Capteur1" 20,1 Mpx
Monture
Optique livrée25-400 mm (équiv. 35 mm) f/2,8-4
StabilisationO.I.S / 5 axes
Antipoussière-
ViseurEVF OLED 0,39" de 2 359 000 points
Écran3 pouces (7,6 cm) amovible de 921 000 points
Mise au pointAF 49 zones / détection de contraste
Modes autofocusAF-S / AF-C
Mesures d'exposition-
Modes d'expositionMatriciel / pondéré central / spot
Vitesse d'obturation1/4000 s (mécanique) - 1/16000 s (électronique)
Motorisation-
Sensibilité ISO125-12 800 ISO (80-25 600 ISO en étendu)
Mémoire-
AlimentationBatterie fournie 7,2 V, 1 200 mAh, 8,7 Wh (360 vues)
ConnexionWi-Fi / NFC / µHDMI / AV out / USB
Dimensions136,8 x 98,5 x 130,7 mm
Poids831 g avec batterie et carte mémoire
Logiciels- PHOTOfunSTUDIO 9.5PE - SILKYPIX Developer Studio - LoiLoScope (version d'essai) - Adobe Reader
Dans la boîteChargeur, batterie, câble USB, câble d'alimentation, pare-soleil, bouchon d'objectif, couvre-griffe, DVD.

Caractéristiques

Panasonic a bien fait de la 4K son cheval de bataille. Et en ce domaine, parmi les COI (compacts à objectifs interchangeables), il fait quasiment la course seul avec son GH4. C'est maintenant au tour des bridges de la marque d'y passer avec ce FZ1000. Et au vu de la fiche technique dévoilée par Panasonic, la cible semble claire : le RX10 de Sony n'a qu'à bien se tenir !

Panasonic FZ1000 vue de faceFZ1000 : une tête de reflex pour un bridge 25-400 mm.

Capteur 1", 20 Mpx

Pour l'occasion, Panasonic a mis les petits plats dans les grands puisque pour monter en gamme, le FZ1000 délaisse les capteurs lilliputiens et passe au 1 pouce, comme Sony. Sur ce capteur on trouvera 20,1 Mpx, opérant de 125 ISO à 12 800 ISO (extensibles de 80 à 25 600 ISO). Côté optique, Panasonic délaisse un peu la course au gros zoom et se "contente" d'un 16x allant d'un équivalent 25 mm à 400 mm (dans un ratio 3:2). Le tout avec une ouverture glissante de f/2,8 au grand-angle à f/4 à fond de zoom. Ce n'est certes pas l'ouverture constante du RX10, mais f/4 au télé, c'est loin d'être ridicule. L'optique est signée Leica et compte 15 éléments répartis en 11 groupes (dont 5 verres asphériques, 8 surfaces asphériques, et 4 verres ED).

Panasonic FZ1000 vue de dosPanasonic FZ1000 : un écran LCD sur charnière et pleinement orientable, mais point de tactile...

Le tout est stabilisé sur 5 axes. Attention toutefois, la stabilisation sur 5 axes n'est plus disponible lors des sessions d'enregistrement 4K, où on doit se satisfaire d'une stabilisation optique classique sur 3 axes.

Panasonic FZ1000 vue de côtéLa molette de zoom peut se muer rapidement en molette de mise au point avec loupe et peaking.

Quant à la rafale, là encore, c'est du solide : elle atteint les 50 images par seconde en utilisant l'obturation électronique, et 12 images par seconde en mode classique, le tout en mise au point simple. En mise au point continue, on tombe à 7 vues par seconde.

Viseur électronique haut de gamme

Pour en finir avec le boîtier, on notera qu'il intègre une connexion Wi-Fi et le NFC, un viseur électronique de haut vol (OLED 2 359 000 points, le même qui équipe le GH4) et un écran LCD 7,5 cm orientable et de 921 000 points. Pas de tactile ? Non. Panasonic qui généralise ce type d'écran sur la gamme Micro 4/3 a tout simplement "oublié" cette fonctionnalité sur le bridge haut de gamme... Dommage.

