Annoncé en juin 2014, le FZ1000 avait fait sensation en étant le premier bridge équipé d’un capteur 1" à proposer un enregistrement vidéo 4K UHD. Sans le remplacer, le Panasonic Lumix FZ2000 reprend les mêmes bases tout en s’équipant d’un zoom 20x équivalent 26-520 mm en 24x36 et des fonctions tactiles qui manquaient tant à son prédécesseur.

Capteur1 pouce de 20,1 Mpx. 13,2 x 8,8 mm
Optique livrée8,8-176 mm équiv. 24-480 mm en 24x36
StabilisationOui, optique
ViseurÉlectronique. Dalle Oled de 2 360 000 points. Grossissement de 0,74x (eq. 24x36). Couverture de champ de 100%. Dégagement oculaire de 20 mm.
ÉcranLCD sur rotule et tactile. 1 040 000 points.
Mise au pointPar détection de contraste. Technologie DFD.
Modes autofocusAF-S, AF-C, mise au point manuelle. Macro.
Mesures d'expositionIntelligent Multiple / Centrale pondérée / Spot
Modes d'expositionPSAM. Correction d'exposition sur +/- 5 IL
Vitesse d'obturationObturateur mécanique : 1/4 000 s à 60 s. Obturateur électronique : 1/16 000 sà 1/2 s
MotorisationJusqu'à 12 ips sans suivi autofocus. Jusqu'à 7 ips avec suivi AF. Photo 4K : 30 ips en 8 Mpx
Sensibilité ISO80 à 25 600 ISO
MémoireSD/SDHC/SDXC UHS-I
AlimentationBatterie Li-ion (7,2 V, 1 200 mAh, 8,7 Wh)
ConnexionMicro-USB (type B), HDMI (type D), sortie casque 3,5 mm, entrée micro stéréo 3,5 mm
Dimensions37,6 x 101,9 x 134,7 mm
Poids966 g
FlashPop-up
Format image photoRAW / JPEG : 5 472 x 3 648 px
Format image vidéo4K 24p, UHD en 60/50/30/25 et 24p, HDTV 108060/50/30/25 et 24p

Présentation
Et prise en main

Panasonic FZ2000 test review vue avec parasoleil

Gabarit

Le FZ2000 appartient à la famille dite des bridges. Il s'agit d'appareils photo à zoom inamovible et visée électronique. Actuellement, il ne reste plus que 3 constructeurs à proposer ce type de matériel : Canon, Sony et Panasonic, donc.

Ces boîtiers disposent d'impressionnants zooms rétractables qui leur permettent de tenir dans de petits sacs. De manière étonnante, le FZ2000 est plus imposant que le RX10 III de Sony qui propose pourtant un zoom optique à la fois plus long et plus lumineux. Le boîtier de Panasonic est toutefois légèrement plus léger que le RX10 III, ce dernier accusant plus de 1 100 g sur la balance, contre 995 pour le FZ2000.

Comparaison Panasonic FZ2000 / Sony RX10 III. Sources : Camerasize.

Dans cette gamme, le Canon G3 X est nettement plus compact que ces deux concurrents. Il ne dispose toutefois pas d'un viseur électronique.

Ergonomie

Le Lumix FZ2000 présente une ligne assez classique et reprend l'allure générale du FZ1000 précédent. En bon représentant d'une gamme experte, le boîtier propose de nombreux raccourcis pour modifier directement les principaux réglages de prise de vue. Sur l'épaule gauche, vous trouverez un barillet pour la motorisation et les modes photo 4K. L'épaule droite est dominée par un imposant barillet pour le choix du mode d'exposition (PSAM, vidéo, iA, filtres et scènes) qui jouxte également la commande de mise sous tension.

Panasonic FZ2000 test review vue de dessus

La poignée est large et plutôt bien dimensionnée pour ce type de boîtier finalement assez lourd et qui nécessite une bonne préhension ferme. Sur le dessus de la poignée, le déclencheur est serti par la commande de zoom. Derrière, les deux molettes de réglage encadrent deux commandes pour la correction d'exposition (Fn4) et l'enregistrement vidéo. Comme sur le FZ1000, cette répartition n'est pas des plus fonctionnelles ; la commande à l'index aurait mérité une place plus en avant de la poignée, devant le déclencheur, pour en faciliter l'accès. Notez que les deux molettes sont d'un usage assez bruyant.

