Développée par Canon et dévoilée au grand public en 2013 à l'occasion de la sortie du reflex APS-C EOS 70D, la technologie Dual Pixel AF a depuis conquis les capteurs de produits photo relativement variés. Elle intègre ainsi les récents boîtiers reflex EOS 5D Mark IV et EOS 77D, mais également des smartphones tels que le Samsung Galaxy S7 ou encore l'Asus Zenfone 3 Zoom. Il y a fort à parier que cette technologie d'autofocus à corrélation de phase fasse parler d'elle à l'avenir. Nous vous proposons donc de clarifier son principe, ainsi que ses avantages et inconvénients.

Technologies d'autofocus et contexte

Les systèmes autofocus — permettant la mise au point automatique de systèmes optiques — peuvent être différenciés par deux approches distinctes : les systèmes actifs et les systèmes passifs. Utilisés de nos jours par la majorité des appareils photo, les systèmes d'autofocus passifs se divisent quant à eux en deux grandes familles : les autofocus à détection de contraste, et ceux à corrélation de phase (ou détection de phase).

Nous ne reprendrons pas ici tous les éléments de notre article dédié aux différences entre ces systèmes d'autofocus, mais il est important de comprendre que l'autofocus à corrélation de phase, privilégié pour sa réactivité, consiste en un système de mesure de la distance par triangulation. Il peut ainsi être comparé au système de mise au point manuelle plus ancien qu'utilisent les appareils télémétriques, dont le Leica M10 est aujourd'hui le représentant le plus récent.

Il vous reste de l'article à lire
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Contenus sponsorisés