Autofocus de compétition

L'autre point important pour un appareil photo reste l'autofocus. De ce côté, Panasonic nous gâte avec un système pratiquement équivalent à celui qui équipe le GH4. En effet, le FZ1000 dispose d'un système à détection de contraste très rapide épaulé par la technologie DFD (Depth From Defocus) qui limite l'effet de pompage en indiquant à l'objectif dans quel sens réaliser la mise au point (comme le système de corrélation de phase). Pour cela, le boîtier se base sur une base de données de la taille du cercle de confusion et donc du flou des images pour toutes les focales. En fonction de la taille du cercle de confusion, le FZ1000 sait si le sujet est placé avant ou après la zone de netteté et sait donc dans quel sens déplacer les lentilles pour réaliser la mise au point. Cette technologie associée à la détection de contraste rapide permet une mise au point véloce.

Panasonic FZ1000 vue de dessusFZ1000 : de nombreux raccourcis sur le boîtier.

UHD (4K télé) : une première pour un boîtier à objectif fixe

Si les changements précédents sont déjà énormes par rapport aux autres bridges FZ de la marque, l'argument massue, c'est l'enregistrement UHD (4K télé). Il se fait en 3840 x 2160 px à 25p et 100 Mbps, et en MP4. On retrouve les caractéristiques de base de l'enregistrement 4K du GH4. Par contre l'enregistrement HDTV 1080 se cantonne ici à un 50p à 28 Mbps. Les vidéos 200 Mbps resteront donc pour l'heure l'apanage du GH4. Notez que seule la partie centrale du capteur est utilisée pour filmer en 4K ; l'optique devient donc au passage un 37-592 mm et perd le côté grand-angle.

Quoi qu'il en soit, le fait de pouvoir enregistrer en UHD à 100 Mbps avec un capteur de bonne taille et une optique a priori correcte (sur le papier du moins), voilà un sacré argument face à la concurrence, RX10 en tête. Mais l'argument pourrait également sonner juste auprès d'une clientèle d'amateurs hésitant entre reflex et bridge. Reflex, oui, car comme le RX10, le FZ1000 constitue une belle montée en gamme, techniquement et tarifairement. Il faudra compter un peu moins de 900 € pour s'offrir le dernier Panasonic. Une somme rondelette pour un bridge, mais tout de même en deçà de ce qu'il faut débourser pour s'offrir un RX10... qui n'a pas l'enregistrement UHD.

Bref, Panasonic lance là un sacré pavé dans la mare. Reste à attendre que l'initiative fasse bouger le secteur. La réponse arrivera certainement massivement lors de la prochaine Photokina.

Prix et disponibilité

Le FZ1000 de Panasonic sera disponible au mois de juillet pour 899 €.

Caractéristiques

Test terrain jour 3

Impossible de clore notre duel sans aborder la vidéo. Nos deux compétiteurs (le Sony RX10 d'un côté et le FZ1000 de Panasonic de l'autre) misent beaucoup sur cette fonctionnalité, Panasonic se permettant même de proposer le premier appareil photo à moins de 1 000 € filmant en 4K télé (UHD) !

Les formats

Le Sony RX10 enregistre à la fois en PAL et en NTSC dans des conteneurs AVCHD ou MP4.

  • NTSC

  • PAL

  • AVCHD : HDTV 1080 50i (24, 17 Mbps) / 50p (28 Mbps) / 25p (24, 17 Mbps) ;

  • MP4 : 1440 x 1080 12 Mbps, VGA 3 Mbps (25p).

  • AVCHD : HDTV 1080 60i (24, 17 Mbps) / 60p (28 Mbps) / 24p (24, 17 Mbps) ;

  • MP4 : 1440 x 1080 12 Mbps (30p).

Sony RX10 test review menu vidéo NTSC
Les différents réglages en NTSC du Sony RX10.

Notez que le passage entre PAL et NTSC nécessite la réinitialisation complète du boîtier ainsi que la formatage de la carte mémoire. Voilà qui est assez contraignant. Par ailleurs, le mode cinéma 24p n'est accessible qu'en mode NTSC.

En AVCHD (50p, 28 Mbps), la compression est en profil High@4.2 avec deux images de référence et des algorithmes CABAC activés. En mode 25p, le profil est High@4.0.

