Après avoir abordé les aspects théoriques de la captation en anamorphique, nous nous intéressons aujourd'hui à la pratique. Attelons-nous à la tâche de vous montrer comment tourner et monter en anamorphique.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratique

Préparer son matériel pour le tournage

Angénieux, ARRI/Zeiss, Cooke ou encore Scorpio fabriquent des optiques tout en un, prêtes au tournage. L'intérêt de cette gamme d'optiques est leur moindre compromis sur la qualité de l'image (déformation, perte de piqué, non-linéarité des déformations sur l'ensemble de l'image). Ceci étant, si vous n'avez pas le budget pour les acquérir, il faut savoir “composer”. Il existe différents modèles d'optiques anamorphiques, de l'option la plus compacte à celle relevant du bricolage pour tournage indépendant.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratique

Si nous voulons décomposer l'optique anamorphique, nous avons besoin de trois “étages”…

→ L'optique sphérique et sa focale.
→ La lentille anamorphique à proprement parler, qui se visse selon les calculs optiques validés par le constructeur à l'arrière ou à l'avant du bloc optique sphérique.
→ Des lentilles de dioptrie pour faciliter la mise au point rapprochée selon votre “composition” optique.

Il faut noter qu'une optique anamorphique est composée de deux angles de champ différents, l'un vertical et l'autre horizontal, cette particularité étant propice aux “imperfections” que les chefs opérateurs et réalisateurs recherchent dans l'image.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratique

Chaque étage peut être acquis indépendamment, à condition de trouver les bons diamètres, les bons adaptateurs, ainsi que des couples qui fonctionnent entre eux.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueSolutions SLR Magic en lentille frontale et dioptrie.

Ensuite, il convient de se munir d'une calculette pour gérer le coefficient de déformation, la définition de l'image captée et le ratio final de projection. La plupart des optiques anamorphiques ont un ratio de déformation de 1,33 ou 2. Si votre fenêtre de diffusion est en 2,39, on peut alors obtenir les combinaisons suivantes…

→ 2,39 à la diffusion, crop dans un ratio de 1,2 à la captation (2 592 x 2 160), avec déformation horizontale de 2x.
→ 2,39 à la diffusion, crop dans un ratio de 1,79 à la captation (3 866 x 2 160), avec déformation de 1,33x.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratique

L'anamorphose peut fonctionner sur n'importe quelle caméra, à partir du moment où vous pouvez calculer le ratio de diffusion en fonction du ratio de captation (la calculette est souvent à proximité…), et savez déformer/recadrer l'image en post-production.

Le fait que certaines caméras indiquent dans leurs caractéristiques la compatibilité avec l'anamorphose est lié aux menus fournis à l'intérieur de la caméra, par exemple l'option de désanamorphose sur les sorties vidéo HDMI ou HD SDI pour le monitoring, ou pour un enregistrement traité et désanamorphosé dès la caméra.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueOptions de désanamorphose intégrées dans une caméra, un moniteur ou un logiciel gérant l'anamorphose.

Ce qui ne vous empêche nullement d'utiliser des optiques anamorphiques avec des appareils qui ne sont pas prévus pour cela, avec toutefois la limitation due à la taille de capteur que nous avons évoquée dans notre premier article : l'anamorphose réduisant la définition horizontale en compressant horizontalement l'image, si vous ne compensez pas avec une hauteur de capteur supérieure, votre définition globale va être diminuée à la captation, puis étirée à la diffusion.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueDans le cas d'un grand capteur 24x36, l'anamorphose 4K serait captée idéalement en 4 096 x 3 432 (ratio 1,2 ou 6/5) sans crop dans l'image

Si l'on veut conserver une définition de 4K minimum en horizontal à la captation, l'image de diffusion se situera entre 8 192 x 3 432 (hors norme de diffusion actuelle) et 2 048 x 858 (2K DCI D-Cinéma) en passant par 4 096 x 1 716 (4K DCI D-Cinéma) une fois désanamorphosé, c'est-à-dire une gamme de définitions partageant le ratio 2,39 à la diffusion – d'où le rapport 1,2 à la captation anamorphosée, soit la moitié !

Dans le menu du logiciel (à côté de la définition dans RAW Viewer), l'option de desqueeze 2,0x remet l'image dans le bon ratio de diffusion

Pour les définitions DCI du cinéma numérique, reportez-vous aux spécifications de la norme (p. 28).

Si vous bricolez avec un capteur qui n'est pas adapté à l'anamorphose, il faudra donc cropper dans l'image et déformer par vous-même à l'aide de la calculatrice à portée de main. Voyons comment se déroule un tournage avec n'importe quelle caméra (ici, un boîtier Blackmagic Pocket Camera), n'importe quelle optique (ici, un Nikon 50 mm), et une lentille frontale anamorphique 2x.

