CapteurCCD 1/1,7", 10 Mpix
Monture/
Optique livrée24-72 mm f/1,8-2,4. Mise a point macro 5 cm.
Stabilisationoui, optique
Antipoussière/
Viseurnon / viseur optique en option
ÉcranAmoled 7,6 cm monté sur rotule
Mise au pointDétection de contraste TTL
Modes autofocuscentré, multizone, sélectionnable, détection des visages, suivi du sujet
Mesures d'expositionMultizone, pondérée centrale et spot. Compensation d'exposition +/- 2 IL.
Modes d'expositionP,S,A et M.
Vitesse d'obturation16 à 1/1500 s
Motorisation/
Sensibilité ISO80 - 3200 ISO
Mémoire22 Mo interne, SD/SDHC
Alimentationbatterie Li-Ion propriétaire. Recharge par l'appareil sur secteur ou USB
ConnexionUSB, A/V (propriétaire), HDMI (type B)
Dimensions114.4 x 64.6 x 30 mm
Poids300 g équipé (batterie, carte mémoire)
LogicielsInteli-studio, Samsung Raw Converter
Dans la boîte/

Caractéristiques

Le petit monde des compacts experts est en ébullition depuis quelques mois après l'annonce par Samsung d'un compact expert doté d'une optique très lumineuse : l'EX1. Sur le papier, le compact Samsung a quelques arguments en poche des plus intéressants pour en découdre avec les Canon PowerShot G11 ou autres Panasonic Lumix LX3 : un (petit) zoom 3x 24-72 mm qui ouvre à f/1,8 en grand-angle (f/2,4 en télé), un bel écran Amoled de 7,6 cm monté sur une rotule, 2 molettes de réglages (l'une à l'avant et l'autre sous la forme d'une roue codeuse à l'arrière) et un plutôt grand capteur (pour un compact s'entend) de 1/1,7" pour 10 Mpix.

À l'heure où les constructeurs multiplient les annonces concernant des compacts à objectifs interchangeables et dotés de grands capteurs (minimum 18x13,5 mm, 4/3) comme le Panasonic GF1, l'Olympus E-PL1, le Sony NEX-5 ou le... Samsung NX10, ces appareils compacts ont-ils encore une véritable légitimité ? Les capteurs APS-C (présents dans les Sigma DP ou Leica X1) ne sont-ils pas le seul format d'avenir pour cette gamme d'appareils ? Réponse dans notre test du Samsung EX1.

Pour les tests, l'appareil est configuré par défaut. Nous réalisons des tests en mode Smart Auto, mais également en mode P et A afin de pouvoir jouer avec la sensibilité ISO. Les tirages de tests (A3) sont réalisés par notre partenaire Photobox.

Précision, colorimétrie

Le zoom de l'EX1 est naturellement l'une des pièces maîtresses du compact expert. Offrant une plage focale de 24 à 72 mm, il présente une ouverture exceptionnelle pour un appareil de cette catégorie avec f/1,8 en grand-angle et f/2,4 en télé.

Piqué

Nous avons passé notre exemplaire à la moulinette DxO Analyser afin de vérifier la qualité du couple optique / capteur.

Samsung EX1 test review piqué 24 mm

Les résultats obtenus sur la mire DxO sont remarquables avec une excellente impression de piqué au centre (grand-angle 24 mm) dès la pleine ouverture. Les clichés sont légèrement meilleurs en fermant le diaphragme. Les bords sont logiquement un peu plus mous notamment à pleine ouverture, mais les résultats DxO demeurent vraiment bons.

Samsung EX1 test review piqué 72 mm

Au télé (72 mm), l'image perd un peu un piqué, mais vraiment rien de dramatique puisque les résultats, supérieurs à 3,5, se situent dans la zone d'excellence. Seule la périphérie de l'image à pleine ouverture peut paraitre un peu décevante et il sera plus sage de fermer un peu le diaphragme pour gagner en piqué. Dans l'ensemble l'optique du Samsung EX1 est d'un excellent niveau.

De manière assez étonnante, la conversion d'un fichier Raw dans Samsung Raw Converter ne donne pas de meilleurs résultats.

Distorsion

La distorsion reste un problème fréquent sur un zoom grand-angle. Le Samsung EX1 n'échappe pas à cette règle. Malgré les traitements numériques de plus en plus fréquents pour corriger la distorsion sur les compacts et les reflex, les images du Samsung EX1 montrent une distorsion en barillet assez visible en grand-angle (-1,56% TV) et une déformation en coussinet à 72 mm également assez marquée (1,17% TV). Rien de dramatique donc, mais Samsung aurait pu travailler sur ce point pour traiter à la voler la distorsion sur les images JPeg.