Le dos est également bien chargé, avec de nombreuses commandes, dont un trèfle de sélection pour accéder à plusieurs paramètres. Nous aurions apprécié que ces commandes soient un peu plus larges, car la place ne manque pas. Toutefois, elles sont facilement manipulables avec un relief bien marqué.

Panasonic FZ2000 test review vue de dos

C'est bien sûr l'optique qui est la pièce maîtresse du FZ2000. Elle s'impose immédiatement, notamment si vous avez fixé le pare-soleil rectangulaire qui n'est pas sans rappeler les caméras de cinéma. La construction est d'excellente qualité avec deux bagues (zoom, mise au point) à la souplesse exemplaire. Il ne manque qu'un élément : une bague de diaphragme, comme le propose le R10 III. La bague est crantée, mais peut facilement être débrayée pour un usage en vidéo. Un des points intéressants du FZ2000 est qu'une fois le boîtier sous tension et l'optique déployée, celle-ci ne change plus d'encombrement, que l'on soit à 24 mm ou 480 mm. Le zoom est interne. Sa motorisation est malheureusement électrique, mais le zoom s'avère assez précis. En outre, vous pouvez activer plusieurs vitesses de zoom pour des rendus moins saccadés en vidéo.

Sur le fût de l'optique, vous trouverez un autre panneau de commandes. Vous pouvez activer des filtres de densité neutre (ND) jusqu'au 1/64e. Vous pouvez accéder également à 3 commandes Fn1 / Fn2 / Fn3.

L'ensemble est bien construit et semble solide, mais sans test prolongé, il est difficile de se prononcer sur la durée de vie d'un tel boîtier. Nous regrettons que certaines informations sur le boîtier soient seulement sérigraphiées, et non gravées — sur les molettes, par exemple. En outre, nous aurions apprécié que Panasonic propose une finition à l'épreuve des intempéries afin de pouvoir sortir le FZ2000 sous n'importe quelles conditions météorologiques.

Visée, viseur

Le FZ2000 reconduit le viseur électronique du FZ1000, à savoir une dalle Oled de 2 360 000 points et un grossissement important de 0,74x en équivalent 24x36. Le ratio est en 4/3 et des bandes noires en haut et bas permettent d'afficher des informations. C'est un grand classique de la visée électronique, et le même que celui présent dans le Sony RX10 III.

L'affichage est bien fluide avec une bonne lumière et la précision, honnête. En basse lumière, les choses se compliquent un peu et des saccades viennent perturber la visée. Vous disposez bien d'un mode boost qui permet un rafraîchissement de l'affichage à 60 ips (contre 30 ips en mode normal), mais cela ne change pas le confort en basse lumière. En outre, l'autonomie de la batterie s'en trouve fortement impactée. L'œilleton est agréable, même pour les porteurs de lunettes, et le dégagement oculaire est suffisant.

Côté écran, le bridge propose un écran de 7,5 cm de diagonale au ratio 3:2. Ici, l'image occupe donc la totalité de l'écran dans son format natif. La définition est de 1 040 000 points. L'écran est monté sur une rotule qui offre une appréciable orientation libre. En outre, il est tactile. Vous pouvez faire le point avec un doigt ou zoomer dans une image en mode lecture en utilisant deux doigts.

Panasonic FZ2000 test review écran orientable sur rotule

Autonomie

C'est l'un des points faibles du FZ2000. La batterie Li-Ion de 8,7 Wh est annoncé pour 350 vues, mais lors de nos tests avec une utilisation classique (visée sur écran et avec le viseur), nous avons eu du mal à dépasser 200 vues et quelques minutes de vidéo. Le boîtier est bien livré avec un chargeur de batterie, mais malheureusement, il n'est pas possible de recharger le FZ2000 à partir d'une prise micro-USB. Dommage.

