Dépourvu de traduction littérale en français — les Québécois utilisent parfois les termes de "prise de vue en fourchette" — le bracketing est une technique consistant à capturer plusieurs images d'une même scène tout en faisant varier les paramètres de prise de vue. Bien qu'étant certainement le plus courant, le bracketing d'exposition ne constitue pas la seule variante de cette pratique ; il est ainsi possible d'effectuer un bracketing de profondeur de champ, de mise au point, de balance des blancs, de sensibilité ou encore d'exposition au flash.

Héritée de la photographie argentique, la technique du bracketing a grandement évolué avec l'essor du numérique — non seulement en proposant d'influer sur un plus grand nombre de paramètres, mais aussi en finalité. Si, au départ, l'idée était de faire varier les paramètres de prise de vue pour sélectionner par la suite la meilleure image possible, les possibilités de post-production aujourd'hui disponibles permettent de combiner plusieurs images, de façon à obtenir des résultats impossibles à atteindre avec une unique prise de vue.

Quel que soit le paramètre de prise de vue que vous choisissez de faire varier, l'utilisation du bracketing dans le but de fusionner, a posteriori, les images obtenues a pour préalable la présence d'un sujet immobile et l'utilisation d'un cadrage similaire d'une photographie à l'autre. L'utilisation d'un trépied est ainsi fortement recommandée. Notez également que si les appareils photo récents s'arment d'options permettant de réaliser un bracketing de façon automatique, celui-ci peut tout à fait être géré manuellement.

Bracketing d'exposition

Il vous reste de l'article à lire
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications