Capteur1 pouce de 20,1 Mpx
Monture/
Optique livrée8,8-26,4 mm soit 24-72 mm en eq. 24x36
Stabilisationoui, optique sur 5 axes (HYBRID OIS +)
Antipoussière/
Viseurnon
Flashpop-up
ÉcranÉcran LCD TFT (1 040 000 points) de 7,5 cm inclinable. Commande tactile
Mise au pointpar détection de contraste sur le capteur principal. Macro à 3 cm au grand-angle
Modes autofocusAF et MF
Mesures d'expositionIntelligent Multiple / Centré pondéré / point. Correction d'exposition +/- 5 IL
Modes d'expositionAuto Intelligent, P, A, S, M, Vidéo créative, C1 (personnalisé), Panorama, Guide des scènes, Commande créative
Vitesse d'obturationEnv. 60-1/4 000 s. (obturateur mécanique) / Env. 1-1/16 000 s. (obturateur électronique)
MotorisationAFS SE : 50 i/s, E : 10 i/s, M : 6 i/s (avec Live View), L : 2 i/s (avec Live View) [AFC] H : 6 i/s, M : 6 i/s (avec Live View), L : 2 i/s (avec Live View) * Obturateur électronique uniquement.
Sensibilité ISO125 à 12 800 ISO, ext. 80 à 25 600 ISO
MémoireSD/SDHC/SDXC UHS-I
Format image photoRAW / JPEG : 5 472 x 3 648 px
Format image vidéoUHD 3 840 x 2 160 px à 30/25/24p. HDTV 1080 à 60/50/30/25 et 24p
Alimentationbloc batterie au lithium-ion (7,2 V, 680 mAh, 4,9 Wh) (inclus). Chargement USB. 260 images (CIPA).
ConnexionmicroHDMI typeD (*3), USB 2.0 Micro-B, Wi-Fi
Dimensions105,5 x 60 x 42 mm
Poids310 g
Logiciels/
Dans la boîte/

Caractéristiques

Panasonic LX15 test review ouverture 1302px

Il y a eu le LX7 en 2012 avec son capteur 1/1,7", puis le LX100 en 2014 qui nous avait étonnés avec son capteur 4/3. En 2016, sans remplacer le LX100 qui reste en gamme, Panasonic accorde ses violons propose une gamme d'appareils photo à capteur 1", avec d'une part les FZ1000 et FZ2000, en bridge avec superzoom, et d'autre part le LX15, qui affiche lui aussi une définition de 20,1 Mpx et une sensibilité maximum de 25 600 ISO en mode étendu.

Comme les autres produits annoncés par Panasonic, le LX15 filme en 4K UHD 3 840 x 2 160 px et exploite ces performances à travers différents modes, comme la Photo 4K, permettant d'exporter des images en définition 4K d'une séquence ultra rapide, ou le Post Focus, pour choisir après coup sa zone de mise au point.

L'écran à l'arrière est un modèle 3" inclinable à 180° et tactile affichant 1 040 000 points. Il propose un affichage à 100 % et sera le seul moyen de cadrer ses images car le LX15 est dépourvu d'autre forme de visée. Cette absence lui permet de récupérer le flash intégré, perdu sur le LX100.

Zoom 3x lumineux

Son objectif est un Leica DC Vario-summilux de focale équivalente 26-78 mm lors de prises de vue en 4/3 ou 24-72 mm en 3/2. L'ouverture est généreuse puisqu'elle débute à f/1,4 au grand-angle et à f/2,8 en position téléobjectif. Il se compose de 11 lentilles réparties en 9 groupes dont 4 éléments asphériques, deux en verre ED à faible dispersion et une UHR ultra haute résolution.

La mise au point s'effectue par analyse du contraste sur 49 zones du capteur et le LX15 propose un mode ultra rapide 50 i/s avec obturation électronique ou 10 i/s avec obturateur mécanique.

Sur le dessus, une molette de réglage permet d'accéder entre autres aux modes PASM, iAuto, panoramique ou Scène tandis que l'ouverture pourra être réglée directement depuis la bague située à la base de l'objectif. Côté connectique, l'appareil dispose d'un port micro HDMI et USB 2.0. Il possède une connexion Wi-Fi, mais pas le NFC ni de GPS.

Caractéristiques

Prise en main

Les différents constructeurs d'appareils photo tentent de mettre à mal l'hégémonie de Sony — avec la série RX — sur le segment des compacts experts à capteur 1 pouce. Panasonic attaque en frontal avec ce LX15 qui se singularise avec une optique lumineuse à f/1,4.
Panasonic LX15 test review zoom ouvertZoom optique3x 26-78 mm et bague de diaphragme crantée pour le LX15 de Panasonic.

Prise en main

Les premiers contacts avec le LX15 sont rassurants. Le boîtier est assez lourd pour inspirer confiance et présente une belle qualité de fabrication, ainsi qu'une finition irréprochable — à l'exception peut-être de la trappe de protection des connecteurs en plastique, qui aurait mérité un autre matériau. Durant quelques jours d'utilisation intensive, nous n'avons pas noté d'éraflure ou de trace d'impact sur la carrosserie ou l'écran.

Toutefois, comme pour le TZ100, nous regrettons que le revêtement soit aussi lisse et que, malgré la présence d'un léger renflement, l'appareil reste désespérément peu marqué. Nous aurions apprécié que Panasonic adopte au moins une petite poignée renforcée par un revêtement en caoutchouc pour améliorer la préhension. On prendra soin d'utiliser la dragonne afin d'éviter les chutes malencontreuses.

Le compact expert est grosso modo du même même volume que ses principaux concurrents, comme le Sony RX100 V ou le Canon G7 X Mark II. Il tiendra, en forçant un peu, dans une poche de pantalon et plus facilement dans un petit sac ou une poche de blouson.

Panasonic LX15 exemple 1

Les différentes commandes sont assez larges, mais à peine affleurantes, et on aura du mal à les distinguer dans la pénombre.

Le LX15 reprend le tableau de bord du TZ100 et présente une large molette pour le choix du mode d'exposition, avec les classiques PSAM pour la créativité maîtrisée, mais également un mode personnalisable C, les différents modes scènes, un mode tout automatique bien rassurant (iA), les filtres créatifs et un mode panoramique par balayage.

Panasonic LX15 test review vue de dessusLe LX15 de Panasonic dispose d'une véritable bague de diaphragme mécanique et... un peu trop bruyante.

Fonctionnalités et commandes

Les filtres créatifs offrent différents rendus classiques mais sympathiques, comme le monochrome, l'effet jouet, le sépia... De quoi singulariser ses images sans passer par la case ordinateur.

Le LX15 dispose également des modes "Photo 4K" et "Post Focus" que nous avons découverts sur les derniers hybrides de la marque.

Panasonic LX15 postfocusLe choix de la mise au point, après la prise de vue.

En Photo 4K, la rafale de l'appareil passe à 30 images par seconde, avec des modes d'enregistrement pouvant enregistrer 1 seconde avant et après le déclenchement (pré-rafale 4K) ou de manière tout simplement illimitée. Vous pouvez alors extraire une image en 8 Mpx depuis le "film" UHD afin d'obtenir le moment le plus pertinent sur une scène rapide. Contrairement au mode vidéo, la photo 4K n'est pas contrainte au format 16/9 : vous pouvez capturer des scènes en rapport 1:1, par exemple.

Panasonic LX15 4K Photo
À 30 images par seconde, il est possible de sélectionner précisément le moment opportun...

L'une des caractéristiques intéressantes du LX15 est sa bague de diaphragme mécanique, de f/1,4 à f/11 par 1/3 d'IL. Le mouvement est assez agréable, mais le son un peu trop présent. La possibilité de débrayer le cliquetis aurait été un plus (comme sur le RX10 III de Sony). En outre, cette bague n'est utile qu'en mode A et M. Dans les autres modes, la sélection du diaphragme est automatique. C'est un peu déroutant au départ ; une position automatique (A) aurait permis de rendre l'utilisation de cette bague plus logique.

Visée et écran

Le LX15, comme le Canon G7 X Mark II et contrairement au TZ100, ne propose pas de viseur électronique intégré. Il faudra donc se "contenter" de l'écran LCD arrière pour viser. Cela peut s'avérer compliqué en plein soleil et le viseur permet de s'isoler plus facilement pour cadrer correctement.

L'écran LCD est monté sur une charnière qui offre une orientation uniquement vers le haut jusqu'à 180° pour une utilisation en selfie. Dommage que l'inclinaison vers le bas n'ait pas été prévue, pour viser au-dessus d'une foule, par exemple.
Panasonic LX15 avec écran relevé en mode selfie

L'écran affiche 1 040 000 points sur une dalle au ratio 3/2, c'est-à-dire au format natif du capteur. L'image occupe donc toute la surface de l'écran, les informations venant en surimpression.