Carte mémoire et connexion

Vous ne trouverez qu'un seul emplacement SD sur le bridge. L'accès se fait sur le côté, ce qui est une bonne nouvelle.

Panasonic FZ2000 connexions, filtres ND et commandes

Fonctionnalités et commandes

Les filtres créatifs offrent différents rendus classiques mais sympathiques, comme le monochrome, l'effet jouet, le sépia... De quoi singulariser ses images sans passer par la case ordinateur.

Le FZ2000 dispose également des modes "Photo 4K" et "Post Focus" que nous avons découverts sur les derniers hybrides de la marque.

Le choix de la mise au point, après la prise de vue.Le choix de la mise au point, après la prise de vue.

En Photo 4K, la rafale de l'appareil passe à 30 images par seconde, avec des modes d'enregistrement pouvant enregistrer 1 seconde avant et après le déclenchement (pré-rafale 4K) ou de manière tout simplement illimitée. Vous pouvez alors extraire une image en 8 Mpx depuis le "film" UHD afin d'obtenir le moment le plus pertinent sur une scène rapide. Contrairement au mode vidéo, la photo 4K n'est pas contrainte au format 16/9 : vous pouvez capturer des scènes en rapport 1:1, par exemple.

Le FZ2000 dispose également d'un mode photo panoramique par balayage.

panasonic-fz2000-exemple3

Zoom optique
24 - 480 mm f/2,8-4,5

Adieu zoom 25-400 mm du FZ100 : le puiné s'équipe d'une nouvelle optique un peu plus longue et un peu moins lumineuse, un 25-480 mm f/2,8-4,5. Une ouverture glissante qui évolue de la façon suivante :

Column 1 Column 2 Column 3 Column 4 Column 5 Column 6
24 mm 25 mm 30 mm 44 mm 79 mm 250 mm
f/2,8 f/2,9 f/3,1 f/3,5 f/4 f/4,5

À environ mi-parcours du zoom, l'optique est déjà à sa plus petite ouverture.

Test Panasonic FZ2000 review zoom retracté ou déployé

Nous avons réalisé plusieurs tests en studio pour évaluer la précision de l'optique au grand-angle (24 mm) et au télé (480 mm) aux différentes ouvertures proposées.

Au grand-angle et au centre, l'optique est correcte à f/2,8, mais gagnera en micro-contraste à f/4. Les images sont encore bien piquées à f/5,6. Dès f/8, les images deviennent un peu plus "molles" et on perd franchement en "croustillant" à f/11.

Panasonic FZ2000 précision des images en fonction de l'ouverture @ 24mm au centre

En bordure, les résultats sont nettement plus mitigés et les images sont toutes peu précises. C'est à f/4 que l'optique donne les meilleurs résultats.

Panasonic FZ2000 précision des images en fonction de l'ouverture @ 24mm au bord

Au télé (480 mm) le centre est de bonne qualité dès la pleine ouverture à f/4,5 et conserve une bonne tenue jusqu'à f/8. À f/11, la diffraction vient brouiller légèrement le rendu des détails.

Panasonic FZ2000 précision des images en fonction de l'ouverture @ 480 mm au centre

La bordure des images au télé est également un peu décevante et aucune ne présente une précision satisfaisante. Le "meilleur" de l'optique est obtenu dès la pleine ouverture et la diffraction reste perceptible à f/11.

Panasonic FZ2000 précision des images en fonction de l'ouverture @ 480 mm au bord

La distorsion est également assez marquée au grand-angle et si elle est bien corrigée à la volée pour la création du JPEG, il faudra s'assurer de la compatibilité de votre logiciel avec les profils de correction avant d'attaquer le développement des fichiers bruts.

À gauche, fichier RAW ; à droite, image JPEG corrigée par le FZ2000 au grand-angle 24 mm.À gauche, fichier RAW ; à droite, image JPEG corrigée par le FZ2000 au grand-angle 24 mm.**

Au télé, la distorsion est nettement moins marquée et sera beaucoup moins pénalisante pour l'utilisation des fichiers bruts. Les aberrations chromatiques sont assez présentes au grand-angle sur des sujets contrastés.