Le Panasonic FZ1000 enregistre également en AVCHD et en MP4 (notamment pour l'enregistrement 4K télé). Le boîtier ne propose pas de cadence NTSC, il faudra donc se "contenter" 50, 25 et 24p de la norme européenne PAL.

PAL

  • AVCHD : HDTV 50p (28 Mpbps), 50i (17 Mbps), 25p (24 Mbps) et 24p (24 Mbps) ;
  • MP4 : 4K télé – 3840 x 2160 px, 25p (100 Mbps), HDTV 50p (28 Mbps), 25p (20 Mbps), HDTV 720 25p (10 Mbps), 640 x 480 px 25p (4 Mbps).

Le FZ1000 propose également un mode ralenti qui enregistre à 100 ips pour une restitution à 25p, soit un ralenti 4x, le tout en HDTV 1080. Pas mal. La sortie HDMI n'est pas compressée et vous pouvez relier un enregistreur numérique externe pour un format 4:2:2. Cerise sur le gâteau, il est possible d'enregistrer en HDTV 1080 et 4K télé.

Formats vidéo : avantage Panasonic FZ1000.

Connectique

Le Sony RX10 dispose d'une sortie casque et d'une entrée micro stéréo au format mini-jack 3,5 mm pour assurer une prise sonore de qualité. Cerise sur le gâteau, la griffe porte-accessoire est compatible avec le bloc XLR (800 € tout de même...) pour relier des micros professionnels. Notez que le RX10 dispose également d'une prise HDMI non compressée qui permet un retour sur un moniteur externe et même ou l'enregistrement de la vidéo en 8 bits, 4:2:2 sur un périphérique dédié.

Sony RX10 test review connexionsSony bloc XLR
Une entrée micro et une sortie casque : le bonheur. Le bloc XLR vendu en option vient se ficher dans la griffe porte-accessoire.

Côté connectique, le FZ1000 fait figure de parent pauvre face au bridge de Sony. Vous retrouverez bien une entrée micro (mini-jack 3,5 mm) ce qui est le minimum, mais impossible de vérifier la qualité sonore avec un casque. Dommage, car ce n'est pas la place qui manque.

Panasonic FZ1000 connectique
À gauche, la prise HDMI et à droite, la prise micro 3,5 mm.

Connectique : avantage Sony RX10.

Assistants

Le RX10 peut filmer dans les différents modes d'exposition PSAM avec possibilité de modifier les réglages pendant le filmage. Vous pouvez également modifier la sensibilité ISO pendant l'enregistrement. Bon point, la bague de diaphragme peut fonctionner en mode totalement silencieux. Un filtre de densité neutre est également présent afin de faciliter le tournage en plein soleil et à pleine ouverture. Le RX10 propose de plus une fonction de focus peaking pour faciliter la mise au point manuelle ainsi que des zébras pour l'exposition. Vous pouvez afficher des grilles d'aide à la composition, un niveau électronique sur deux axes, un histogramme et un vumètre pour le niveau audio : il ne manque pas grand-chose pour frôler la perfection. Vous pouvez également jouer sur les styles d'images pour jouer sur le rendu des vidéos et retravailler les valeurs sur ordinateur. Dommage qu'il ne soit pas possible d'injecter des courbes de rendu vidéo.

Du côté de Panasonic, le FZ1000 dégaine également une belle panoplie d'assistants : histogramme, grille d'aide à la composition, zébra (2 niveaux), focus peaking, loupe, zone de surexposition et vumètres pour l'enregistrement audio. Que manque-t-il ? Un niveau électronique sur deux axes. Pour le rendu, le FZ1000 dispose des modes Cinelike D et Cinelike V pour augmenter la dynamique. Attention, ces modes nécessitent un travail en postproduction.

Assistants : égalité.

Qualité des images

Nous avons comparé plusieurs scènes tournées en HDTV 1080 en 25p avec les deux appareils. En termes de précision, les deux appareils délivrent (au grand-angle) une qualité d'image très proche, voire similaire. Les deux boîtiers sont positionnés en mode P avec les réglages automatiques.