L'écran, tactile, permet rapidement de sélectionner au doigt la zone de mise au point. Attention toutefois, la dalle est assez large et occupe une bonne partie du dos se l'appareil ; il arrive donc souvent que le doigt, notamment le pouce, repose sur une portion de l'écran et décale complètement la mise au point. Il faudra surveiller la zone de mise au point ou désactiver cette fonction.

Autonomie et connexions

Le LX15 est équipé d'une batterie de 7,4 Wh offrant une autonomie correcte pour ce type de boîtier : un peu moins de 250 déclenchements et quelques minutes de vidéo en UHD et en HDTV 1080.

Bon point, le boîtier adopte la recharge via une prise micro-USB. Malheureusement, il n'est pas possible de l'alimenter directement via cette prise, ce qui aurait permis d'accroître considérablement l'autonomie avec une batterie portable. Notez que comme trop souvent avec ce type de chargement, le TZ100 n'est pas livré avec un chargeur de batterie indépendant.

Panasonic LX15 test review flash
Un petit flash intégré et orientable vers le haut (au doigt) pour déboucher un contrejour ou éclairer une scène difficile.

Côté connexions, vous trouverez une sortie HDMI de type D (micro) et une puce Wi-Fi pour une communication sans fil. Ainsi, il sera possible de piloter le LX15 à distance via une application sur smartphone ou tablette, et de sélectionner rapidement une image pour l'envoyer, là encore, sur un smartphone.

L'appairage (sans NFC) reste assez simple, mais l'activation du Wi-Fi fait fondre l'autonomie comme neige au soleil. Depuis la présentation de SnapBridge par Nikon (une connexion Bluetooth nettement moins énergivore), on regrette que ce type de transfert ne se démocratise pas rapidement sur d'autres appareils photo.

Zoom optique

Le Panasonic LX15 propose un nouveau zoom optique de 8,8-26,4 mm f/1,4-2,8. Il s'agit d'un zoom 3x, équivalent 26-78 mm en 24x36 avec un capteur 1 pouce, à ouverture glissante (qui, de fait, glisse très rapidement).

Dès 30 mm, l'ouverture maximale est de f/2,8. La promesse d'une luminosité extrême n'est tenue qu'au grand-angle. Au grand-angle, il gagne donc 2/3 d'IL par rapport au f/1,8 des concurrents. Ce n'est pas négligeable, mais le gain n'est pas non plus exceptionnel. En outre, pour le portrait, la focale la plus longue n'est que de 70 mm. Dans ce domaine, le Canon G7 X Mark II, avec sa focale 100 mm, procurera un effet de flou arrière légèrement plus marqué.


Panasonic LX15 test review zoom grand-angle
Le LX15 en position grand-angle...Panasonic LX15 test review zoom télé
... et en position télé.

Nous avons passé cette nouvelle optique sur notre nouvelle scène afin d'évaluer son potentiel. Le boîtier est positionné en mode A et nous faisons varier l'ouverture pour apprécier les différences de piqué.

Grand-angle 26 mm (eq. 24x36)

Au centre, piqué est déjà très bon à pleine ouverture f/1,4 ! Le piqué s'améliore à f/2 pour atteindre son apogée à f/4. À partir de f/8, la diffraction vient brouiller les plus fins détails. Il sera plus sage de ne pas dépasser f/5,6 pour obtenir le meilleur rendu.

En bordure, les images sont classiquement moins piquées et il faut fermer à f/2,8 pour gagner en homogénéité. La marge de manœuvre est toutefois limitée, puisque l'optique montre des faiblesses à f/8 avec une diffraction facilement observable.

Télé 78 mm (eq. 24x36)

Comme au grand-angle, le centre est très bon dès f/2,8 (ouverture maximale) et le piqué reste très bon jusqu'à f/5,6. Au-delà, la diffraction vient petit à petit grignoter les plus fins détails.

La périphérie est moins piquée, mais l'image est plus qu'honorable à f/4. Là encore, il ne faudra pas dépasser f/5,6 pour s'assurer la meilleure qualité possible. Cela laisse au final que 2 IL de latitude...

