La FTM, ou Fonction de transfert de modulation, est beaucoup plus connue sous son nom britannique MTF que nous utiliserons par la suite. C'est l’une des métriques utilisées par les testeurs d’optiques photographiques. Dans cet article, nous vous expliquons ce que mesure la MTF, comment la comprendre physiquement (du point de vue des aberrations) et quelles sont ses limites.

Le contexte

But de la mesure

Les mesures de MTF visent à estimer la résolution atteinte par une optique. Le problème lié à une telle résolution, c’est qu’elle ne peut pas vraiment être caractérisée par une unique valeur comme dans le cas d’un capteur. La résolution obtenue dépend de nombreux paramètres, dont l’ouverture (aberrations optiques et diffraction réduisent le pouvoir de résolution), la focale (dans le cas d’un zoom), la distance de mise au point, et elle n’est même pas constante à l’intérieur de l’image (le centre est souvent plus résolu que les coins). Le but des courbes de MTF est de retranscrire certaines de ces différentes variations.

Il vous reste de l'article à lire
Timothée Cognard

Ingénieur en Optique de formation, photographe de coeur... Collectionneur compulsif de focales fixes. Ses publications