Panasonic FZ1000 vs Sony RX10 vidéo HDTV 1080

Nous ne départagerons pas les bridges sur ce terrain-là. Par contre, vous noterez immédiatement un rendu colorimétrique franchement différent. Le Sony RX10 est, comme en photo d'ailleurs, un peu plus froid et sans doute un peu plus réaliste. Le Panasonic est un peu plus chaud, plus flatteur à l’œil. Vous pouvez télécharger les extraits vidéo en cliquant sur les images ci-dessous.

Sony RX10 extrait vidéo 1080
Sony RX10 – extrait vidéo.

Vidéo Panasonic FZ1000 HDTV 1080
Panasonic FZ1000 – extrait vidéo.

Il est temps d'aller filmer en basse lumière. Retour dans la Galerie de l'évolution au Muséum national d'histoire naturelle. En basse lumière, le Panasonic FZ1000 se montre un peu plus précis avec une image moins bruitée, plus nette et donc un peu plus plaisante.

Panasonic FZ1000 vs Sony RX10 vidéo basse lumière

Ci-dessous, les deux extraits vidéo. Vous pouvez télécharger les fichiers non recompressés en cliquant sur les vignettes.

Sony RX10 extrait vidéo HDTV 1080 intérieur
Sony RX10 – extrait vidéo.

Panasonic FZ1000 test review extrait vidéo intérieur
Panasonic FZ1000 – extrait vidéo.

4K télé vs. HDTV 1080

Le format 4K télé c'est bien, c'est ronflant, c'est flatteur, c'est dans l'air du temps. Mais pour l'instant, les canaux de diffusion sont pour le moins absents : peu de téléviseurs, peu de moniteurs. Le montage est d'ailleurs particulièrement ardu si vous ne possédez pas un ordinateur récent avec beaucoup de mémoire, un processeur puissant et des SSD tout le tour du ventre. Bref, la 4K télé c'est bien, mais peut-être pas pour tout de suite. Alors, aucun intérêt, la 4K télé ? Le supplément d'information (4x plus tout de même...) permet de varier les plans en zoomant à l'intérieur de l'image, mais également d'obtenir une image beaucoup plus piquée (qui peut parfois paraître un peu trop nette, trop travaillée).

Panasonic FZ1000 4K vs HDTV 1080

Extrait vidéo 4K télé

Extrait vidéo HDTV 1080

Qualité des images vidéo : avantage Panasonic FZ1000.

Résultat de notre duel vidéo

Sony RX10 Panasonic FZ1000
Formats vidéo - +
Connectique + -
Assistants = =
Qualité des images - +

Vidéo : avantage Panasonic FZ1000.

Conclusions

Sony RX10 vs Panasonic FZ1000 conclusions du duel

Alors au final, RX10 ou FZ1000 ? Sur le papier et lors de nos tests, le FZ1000 de Panasonic s'est montré supérieur sur de nombreux aspects. Une différence somme toute assez logique, le FZ1000 arrivant près de 10 mois après son concurrent. Sony a su conserver son avance technologique en fabriquant un capteur 1" uniquement pour ses appareils. Maintenant que le marché est ouvert, la concurrence peut se mettre en place.

Le FZ1000 nous a réellement impressionnés au niveau de l'autofocus : il est vraiment rapide et souple. Sur ce point, le Panasonic prend nettement l'avantage. Pour le reste, les différences sont moins importantes, mais bien réelles : écran orientable (mais non tactile !), viseur large et précis, zoom plus long (mais globalement moins lumineux), mode vidéo 4K...

Le Sony RX10 n'est toutefois pas en reste et avec un prix en baisse (moins de 900 € actuellement), il demeure un appareil complet et polyvalent avec une belle qualité d'image et un zoom à ouverture constante f/2,8 qui facilite la prise lorsque la lumière vient à manquer.

Mais c'est bien le FZ1000 de Panasonic qui remporte notre duel.