Panasonic LX15 exemple 3
Panasonic LX15 exemple 6
Panasonic LX15 exemple 7

Mode macro

L'optique du LX15 propose une mise au point à 3 cm en mode grand-angle qui permet de s'essayer à la macro à moindres frais. Les résultats sont pour le moins convaincants. Couplée à l'ouverture f/1,4, la mise au point très proche permet de jouer avec les flous arrières de belle façon.

Panasonic LX15 exemple 2

On notera toutefois que l'optique est assez sensible au flare.

Panasonic LX15 flare

Réactivité et rafale

Le compact expert de Panasonic se montre plutôt nerveux, sauf à la mise sous tension. Déployer le zoom optique requiert plus de 2 secondes — c'est un peu long. Pour le reste, c'est tout bon : la rafale à 10 ips est bien au rendez-vous.


Gestion du bruit électronique

Le LX15 est équipé d'un capteur Sony 1 pouce de 20 Mpx. Celui-ci équipe déjà les principaux concurrents comme le Canon G7 X Mark II ou le Sony R100 V.

Le compact de Panasonic est dans la moyenne avec un très bon rendu jusqu'à 400 ISO et une dégradation perceptible à 800 ISO. Les images supporteront une sensibilité à 1 600, voire 3 200 ISO selon les conditions lumineuses, mais au-delà, le lissage est vraiment très appuyé. On évitera de pousser le LX15 au-delà de 12 800 ISO.

Nous avons également comparé les images JPEG issues directement du boîtier et les clichés bruts traités par Lightroom avec les paramètres par défaut. Pour les basses sensibilités, la différence n'est pas vraiment visible et le JPEG est bien optimisé. Par défaut, les RAW développés par Lightroom sont même un peu pâlichons.

Dès que l'on grimpe en sensibilité (3 200 ISO), la différence de traitement devient plus flagrante. L'image JPEG est très lissée, alors que Ligtroom permet de conserver des détails au prix d'une granulation bien plus marquée. Il sera alors possible de jouer avec la réduction du bruit pour trouver le bon équilibre.

Panasonic LX15 - 200 ISO JPEGPanasonic LX15 - 200 ISO RAW
Panasonic LX15 - 3200 ISO JPEGPanasonic LX15 - 3200 ISO RAW
Panasonic LX15 exemple 10
Panasonic LX15 exemple 12
Panasonic LX15 exemple 13
Panasonic LX15 exemple 9

Stabilisation optique

La stabilisation optique du LX15 est plutôt performante avec un gain de 3 à 3,5 IL. Ce qui est un atout confortable pour la prise de vue en basse lumière.

Mode vidéo

La vidéo est un domaine dans lequel Panasonic excelle depuis de nombreuses années : il a notamment été le premier, avec Sony, à intégrer le mode UHD/4K dans ses appareils photo. Le LX15 propose un enregistrement en HDTV 1080 50/25/24p. Notez qu'il n'est pas possible d'enregistrer dans un format NTSC (60/30p). Mais l'appareil est surtout capable de filmer en UHD (3 840 x 2 160 px) à 100 Mbps à 25/24p pendant 15 minutes.

Toutefois, dès les premières vidéos, un problème se présente : l'angle de champ n'est plus du tout aussi large qu'en photo. Avec la stabilisation activée, on passe de 24 mm à 30 mm en HDTV 1080 et 36 mm en UHD. Le grand-angle disparaît tout simplement. En contrepartie, vous gagnerez en position télé. Sans la stabilisation optique, vous retrouverez le grand-angle, mais l'usage d'un trépied sera indispensable. En UHD, la désactivation de la stabilisation ne change rien.

La qualité des vidéos est au rendez-vous avec peu d'artéfacts de compression visible, une bonne restitution des détails, un zoom optique silencieux et une stabilisation plutôt efficace. Vous avez la possibilité de filmer en hautes cadences (120/100 ips) pour des ralentis fluides.

Exemples de photos

Panasonic LX15 exemple 1
Panasonic LX15 exemple 2
Panasonic LX15 exemple 3
Panasonic LX15 exemple 4
Panasonic LX15 exemple 5
Panasonic LX15 exemple 6
Panasonic LX15 exemple 7
Panasonic LX15 exemple 9
Panasonic LX15 exemple 10
Panasonic LX15 exemple 11
Panasonic LX15 exemple 12
Panasonic LX15 exemple 13
Panasonic LX15 exemple 15

Verdict

Panasonic LX15 test review recommandé

Avec un Sony "archi" présent sur le segment des compacts experts de poche, les concurrents doivent redoubler d'ingéniosité pour se différencier.