D'après la fiche technique, le mode macro permet de descendre la distance de mise au point minimale à 3 cm au grand-angle et à 1 m au télé. Cela permet de démarrer un travail photographique en "proxy". Notez que le mode SuperMacro n'est qu'un zoom numérique de l'image et n'apporte au final aucun avantage sur le mode macro optique. Point amusant, la distance de mise a point correspond peu ou prou à la hauteur du pare-soleil.

Vous trouverez ci-dessous quelques photographies pour illustrer les possibilités offertes par le zoom. Nous débuterons par l'amplitude du zoom. Dans ce premier cliché, avez-vous remarqué l'avion dans le ciel ?

Panasonic FZ2000 au grand-angle
Panasonic FZ2000 au télé
Le canal Saint Martin au grand-angle
Le canal Saint Martin, détail sur une écluse grâce au télé 480 mm

Vous trouverez également quelques exemples de photographies réalisées à différentes focales.

panasonic-fz2000-exemple26
panasonic-fz2000-exemple11
panasonic-fz2000-exemple13
panasonic-fz2000-exemple14
panasonic-fz2000-exemple27
panasonic-fz2000-exemple22

Mode macro

La position macro permet de réduire la distance de mise au point à 3 cm de l'avant de la lentille frontale. Cela apporte la possibilité de gros plans intéressants et de jouer avec la profondeur de champ.

Le FZ2000 en mode macro
Détail d'un sac au célèbre monogramme.

Stabilisation optique

Le FZ2000 est équipé d'une stabilisation optique un peu décevante. Sur notre mire de test, nous avons réussi à gagner facilement 1 IL et plus difficilement entre 2 et 4 IL, avec un taux de réussite de 40 %. Cela reste confortable, mais nous aurions aimé profiter d'une double stabilisation couplant un système optique à un système mécanique, pour être encore plus à l'aise au-delà de 400 mm.


Gestion du bruit électronique

JPEG

Le capteur 1" du FZ2000 est déjà bien connu de nos services. C'est ce capteur de 13,3 x 8,8 mm (20 Mpx) qui équipe la majorité des compacts experts du moment. La plage ISO proposée s'étend de 80 à 25 600 ISO

Le bridge de Panasonic est dans la moyenne avec un très bon rendu jusqu'à 400 ISO et une dégradation perceptible à partir de 800 ISO. Les images supporteront une sensibilité à 1 600, voire 3 200 ISO selon les conditions lumineuses, mais au-delà, le lissage est vraiment très appuyé. On évitera de pousser le FZ2000 au-delà de 12 800 ISO.

RAW

Nous avons comparé les images JPEG issues directement du boîtier et les clichés bruts traités par Lightroom avec les paramètres par défaut. Pour les basses sensibilités, la différence n'est pas vraiment visible et le JPEG est bien optimisé. Par défaut, les RAW développés par Lightroom sont même un peu pâlichons.

Dès que l'on grimpe en sensibilité (3 200 ISO), la différence de traitement devient plus flagrante. L'image JPEG est très lissée, alors que Ligtroom permet de conserver des détails au prix d'une granulation bien plus marquée. Il sera alors possible de jouer avec la réduction du bruit pour trouver le bon équilibre. Vous pouvez observer la différence dès 1 250 ISO sur l'exemple ci-dessous.

panasonic-fz2000-1250iso-jpeg-detailpanasonic-fz2000-1250iso-raw-detail
panasonic-fz2000-exemple21

Latitude

Les capteurs 1" ne sont pas connus pour leur latitude de travail. Sur notre exemple ci-dessous, le fichier brut développé avec Lightroom ne permet pas de récupérer beaucoup de détail dans les hautes lumières. Dans la plupart des cas, le gain dans les hautes lumières est inférieur à 1 IL.

panasonic-fz2000-latitude-jpeg-detailpanasonic-fz2000-latitude-raw-detail

Mode vidéo
Un GH4 à zoom fixe

Le boîtier bridge de Panasonic se présente comme un mini GH4 doté d’un zoom à forte amplitude fixe. En effet, le boîtier est capable de filmer dans la plupart des formats et différents conteneurs :

