Capteurcapteur CMOS de 12,2 effectifs (sur un total de 12,9 millions pixels). Taille : 23,6 x 15,8 m. Rapport 3:2.
Monture/
Optique livréeLeica Elmarit f/2,8 24 mm ASPH. eq. 36 mm en 24x36 8 éléments dans 6 groupes, 1 lentille asphérique.
Stabilisationnon
Antipoussièrenon
Viseurnon
ÉcranLCD 6,9 cm (2,7 pouces) 230 000 points TFT
Mise au pointsystème à détection de contraste 1 point, 1 pointhaute vitesse, 11 points, 11 points haute vitesse, Spot Reconnaissance des visages haute vitesse.
Modes autofocusSingle, continu, manuel
Mesures d'expositionMesure intelligente multichamp, Mesure centrale pondérée, Mesure spot.
Modes d'expositionAutomatisme programme, Automatisme avec priorité à la vitesse d’obturation, Automatisme avec priorité au diaphragme, Manuel Correction d'exposition sur +/- 3 IL.
Vitesse d'obturation30 - 1/2000 s
Motorisation3 i/s sur 6 JPeg ou Raw
Sensibilité ISO100 à 3200 ISO
MémoireCarte SD, carte SDHC, 50 Mo interne
Alimentationbatterie Li-ion rechargeable
ConnexionUSB 2, HDMI type C
Dimensions124 x 32 x 59,5 mm
Poidsxx g
LogicielsAdobe Photoshop Lighroom 2
Dans la boîteAccumulateur LEICA BP-DC8, Chargeur (Leica BP-DC8), Housse protectrice pour l’accumulateur, Manuel d’utilisation, Courroie de port en cuir, Câble USB, Cache-objectif.

Caractéristiques

Leica X1

Prenez un relativement grand capteur APS-C avec 12 millions de pixels, une optique 36 mm lumineuse et un boîtier aux dimensions réduites capable de tenir dans une poche et vous avez obtenez l'appareil photo presque idéal pour le reportage et le rêve de nombreux photographes. Ce rêve, Leica l'a peut être réalisé avec le X1, un compact à objectif fixe disponible pour 1500 euros environ.

Si le segment des appareils compacts experts à large capteur ne semble intéresser les principaux constructeurs de reflex que sont Nikon et Canon, il est évident que le format devrait connaître un fort développement dans les années à venir.

L'apparition du format Micro 4/3 chez Panasonic et Olympus, le format NX annoncé par Samsung pour le début de l'année 2010 ou le GXR de Ricoh vont tous dans le même sens : des boîtiers plus petits et des capteurs plus grands afin d'avoir une meilleure qualité d'image et une meilleure gestion de la profondeur de champ.

Le Leica X1 est équipé d'un capteur Sony CMOS APS-C qui équipe déjà de nombreux reflex et qui laisse augurer de bons résultats. Le système autofocus 11 points est sans doute hérité d'un accord avec Panasonic et nous faisons confiance dans les talents des ingénieurs de la marque pour délivrer une optique de haute volée.

Alors, le Leica X1 est-il à la hauteur de nos attentes ? Réponse dans notre test.

Gestion du bruit électronique

Hormis une meilleure gestion de la profondeur de champ, l'intérêt d'un grand capteur APS-C (23,6 x 15,8 m) réside dans la qualité des images délivrées notamment au niveau de la gestion du bruit électronique. Avec une définition de 12 millions de pixels, les photodiodes du Leica X1 font approximativement 5,5 µm contre 4,3 µm pour le Panasonic G1 par exemple, qui dispose d'un capteur 4/3. Les photodiodes plus larges collectent donc plus facilement la lumière et permettent une meilleure gestion des hautes sensibilités.

En outre, le capteur CMOS de Sony est relativement ancien et connu : il équipe notamment les Nikon D90, D300 et le dernier Pentax K-x. Sur ces reflex, la gestion du bruit électronique est remarquable. Nous étions donc impatients de constater l'efficacité des algorithmes de la marque allemande.

Comme d'habitude, vous pouvez afficher les images JPeg à 100% en cliquant sur les vignettes et télécharger les fichiers Raw (DNG).

Sur un écran d'ordinateur à 100%, les résultats à 100 ISO sont superbes et le grain totalement indiscernable. À 200 ISO, les clichés sont là aussi très propres et il faut prêter une attention particulière pour voir les premiers parasites. Le moutonnement apparaît à 400 ISO : un grain régulier et exempt de pixels colorés. Un IL au-dessus, le grain devient plus visible, mais les détails sont encore bien présents, la colorimétrie est constante tout comme la dynamique : 800 ISO reste donc parfaitement exploitable. Au-delà, le grain prend un peu d'épaisseur et présente quelques traces de couleur et surtout on observe une bascule colorimétrique assez importante. L'image conserve toutefois une bonne tenue pour les détails et la dynamique avec un lissage très léger. La sensibilité maximale, 3200 ISO, le grain devient naturellement encore plus grossier, mais là encore si les détails sont grignotés, l'image conserve une bonne tenue et sera parfaitement exploitable comme le montre notre tirage A3 sur Epson 3880. Les images sont finalement assez proches des résultats d'un Nikon D90 avec un lissage un peu moins prononcé.

Toute la plage de sensibilité ISO est donc exploitable par le Leica X1, ce qui est une excellente nouvelle.

Vous pouvez comparer les résultats du compact Leica, avec les compacts experts Sigma DP2, Canon PowerShot G11, un Panasonic GF1 ou le reflex Nikon D90.

Creative Commons License
Leica X1 test by Renaud Labracherie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à www.focus-numerique.com.

Exemples de photos

Leica X1 exemple 1
Leica X1 exemple 6
Leica X1 exemple 2
Leica X1 exemple 3
Leica X1 exemple 4
Leica X1 exemple 5
Leica X1 exemple 7
Leica X1 exemple 8
Leica X1 exemple 9

Creative Commons License
Leica X1 test by Franck Mée, Renaud Labracherie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à www.focus-numerique.com.

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Leica X1
Il n'y a actuellement aucune offre.