Panasonic propose, avec le LX15, un boîtier bien équilibré qui, sans révolutionner le monde, apporte suffisamment de nouveautés pour espérer se faire une place dans un marché devenu très concurrentiel.

Comme souvent chez Panasonic, ce n'est pas le design qui vous fera choisir ce modèle. Sobre et plutôt élégant, il ne se démarque pas vraiment d'un Sony RX100 V ou d'un Canon G7 X Mark II et, au contraire, en prend tous les codes. Assez compact pour tenir dans une grande poche, il reste assez lourd pour rassurer l'acheteur sur la qualité de fabrication. Le boîtier est malheureusement un peu trop lisse et s'il intègre un écran LCD tactile, ce dernier n'est orientable que vers le haut.

Le LX15 propose en revanche un zoom plus lumineux que ses compétiteurs. Mais ne nous y trompons pas : bien que le gain soit réel, il n'est pas non plus exceptionnel. Si le RX100 V est à 1 600 ISO à f/1,8, par exemple, le LX15 pourra lui photographier à 1 000 ISO à f/1,4. Le zoom apporte également une mise au point à 3 cm, ce qui est assez confortable pour s'initier à la proxiphotographie. Le zoom délivre une assez bonne qualité d'image, avec classiquement un grand-angle un peu trop mou en bordure d'image.

Le capteur 1 pouce est assez bien exploité par Panasonic, mais finalement guère mieux que les autres marques qui proposent également des boîtiers presque l'aise jusqu'à 1 600 ISO. Au-delà, il n'y a pas de miracle, les images seront dégradées. Comme souvent, il conviendra d'utiliser le format RAW pour exploiter au mieux les capacités des capteurs et régler plus précisément le rendu des images.

Sans atteindre la vélocité de l'autofocus du RX100 V, le LX15 se présente comme un compact assez nerveux, avec un autofocus réactif dans la plupart des situations lumineuses. Le mode rafale à 10 ips permet de capturer des moments d'action, mais, surtout, le mode Photo 4K autorise des cadences à 30 ips en 8 Mpx pendant 2 secondes. Côté vidéo, le LX15 filme en UHD à 25/24p et peut grimper à 120 ips en HDTV 1080. Les images sont de qualité, épaulées par une stabilisation optique plutôt efficace.

Au final, le LX15 s'avère un excellent boîtier de poche expert et reçoit un recommandé. Nous regrettons seulement que les ingénieurs de Panasonic aient fait le pari d'une connexion uniquement Wi-Fi pour le partage des images, qui est à la fois plus complexe à mettre en place (même si cela reste finalement très simple) et plus énergivore qu'un transfert par Bluetooth.

+
  • Bonne qualité des images jusqu'à 1 600 ISO
  • Autofocus réactif dans la plupart des situations
  • Boîtier facilement personnalisable
  • Optique stabilisée
  • Ouverture f/1,4 au grand-angle
  • Mode macro à 3 cm
  • Mode vidéo UHD pendant 15 minutes
  • Mode vidéo HDTV 1080 à 120 ips pour des ralentis fluides
  • Mode panoramique par balayage
  • Mode Photo 4K / Post Focus / Focus Stacking
  • Recharge par USB
  • Flash intégré et modulable au doigt
  • Pas de viseur électronique intégré
  • Pas d'entrée micro ou sortie casque
  • Pas de griffe porte-accessoire
  • Pas de finition à l'épreuve des intempéries
  • Revêtement un peu lisse. Une poignée en caoutchouc aurait été un plus.
  • Pas d'équivalent à SnapBridge (Nikon) pour transférer facilement ses images vers un smartphone
  • Pas de filtre ND intégré
  • Bague de diaphragme bruyante
  • 36-108 mm en vidéo UHD (on perd le grand-angle)
  • Format RAW propriétaire (.RW2)
  • Écran LCD pas totalement orientable
  • Pas de profil Cinelike D/V
  • Pas de chargeur de batterie livré. Il n'est pas possible de photographier pendant la recharge (batterie externe).
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Panasonic LX15
Priceminister 616,13 €
Materiel.net 659,00 € Voir l'offre
Fnac.com 665,00 € Voir l'offre
Amazon 668,80 € Voir l'offre
Rue du Commerce 668,80 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 679,00 € Voir l'offre
Contenu sponsorisé