Si votre solution optique n'est pas complète (tout en un bloc), une fois que vous avez vissé vos trois étages (dioptrie, anamorphique, sphérique) et que votre tirage optique est réalisé, vous pouvez évaluer la baisse de piqué visuellement à l'écran ou en mesurant la MTF avec un oscilloscope. Sachez que si votre optique n'est pas de bonne qualité, vous pouvez même obtenir des rapports d'anamorphose différents en vous éloignant du centre optique avec des baisses de piqué progressives : le prix de l'optique a des répercussions qui peuvent être dramatiques en matière de qualité.

Enregistrez votre image ainsi déformée en horizontal et passez à la phase de post-production.

Post-production des images anamorphiques

Si votre logiciel intègre l'anamorphique en interne, pas de problème : il suffira de trouver l'option qui désanamorphose instantanément.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueDans les applications de pré-étalonnage des caméras de cinéma, l'option de “desqueeze” est proposée.

Si ce n'est pas le cas, il va falloir utiliser les fonctions de déformation (resizing) de votre logiciel de montage. Prenons l'exemple de Resolve qui fonctionne sous Windows et macOs, tout en ayant le bon goût d'être gratuit. Vous pouvez désanamorphoser l'image selon plusieurs méthodes…

→ Dans les préférences du projet (pour la totalité de vos rushes).
→ Dans l'explorateur de média (Media) ou l'onglet de montage (Edit), par l'option Clip Attributes pour chaque clip.
→ Dans la fenêtre d'étalonnage (Color), dans l'onglet Sizing, pour chaque segment du montage.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueClip Attributes (bouton droit sur votre clip) vous permet de déformer l'ensemble de votre rush.

Cette déformation sera ainsi appliquée sur tous les segments qui seront montés sur la timeline, à partir du même rush. Cette option permet de ne pas modifier chaque segment de la timeline dans la fenêtre d'étalonnage.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueLa fenêtre de désanamorphose dans Clip Attributes.

Vous pouvez également appliquer un effet dans la fenêtre d'étalonnage en vous rendant dans l'onglet Sizing.

Dans l'onglet d'étalonnage Sizing, vous allez déformer la largeur de l'image (Width) par un facteur de 2 (si votre optique déforme par un facteur de 2, sinon par un facteur de 1,3).

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueWidth:2 et Heigh:1. La hauteur ne change pas et la largeur de l'image est déformée par le bon ratio.

Il faut ensuite un “dézoom” pour récupérer la totalité de l'image.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueL'option Zoom:0,7 permet de récupérer la totalité de l'image 2,39.

Vous pouvez ajuster votre image en fonction de vos optiques et de vos besoins dans cette fenêtre de déformation et de resize. Une fois que vous avez appliqué le ratio de déformation, puis de zoom dans l'image, vous pouvez ensuite cumuler (comme c'est le cas dans nos images d'exemples) un traitement d'image type de-LOG (pour passer de l'image LOG à l'image REC709). Par la suite, il suffit d'enregistrer une mémoire d'effet pour appliquer l'ensemble du traitement aux prochains segments (soit dans les memories, soit en effectuant un Grab Still, à savoir une image de référence applicable aux autres segments).

Vous trouverez des équivalences dans tous les logiciels de montage vidéo. Si nous prenons l'exemple de Premiere Pro, vous pouvez commencer par créer une nouvelle séquence en 4K (par exemple en DnxHR)…

comprendre la prise de vue anamorphique en pratique

Le clip va ensuite être déformé dans la fenêtre Effect Controls (Contrôle d'effets), sur la ligne Scale, selon la proportion de votre déformation horizontale. La déformation et le dézoom se feront en ajustant le facteur en hauteur et en largeur de l'image. Il faut évidemment désélectionner la déformation uniforme ou liée, car nous allons modifier le ratio H/L de l'image sans respecter son ratio d'origine (Uniform Scale désactivé).

comprendre la prise de vue anamorphique en pratique

L'export est important, car vous devez modifier la définition d'exportation de la plupart des applications.

Pour continuer dans Premiere Pro, l'option Scale to fill permet de respecter la définition que vous allez calculer (la calculatrice est votre meilleure amie pour obtenir le nombre de pixels exact dans le bon rapport hauteur/largeur) et taper dans les paramètres de l'export pour conserver votre ratio d'image de 2,39.

comprendre la prise de vue anamorphique en pratiqueIci, la séquence est exportée en 4 096 x 1 716 (ratio 2,39) en MXF et DnxHR.

Exportez votre séquence… Lors de la lecture, vérifiez consciencieusement l'apparence de votre vidéo et ajustez au besoin vos paramètres.

Lire aussi…

Jean-Charles Fouché
Jean-Charles Fouché

Formateur chargé de professionnaliser les équipes techniques en France et à l'étranger, il a passé près de vingt ans à traverser les frontières avec sa caméra et son banc de montage. Ses publications