Synthèse

Sony RX10 Panasonic FZ1000
Fiche technique - +
Dimensions et masse + -
Ergonomie + -
Écran - +
Viseur - +
Zoom optique -
(+ en basse lumière uniquement)
+
Bokeh = =
Macro = =
Gestion du bruit électronique = =
Réactivité, autofocus - +
Wi-Fi - +
Mode vidéo - +

Gestion du bruit électronique

Pour notre test, nous reprenons le protocole habituel : la scène est éclairée sous 200 lux et le Panasonic FZ1000 est positionné en mode M avec le couple 1/4 s et f/5,6 pour une valeur ISO de 100. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (RW2).

Les JPEG

Équipé du même capteur 1 pouce et du même processeur de traitement des données que le Sony RX10, le FZ1000 devrait logiquement donner des résultats assez proches.

différentes tailles capteurs
Proportions des différentes tailles de capteurs.

Les images sont parfaites — au niveau du bruit électronique — de 80 à 400 ISO. Les plus fins détails sont bien reproduits, les couleurs sont éclatantes. À 800 ISO, le traitement des images commence à réduire le micro-contraste des images : à 100 % sur écran, on note un très léger moutonnement dans les aplats colorés, mais rien de dramatique et les images sont encore parfaitement exploitables.

À 1 600 ISO, la dynamique baisse d'un cran et les zones denses perdent en précision, mais le lissage reste très modéré et les images conservent une bonne tenue. Vous pourrez sans trop de crainte pousser à 3 200 ISO. La dynamique baisse encore un peu, mais là encore, les images restent assez agréables avec un bruit électronique contenu et un rendu colorimétrique stable. Les fins détails sont toutefois un peu dilués et l'image perd légèrement en impact. Même à 6 400 ISO, le bridge de Panasonic s'en sort encore bien. Certes, les fins détails sont hachés par une texture de lissage peu esthétique, mais sur un écran HDTV 1080, les images ne sont pas inacceptables, notamment pour des tirages en 10 x 15 cm, voire un peu plus grands.

Par contre, on évitera autant que possible les sensibilités à 12 800 et 25 600 ISO. Le bruit électronique prend largement le dessus et son traitement n'est pas réussi : le moutonnement est grossier et vous noterez de nombreux amas noirs vraiment disgracieux.

Comparaison à tirage équivalent

Nous avons confronté le FZ1000 à son principal (et unique pour l'instant) rival, le RX10. Nous avons également tenté une comparaison avec le Canon G1X Mark II, seul compact expert équipé à la fois d'un zoom 24-120 lumineux et d'un grand capteur.

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 1 600 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Vous remarquerez que si le Panasonic FZ1000 et le Sony RX10 sont équipés d'un capteur similaire (1", 20 Mpx), la stratégie de traitement du bruit électronique est totalement opposée. Alors que le Sony privilégie le détail et la texture avec, en contrepartie, un moutonnement bien visible dans les aplats, le FZ1000 applique un lissage beaucoup plus prononcé. Les aplats sont plus "propres" et globalement l'image apparait moins bruitée, mais elle est également moins précise et plus plate.

Il est intéressant de noter que le G1X Mark II de Canon délivre une belle image à 1 600 ISO (il dispose d'un capteur 1,5" bien plus grand), avec moins de bruit et une précision intéressante.

Panasonic FZ1000I comparaison à tirage équivalent pour bruit électronique à 1600 ISO

Oscilloscope

Passons les images du FZ1000 sous l'œil implacable de l'oscilloscope. Il confirme notre impression visuelle avec des paliers précis jusqu'à 800 ISO et un bruit de luminance visible à partir de 1 600 ISO qui vient brouiller les repères de l'échelle de gris à 3 200 ISO, dans les valeurs denses.

Panasonic FZ1000 test review, bruit électronique, 80 ISO grisPanasonic FZ1000 - 80 ISO. Panasonic FZ1000 test review bruit électronique, 80 ISO oscilloscope
Sony RX10, bruit électronique, 400 ISO grisPanasonic FZ1000 - 400 ISO. Panasonic FZ1000 test review bruit électronique, 400 ISO oscilloscope
Sigma DP2 Quattro test review, bruit électronique, 800 ISO grisPanasonic FZ1000 - 1 600 ISO. Panasonic FZ1000 test review bruit électronique, 1600 ISO oscilloscope
Panasonic FZ1000 test review bruit électronique, 3200 ISOPanasonic FZ1000 - 3 200 ISO. Panasonic FZ1000 test review bruit électronique, 3200 ISO oscilloscope

Fichiers bruts

Nous mesurons également le bruit de fond du capteur en reconduisant le protocole de test précédent, mais dans le noir complet avec un bouchon sur l'objectif.