Samsung EX1 test review distorsion grand angle télé

Déformation au grand-angle à gauche et déformation au télé à droite.

Rendu des couleurs

Compact résolument expert, il est probable que le Samsung EX1 sera majoritairement utilisé en mode Raw afin de pouvoir profiter pleinement des capacités du capteur CCD et bénéficier des facilités de traitement pour la balance des blancs et le rendu des couleurs. Toutefois, il est intéressant de vérifier la colorimétrie des fichiers JPeg.

Sur notre scène éclairée par des lampes fluo à 5400 K (lumière du jour) et avec une balance des blancs automatique et un mode couleur "normal", le rendu colorimétrique est assez fidèle, même s'il est possible de voir une dérive dans les teintes rouges orangées et dans les verts. Un peu moins réjouissant, la balance des blancs auto à tendance à tirer vers des teintes froides (vert/bleu).

Nous avons également photographié notre mire ColorCheker sous un éclairage halogène.

Samsung EX1 test review colorchecker lumière jourLa mire ColorChecker tube fluo lumière du jour 5400 K.

Samsung EX1 test review colorchecker halogène
La mire ColorChecker halogène

Avec un éclairage halogène assez chaud, le Samsung EX1 délivre des images correctes avec une balance des blancs automatique assez bien équilibrée, mais si là encore, la balance des blancs est légèrement trop froide.

Samsung EX1 test review colorchecker halogène

Gestion du bruit électronique

Le Samsung EX1 que nous avons pu avoir entre les mains pour nos premiers tests est un modèle de présérie finalisé à 80% (selon le constructeur). Les images présentées ci-dessous ne sont donc pas représentatives de la qualité d'un produit entièrement finalisé. Toutefois, à quelques semaines de la commercialisation du boîtier, ces images donnent déjà un bon aperçu des possibilités du compact expert de Samsung.

Force est de constater que Samsung a fait des progrès en matière de gestion du bruit électronique. L'EX1 propose de très bons clichés jusqu'à 400 ISO. Un léger moutonnement est certes perceptible à 200 ISO sur les aplats (comme ciel bleu), mais globalement, les images tiennent parfaitement la route et il est possible de monter à 400 ISO sans hésitation. Pour cette dernière sensibilité, le traitement du bruit électronique est déjà plus sensible et nous notons déjà un léger lissage de l'image : la photo manque de croustillant et dans la mesure du possible, il faudra ajouter un peu d'accentuation pour avoir une image plus plaisante.

À 800 ISO, le lissage est franchement plus marqué, mais le bruit électronique peu coloré et donc encore facilement acceptable. Au-delà, les aplats colorés se parent de taches violettes plus ou moins aléatoires et plus ou moins agréables. Le lissage est appuyé et les plus fins détails disparaissent.

Vous pouvez également comparer le Samsung EX1 (présérie) avec différents compacts à petits capteurs.

Le traitement du bruit électronique du LX3 est assez différent. Par défaut, les fichiers JPeg du compact expert de Panasonic sont bien accentués. Le lissage du bruit électronique est modéré sur toute la plage de sensibilité. Le grain est donc très présent et l'accentuation renforce le côté grainé dès 800 ISO. Deux stratégies différentes : sur un tirage A4, le Samsung propose des images moins détaillées, mais présentant moins de grains. À l'inverse, le LX3 délivre des images détaillées, mais constellées de pixels aberrants.

Vous pouvez également comparer l'EX1 face à des compacts disposant de capteurs plus grands (4/3 ou APS-C) comme l'Olympus E-PL1, le Leica X1 ou le Samsung NX10.

Dans tous les cas, les boîtiers à grands capteurs dominent facilement la confrontation. Le grain est moins présent et les images présentent plus de détails.

Exemples de photos

Voici une première galerie d'images réalisées avec un Samsung EX1 de présérie. L'appareil est normalement commercialisé au mois de juin et les améliorations par firmware peuvent survenir d'ici à la mise en place dans les boutiques. La qualité des images n'est donc pas définitive, mais ces images donnent déjà un bon aperçu des possibilités du compact expert de Samsung.

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Samsung EX1
Il n'y a actuellement aucune offre.