Pari pour le moins audacieux... Imaginez-vous en Canoniste fidèle depuis des années, et disposant d'optiques onéreuses : pas certain que vous apprécieriez la plaisanterie.

Il vous reste de l'article à lire
La rédaction

Depuis 2006, Focus Numérique est le site n°1 pour la photo et la vidéo avec un fil continu d'actualités, des tests, des formations et des portfolios. Ses publications