Le graphique ci-dessous représente la déviation standard (donc le bruit) pour les différents pixels colorés : rouges, verts, bleus, et verts. Pour simplifier les résultats, nous n'affichons ici les résultats que pour une des séries des pixels verts.

Ces résultats corroborent les images JPEG : un bruit peu présent jusqu'à 1 600 ISO, puis en forte augmentation dans les valeurs suivantes. Notez que les sensibilités 12 800 et 25 600 sont équivalentes au niveau du capteur : la valeur extrême n'est qu'une extrapolation logicielle.

Panasonic FZ1000 test review bruit électronique fichiers bruts

Exemples de photos

Nous avons pu prendre en main le nouveau FZ1000 de Panasonic afin de vous livrer quelques clichés en JPEG et RAW.

Nous débuterons avec quelques images réalisées au grand-angle pour apprécier le piqué. Les murs en vieilles pierres, le lierre et les arbres sont d'excellents sujets pour visualiser (ou non) les plus fins détails. Le temps est de la partie et le bridge peut photographier aux plus faibles sensibilités ISO.

Panasonic FZ1000 exemple 1
Panasonic FZ1000 exemple 2
Panasonic FZ1000 exemple 3

Malgré une plage focale importante (25-400 mm), le zoom du FZ1000 dispose également d'une position macro vraiment intéressante. Au grand-angle, vous pouvez vous approcher à 3 cm du sujet. Les images sont à la hauteur de nos attentes : vous distinguez les poils sur l'insecte et les cendres des cigarettes sont bien détaillées.

Panasonic FZ1000 exemple 4
Panasonic FZ1000 exemple 5

Nous n'avons pas eu le temps de réaliser une véritable montée ISO avec le FZ1000, mais en intérieur, le boîtier est facilement monté à 1 600 ISO. Dans ces premiers tests, le lissage nous semble un peu appuyé et les fins détails semblent gommés. Difficile pour l'instant de se prononcer de manière définitive. Nous attendrons les tests en studio. En effet, sur le bronze (3e image à 1 600 ISO), les détails sont bien présents.

Panasonic FZ1000 exemple 6
Panasonic FZ1000 exemple 7
Panasonic FZ1000 exemple 8

Nous avons également essayé quelques filtres comme ce soleil totalement artificiel.

Panasonic FZ1000 exemple 9
Panasonic FZ1000 exemple 11
Panasonic FZ1000 exemple 12

Comme souvent, le mode monochrome est assez séduisant. Ci-dessus, deux exemples réalisés avec le mode dynamique (lierre) et ci-dessous (banc), le mode monochrome classique.

Panasonic FZ1000 exemple 14
Panasonic FZ1000 exemple 13
Panasonic FZ1000 exemple 15

Deux photos réalisées à fond de télé. Nous sommes un peu moins impressionnés par la position télé que par la position grand-angle au niveau du piqué. Toutefois les deux palmipèdes sont encore convaincants.

Panasonic FZ1000 exemple 16
Panasonic FZ1000 exemple 17

Deux photos pour illustrer la plage focale du FZ1000 : la première image est réalisée au grand-angle et la seconde permet d'isoler la fleur centrale. Notez également le bokeh arrière assez soyeux.

Panasonic FZ1000 exemple 18
Panasonic FZ1000 exemple 19
Panasonic FZ1000 exemple 10
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Panasonic FZ1000
Amazon 617,50 €
Priceminister 633,51 € Voir l'offre
Rue du Commerce 649,00 € Voir l'offre
Materiel.net 649,00 € Voir l'offre
Darty.com 649,00 € Voir l'offre
Digixo 649,00 € Voir l'offre
Fnac.com 649,99 € Voir l'offre
Miss Numérique 659,00 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 739,65 € Voir l'offre
Priceminister 740,00 € Voir l'offre
Priceminister 789,50 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 884,99 € Voir l'offre
Voir plus d'offres