23,98p

UHD : 3 840 x 2 160 px / 100 Mbps (IPB)
HDTV 1080 / 200 Mbps (ALL-I). 100 Mbps (IPB) et 50 Mbps (IPB)

24p

4K : 4 096 x 2 160 px / 100 Mbps (IPB)
UHD : 3 840 x 2 160 px / 100 Mbps (IPB)
HDTV 1080 / 200 Mbps (ALL-I). 100 Mbps (IPB) et 50 Mbps (IPB)

25p

UHD : 3 840 x 2 160 px / 100 Mbps (IPB)
HDTV 1080 / 200 Mbps (ALL-I). 100 Mbps (IPB). 50 Mbps (IPB)

29,97p

UHD : 3 840 x 2 160 px / 100 Mbps (IPB)
HDTV 1080 / 200 Mbps (ALL-I). 100 Mbps (IPB). 50 Mbps (IPB)

50p

HDTV 1080 / 200 Mbps (ALL-I). 100 Mbps (IPB). 50 Mbps (IPB)

59,94p

HDTV 1080 / 200 Mbps (ALL-I). 100 Mbps (IPB). 50 Mbps (IPB)

Sur ce point, le FZ2000 fait mieux que son principal concurrent, le Sony RX10 III en proposant des débits supérieurs en HDTV 1080 et une compression intra (chaque image est encodée indépendamment des autres) qui peut faciliter le montage.

Le passage d’un système (PAL - 50 Hz, NTSC - 60 Hz, 24p - 24 Hz) requiert le redémarrage du boîtier, mais pas le formatage de la carte comme il est encore trop souvent le cas sur les boîtiers Sony. Il est toutefois dommage que l’option soit reléguée dans le menu système, alors qu’il existe un menu vidéo. On se demande pourquoi ne pas afficher tous les formats d’enregistrement possible en une seule fois.

Vous avez également la possibilité d'utiliser des cadences d’enregistrement plus élevées. En mode HDTV 1080 25p, vous pouvez grimper à une cadence d’enregistrement de 120 ips soit un ralentissement de 4,8x. Un Dolly Zoom permet d’effectuer automatiquement un effet d’écrasement lorsque la caméra est montée sur un rail.

Il est possible d’enregistrer la sortie HDMI non compressée en 4:2:2 8 bits ou 10 bits jusqu’en UHD. Le format 10 bits permet, comme en photo, de récupérer plus de matière au moment de la correction. Le FZ2000 est donc une formidable machine à filmer qui offre une belle polyvalence dans les formats d'enregistrement.

Recadrage en 4K/UHD

L’un des points les plus pénalisants du FZ2000 est le recadrage important en 4K/UHD. En effet, si la totalité du capteur est utilisée pour l’enregistrement HDTV 1080, seule la portion utile est enregistrée dans les modes très hautes définitions, occasionnant un recadrage important. Ainsi, le zoom optique équivalant à un 25-500 mm en vidéo 1080 (sans la stabilisation électronique), devient un 36-720 mm en 4K/UHD. Adieu donc le grand-angle… Notez toutefois que vous gagnez en contrepartie un zoom plus puissant au télé.

En outre, les modes 4K/UHD n’utilisent pas de technique de regroupement de pixels et de redimensionnement limitant ainsi les effets d’aliasing et de moirage. C’est la même technique qu’utilise le GH4 sur le capteur de 16 Mpx au format 4/3”. C’est toutefois différent du RX10 III, qui utilise peu ou prou toute la largeur du capteur 1” pour capturer les vidéos dans les différents formats proposés. Il y a donc moins de changement au niveau des focales équivalentes (en UHD, le zoom 26-630 se transforme en 28-680 mm).

Comme le GH4, le FZ2000 propose pléthore d’assistants pour vous aider à régler de la manière la plus précise l’exposition (zébras, histogramme), la mise au point (focus peaking) ou la captation sonore (niveaux). Pour le son, vous disposez naturellement d’une entrée micro stéréo et d’une sortie casque pour le contrôle. Les différents modes d’exposition PSAM sont proposés et tous les réglages (ISO, ouverture, cadence) sont accessibles via l’écran tactile pour opérer dans le silence le plus complet.

Qualité des images

En studio, sur notre scène test, le FZ2000 délivre une bonne qualité d'image avec à la fois de bons débits qui limitent la compression et une optique adaptée pour la vidéo HDTV et 4K.

Le mode ultra haute définition permet logiquement de gagner en précision et vous pouvez par exemple redimensionner vos images UHD en HDTV 1080 pour gagner en piqué de manière logicielle. Toutefois, le gain, s'il est visible, est moins important qu'avec d'autres boîtiers.

Verdict
Nos conclusions

Après le très sophistiqué, mais très onéreux RX10 III de Sony (1 700 €), nous attendions la risposte de Panasonic sur le segment des bridges ou compacts à long zoom. Avec le Lumix FZ2000, la marque répond de belle manière en proposant un boîtier bien équilibré et au tarif plus abordable (1 300 €).

Panasonic FZ2000 recommandé

Avant de confronter le FZ2000 à son concurrent direct, que penser du boîtier après quelques jours passés en sa compagnie ? Le boîtier reste assez volumineux, mais cet équivalent à un 24-480 mm tiendra dans un petit sac photo et ne vous déboitera pas l’épaule après plusieurs heures de promenade photographique. Nous sommes un peu déçus par la qualité des matériaux employés pour la fabrication du FZ2000. Le revêtement extérieur en plastique n’est pas à la hauteur des prétentions tarifaires du boîtier et, surtout, le bridge de Panasonic n’est pas paré pour vous accompagner sous une petite pluie ou sous la neige — dommage pour un boîtier taillé pour la photographie / vidéo de voyage. Heureusement, les bagues du zoom optique sont très agréables à utiliser. Le zoom 24-480 mm est honnête, sans plus, avec un bon piqué au centre de l’image, mais une périphérie en net retrait, notamment au grand-angle. À 24 mm, la distorsion est prononcée, mais corrigée à la volée pour les images JPEG. Ce manque de piqué en photo sera moindre en vidéo, ce mode étant moins exigeant en matière de piqué.

La vidéo est d’ailleurs le point fort du FZ2000 qui reprend les grandes lignes établies par le GH4. Malgré quelques imbroglios dans les menus, le bridge de Panasonic reste l’un des plus polyvalents dans sa catégorie, offrant la possibilité de filmer en 4K, UHD avec un débit raisonnable, et HDTV 1080 avec des débits importants et toutes les cadences (dont un vrai 24p). La sortie HDMI permet un enregistrement en 4:2:2 / 10 bits qui pourra toujours servir au moment de l’étalonnage. En outre, vous pourrez coupler cette fonctionnalité 10 bits avec la courbe V-Log (vendue en option 100 €). Toujours pour les couleurs, vous pouvez utiliser des profils de rendu vidéo Cinelike-D, Cinellike-V. Des assistants (zébras d’exposition, TimeCode, focus peaking…) sont également de la partie. Le seul hic ? Le recadrage en mode UHD et 4K qui n'offre qu'un équivalent à un 36 mm en 24x36. Adieu véritable grand-angle.

Au niveau des fonctionnalités, le mode 4K photo reste intéressant pour capturer des rafales à 30 ips en 8 Mpx. Ce mode d’acquisition rapide permet également le post focus (retouche du point a posteriori) et le focus stacking pour augmenter la profondeur de champ. Le mode recadrage live est également utile pour créer des “faux” mouvements de caméra dans une vidéo UHD.

Le FFZ2000 dispose d’une puce Wi-Fi qui permet de piloter le boîtier à distance sans fil et de transférer les images vers un smartphone ou une tablette. Il est toutefois dommage que le bridge n’intègre pas une connexion Bluetooth pour un transfert des images plus fluides. Ses nombreuses fonctionnalités (panoramique par balayage, filtres ND intégrés), pour certaines uniques (4K photo…), en font un appareil photo / vidéo très agréable à utiliser.

Face à la concurrence

Sony RX100 Mark III

Avant de proposer un duel sur le terrain entre le Sony RX10 III et le Panasonic Lumix FZ2000 (il faudra patienter jusqu’en 2017…), nous pouvons d’ores et déjà comparer les fiches techniques. Le bridge de Sony propose un zoom sensiblement plus long, puisqu’il s’étend de 24 à 600 mm contre 480 mm pour le FZ2000. Le RX10 III est également plus lumineux avec une ouverture glissante de f/2,4-4 contre 2,8-4,5 pour le FZ2000. Le RX10 III a placé la barre assez haut en qualité d’image (photo) et le FZ2000 aura sans doute du mal à venir détrôner le modèle Sony. Les deux boîtiers étant équipés du même capteur, il est probable que la gestion du bruit électronique soit finalement assez proche. En outre, seul le RX10 III dispose d’une bague de diaphragme mécanique, d’une finition à l’épreuve des intempéries et se recharge par USB.

Côté vidéo, les deux bridges sont de véritables petites caméras de reportage, voire de petite fiction. Les deux filment en UHD 30/35/24p, mais seul le FZ2000 propose le format 4K (cinéma) en 24p. Ils disposent de tous les assistants et modes pour faciliter la prise de vue. Toutefois, le Sony va un peu plus loin en proposant par défaut le mode S-Log / S-Gamut et des modes HFR (très hautes cadences) pour des ralentis impressionnants.

Si, sur le papier, le Sony RX10 III semble l’emporter, il ne faut pas oublier qu’il est également plus cher, qu’il ne dispose pas d’un écran monté sur rotule et tactile, et que ses menus sont également plus alambiqués.

RX100 Mark III
Fnac.com 569,99 €
Priceminister 578,30 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 599,89 € Voir l'offre
Amazon 648,00 € Voir l'offre
Digixo 698,90 € Voir l'offre
Darty.com 699,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 699,00 € Voir l'offre
LDLC 699,95 € Voir l'offre
Amazon 739,79 € Voir l'offre
Amazon 986,78 € Voir l'offre
Conrad 1099,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
+
  • Zoom optique 20x interne (pas de modification de taille)
  • Autofocus réactif
  • Filtres ND intégrés
  • Viseur électronique large et agréable
  • Écran tactile et orientable (rotule). L'écran peut servir de joypad pour le point autofocus.
  • Mode vidéo complet : 4K, UHD, HDTV 1080, zébras, focus peaking
  • Entrée micro, sortie casque, sortie HDMI en 4:2:2 8 bits / 10 bits
  • Mode vidéo jusqu'à 120 ips pour des ralentis fluides
  • Mode 4K photo, focus stacking et recadrage vidéo
  • Mode panoramique par balayage
  • Manque d'homogénéité de l'optique : la périphérie manque de précision
  • Recadrage en vidéo UHD / 4K (grand-angle à environ 36 mm en équivalent 24x36)
  • Pas de recharge par USB !
  • Autonomie limitée
  • Pas de finition à l'épreuve des intempéries
  • Molettes bruyantes
  • Pas de bague de diaphragme comme SUR le RX10 III de Sony
  • Affichage saccadé en basse lumière
  • Il n’est pas possible de zoomer une fois la mise au point réalisée (idem pour les RX10 de Sony)
  • Pas de connexion Bluetooth
  • V-Log payant (il est disponible dans le modèle Sony)
  • Pas de double enregistrement en vidéo pour travailler en basse définition (proxy)
En résumé

Au final, le FZ2000 reçoit un recommandé pour la polyvalence de ses fonctionnalités qui en font un compagnon presque idéal pour partir en voyage.

Panasonic Lumix FZ2000
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Panasonic FZ2000
FZ2000
Priceminister 1111,54 €
Amazon 1206,66 € Voir l'offre
Fnac.com 1234,99 € Voir l'offre
Materiel.net 1249,00 € Voir l'offre
Digit-photo.com 1249,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 1249,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres