Capteur23,6 x 15,6 mm (APS-C) X-Trans CMOS II avec filtre de couleur primaine. Nb total de pixels : 16,7 millions
Optique livrée18,5 mm eq. 28 mm f/2,8-16 en 24x36. Distance minimale de mise au point : 10 cm
Stabilisationnon
Antipoussière/
Viseurnon (en option, viseur optique à 199 €)
Flashoui intégré (NG 5,5 ISO 100 en m). Griffe flash.
Écran7,6 cm, 1 040 000 points. Tactile et orientable vers le haut (180°) et le bas (45°)
Mise au pointAF TTL hybride intelligent à détection de contraste et de phase, témoin lumineux AF
Modes autofocusSingle AF / AF continu / MF. Point AF simple : 49 zones 7x7 (changement de taille zone AF parmi 5 types) Zone AF : sélectionnable sur zones 3x3 / 5x3 / 5x5 à partir de 77 zones sur une grille de 11x7 Grand-angle/Suivi AF : sélection auto
Mesures d'expositionMesure TTL sur 256 zones, Multi / Spot / Moyenne
Modes d'expositionProgramme AE / Priorité vitesse d'obturation AE / Priorité ouverture AE / Exposition manuelle
Vitesse d'obturation1/4 000 s (obturation mécanique centrale) et 1/32 000 s (obturateur électronique)
Motorisationjusqu'à 8 ips sans suivi autofocus et 3 ips avec autofocus continu
Sensibilité ISO200-6 400 ISO (sensibilité de sortie standard) Sensibilité de sortie étendue : équivalent 100, 12 800, 25 600 et 51 200 ISO
MémoireCartes mémoire SD / SDHC / SDXC (UHS-I)
Format image photoJPEG et RAW (.RAF) / 4 896 x 3 264 px
Format image vidéoHDTV 1920 x 1080 60i / 50i / 30i / 25i / 24i
AlimentationBatterie Li-Ion NP-95. 330 vues (données CIPA°
ConnexionUSB 2.0 (micro-USB pour le recharge également), HDMI type D, Wi-Fi (802.11 b/g/n)
Dimensions113 x 64 x 44 mm (L x H x P)
Poids340 g (avec carte et batterie)
LogicielsSilkypix
Dans la boîteBatterie Li-ion NP-95 Adaptateur secteur AC-5VF Adaptateur prise Bandoulière Bouchon d'objectif Clip métal pour courroie Tissu de protection Outil de montage des clips Câble USB Manuel utilisateur

Caractéristiques

Fujifilm X70

Fujifilm n'est pas à son coup d'essai dans le segment du compact expert équipé d'un grand capteur. Tout le monde se souvient du X100 présenté en grande pompe à la photokina 2010 et des déclinaisons X10, X20, X30 avec des capteurs 2/3".

Contrairement à la plupart de ses concurrents (le Sony RX100 Mark IV, le Canon G7 X Mark II ou les récents Nikon DL), Fujifilm n'a pas fait le choix d'un capteur 1" mais a développé un compact expert à capteur APS-C. Les X10/20/30 auront-ils un successeur ? Difficile de se prononcer, mais le Fujifilm X70 ressemble plus à X100 dépourvu de son système de viseur hybride si singulier.

Présentation

Le X70 reprend l'essentiel des caractéristiques du X-E2S : un capteur APS-C X-Trans CMOS II de 16,3 Mpx et un processeur EXR II, un nouveau système autofocus hybride à 100 000 px de détection de phase doté des modes "Zone AF" et "Wide/Tracking AF" sur 77 points, un mode macro auto, un stigmomètre numérique, la fonction focus peaking, des modes de simulation de film et une connexion Wi-Fi.

Fujifilm X70 écran orientable

L'écran du Fujifilm X70 s'oriente jusqu'à 45° vers le bas et 180° vers le haut.

Pour ce nouveau boîtier, Fujifilm a fait le choix d'une focale 28 mm (la même que celle du Ricoh GR II ou du Nikon Coolpix A) ; une focale plus complexe à utiliser que le plus classique 35 mm, que la marque semble réserver à la série X100. L'optique est également moins lumineuse : f/2,8 contre f/2.

Disponibilité et prix

Le Fujifilm X70 a été lancé au mois de février 2016 au prix public conseillé de 799 €.

Notre premier avis

Le X70 a donc une position un peu "bancale" : ll ne dispose pas d'un zoom optique manuel qui fait l'intérêt des X10/20/30 et n'a pas la visée intégrée d'un X100. Il devra donc compter sur d'autres atouts pour séduire. À commencer par son ergonomie "photo" avec une bague de diaphragme et une molette de vitesse. L'écran tactile et inclinable est également un élément intéressant.

Caractéristiques

Voir aussi :

Prise en main

Gabarit

Le Fujifilm X70 est un boîtier plutôt compact qui se paie le luxe d'être presque plus petit que le X30 pourtant équipé d'un capteur 2/3", mais il est vrai aussi d'un zoom optique et d'un viseur électronique.

Fujifilm X70 comparaison dimensions X30

Le X70 est peu ou prou du même gabarit que le Panasonic LX100 qui fonctionne avec un capteur 4/3" (plus petit donc), mais dispose d'un viseur électronique et d'un zoom optique.

Fujifilm X70 vs Panasonic LX100 dimensions

Le X70 est en revanche plus grand que le Sony RX100 Mark IV qui, lui aussi, dispose d'un zoom optique, d'un viseur électronique et d'un écran orientable. Toutefois, le capteur 1" du compact Sony est également largement plus petit que le format APS-C du X-Trans II.

Fujifilm X70 vs Panasonic LX100 dimensions Capture d'écran issue du site Camerasize. (Crédits : Camerasize)

Ergonomie

La prise en main du Fujifilm X70 est rassurante. Le boîtier est bien construit et la finition est de bon aloi pour un compact à 800 € : châssis en alliage de magnésium, molette en aluminium, souplesse dans les commandes.

Néanmoins, il est dommage que Fujifilm n'ait pas opté pour une finition à l'épreuve des intempéries. En outre, malgré cette sensation de robustesse, le boîtier présentait quelques traces après quelques jours de rangement dans un sac. L'écran, lui, semble bien résister. Fujifilm X70 test review vue de faceLe Fujifilm X70, un boîtier expert très compact pour un APS-C. Le changement du mode de mise au point se fait à l'avant du boîtier (M, C et S).

Le X70 dispose d'une petite poignée bien pratique pour une prise en main franche.

Sa ligne est assez sobre et devrait correspondre à ce que recherchent bon nombre de photographes : un accès à l'essentiel. Vous trouverez une bague de diaphragme autour de l'optique et une molette pour les temps de pose. Le principal est donc là.

Malheureusement, nous avons noté quelques défauts. Ainsi, la bague de diaph' n'est pas, contrairement à l'apparence, très facile d'accès. Il y a bien deux ergots pour faciliter les mouvements, mais la bague est petite et toutes les mains ne seront pas à l'aise. La bague de mise au point (qui peut être personnalisée) est encore plus délicate à saisir. Le barillet pour le temps de pose, lui, se bloque sur A : impossible donc de faire le tour rapidement pour atteindre des temps de pose de 1/4 s, par exemple.

Fujifilm X70test review vue de dessus

Sur le dessus du boîtier, la commande de mise sous tension au niveau de déclencheur se manipule aisément. Vous remarquerez le levier Auto, qui agit comme une sorte de touche verte ou "anti-panique" et bascule l'appareil en mode... Auto. La touche Drive est assez petite, tout comme la commande rouge pour la vidéo qui est trop proche du correcteur d'exposition : à peine affleurante, elle est au final difficile d'emploi.

L'arrière de l'appareil est plutôt sobre avec un classique trèfle de sélection et 4 commandes. La flèche gauche est placée un peu trop proche de l'écran pour être facilement manipulable. La touche Q permet d'accéder rapidement aux principales options de prise de vue et le basculeur, de modifier les valeurs de ces options. Deux commandes sont positionnées sur l'écran inclinable. Fujifilm X70 test review vue de dos Un basculeur cliquable est disponible pour effectuer certains réglages.

Visée

Écran LCD

En l'absence de viseur, il faudra se contenter de la visée sur écran LCD. Attention, le tactile ne fonctionne qu'en mode prise de vue (choix de la zone AF, déclenchement) et il sera impossible de jouer des doigts pour naviguer dans les menus. Dommage, car choisir directement l'option à modifier dans le menu Q aurait été un vrai plus. Fujifilm X70 écran orientable Un écran inclinable et tactile : une première chez Fujifilm.

L'écran LCD est monté sur une double charnière qui permet une inclinaison de 45° vers le bas et plus de 180° vers le haut pour un mode selfie.

Nous regrettons que Fujifilm n'ait pas opté pour un écran sur charnière, pour une orientation plus large et une meilleure protection.

Optique

Le X70 est équipé d'une focale fixe 28 mm f/2,8. Il ne vient donc pas empiéter sur les 35 mm du X100 et vient directement se frotter aux autres compacts experts APS-C que sont le Ricoh GR / GR II et le Nikon Coolpix A.

Cette optique 28 mm est fabriquée à partir de 7 éléments optiques répartis en 5 groupes, intègre 2 lentilles asphériques et profite d'un traitement antireflet HT-EBC Fujinon. Malheureusement, elle est dénuée de stabilisation optique.

Sony RX1R 2 test review optique détail

Autonomie, Mémoire

Côté mémoire, le X70 n'a qu'un seul emplacement accessible par la semelle du boîtier. Il est compatible SD/SDHC/SDHC et répond à la norme UHS-I.

Fujifilm X70 test review batterie Batterie et carte mémoire sont accessibles par la semelle du boîtier.

Le X70 utilise une batterie Li-Ion NP-95 de 6,2 W.h qui permet de déclencher environ 200 fois. Nous sommes assez loin des 300 vues annoncées par la norme CIPA. Bon point, il est possible de recharger l'appareil par le port micro-USB. Le boîtier est toutefois livré avec un chargeur de batterie.

Connexions

Le X70 dispose d'une connexion micro-USB pour transférer les données et recharger les batteries, ainsi que d'une sortie micro-HDMI (type D) non compressée. Vous trouverez également une entrée micro stéréo (qui fera également office de télécommande filaire), mais toujours pas de sortie casque pour le contrôle de la qualité de la captation sonore.

Le boîtier offre de plus une griffe porte-accessoire Multi-Interface permettant de connecter des micros XLR et différents accessoires. Il propose également une connexion Wi-Fi / NFC (voir ci-après).

Fujifilm X70 test review connecions Tout est là ou presque : micro-USB, HDMI, entrée micro... mais pas de sortie casque.

Mise au point et réactivité

Autofocus

Le X70 bénéficie des derniers raffinements technologiques liés au capteur APS-C X-Trans II. Vous retrouverez donc le module autofocus hybride à détection de contraste et corrélation de phase sur 100 000 points. Il dispose également des modes Zone AF et Wide/Tracking AF sur 77 points comme ses compèrs X-T10 et X-T1. Vous disposez naturellement de la détection de visage. Notez que le X70 bascule automatiquement en mode macro lorsque le sujet est proche.

Fujifilm X70 test review couverture AF

Rappelons que la zone centrale à corrélation de phase fonctionne surtout pour le suivi de sujet et la mise au point en bonne lumière. Quand la lumière vient à manquer, c'est le système à détection de contraste qui prend le relais.

Mise au point manuelle

En mode manuel, la mise au point se montre facile à mettre en œuvre : le boîtier propose une loupe de grossissement ou un focus peaking ou... les deux. Vous pouvez également opter pour le stigmomètre électronique (stigmomètre numérique ou "Digital Split Image", une spécificité de Fujifilm). La zone centrale est alors divisée en plusieurs segments qu'il faut faire correspondre pour avoir la netteté.

Fujifilm X70 stigmometre électronique

Réactivité

Le X70 n'est pas le boîtier le plus réactif du moment, mais il se comporte correctement dans la plupart des situations lumineuses. ll patine un peu trop en basse lumière et la mise sous tension est un peu trop lente ; la latence au déclenchement est par contre très brève.

Bruit au déclenchement

Le X70 dispose d'un obturateur mécanique sans l'optique (obturateur central) qui grimpe jusqu'au 1/4 000 s. Ce type d'obturateur est assez silencieux et vous pourrez photographier en toute discrétion. Au-delà, c'est un obturateur électronique qui prend le relais jusqu'à 1/32 000 s. Là encore, le déclenchement est totalement silencieux. Bref, c'est du tout bon.

Logiciels

Le X70 est livré avec le logiciel Silkypix "assaisonné à la sauce" Fujifilm. C'est pour l'instant le seul logiciel à pouvoir traiter les fichiers bruts du boîtier. Il faut bien avouer que le X-Trans CMOS III est un excellent capteur, mais sa technologie particulière (pas de matrice de Bayer) freine les développements par des compagnies tierces.

Rassurez-vous, les fichiers du X70 seront rapidement pris en charge lors des mises à jour des logiciels (voir notre Courrier lecteur : "La meilleure solution de traitement pour les RAW Fujifilm").

Les choses évoluent et les principaux acteurs du marché, hormis DxO Optics Pro, savent désormais traiter les fichiers RAW X-Trans, mais les mises à jour sont généralement plus lentes. Dans un premier temps, il faudra donc se contenter de Silkypix. Si l'interface est assez austère, le logiciel permet de profiter pleinement du potentiel des images.

Notez que les fichiers JPEG du X70 (et c'est valable pour tous les boîtiers X-Trans) sont d'une remarquable qualité et qu'il est parfois difficile d'atteindre le même niveau de traitement du bruit électronique ou de rendu des détails avec le logiciel.

Fujifilm X70, test review, logiciel, Silkypix raw file converterLe logiciel Silkypix Raw File Converter 2 livré avec le X70.

Connexion sans fil

Le Fujifilm X70 est équipé d'une puce Wi-Fi qui permet de piloter le boîtier à distance, géolocaliser les clichés et les récupérer sur son smartphone pour les transférer sur Internet et les réseaux sociaux. L'application de Fujifilm, Camera App, s'avère plutôt bien réalisée, facile à prendre en main et assez complète. Pas de mot de passe à saisir une fois connecté à l'appareil photo : il faut valider sur l'appareil photo l'envoi des images par le Wi-Fi.

Fujifilm x70 remote wifi

En prise de vue à distance, vous pouvez accéder au menu de prise de vues pour modifier certains paramètres comme la sensibilité, le temps de pose ou l'ouverture.

Voir aussi :

Précision, colorimétrie

Le Fujifilm X70 est équipé d'une focale fixe 28 mm f/2,8. Comme sur les autres modèles comparables (Nikon Coolpix A et Ricoh GR / GR II), cette optique n'est malheureusement pas stabilisée. La distance minimale de mise au point est de 10 cm et son diaphragme dispose de 9 lamelles.

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/5,6 ou f/8 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (ici le X70 et son capteur 16,3 Mpx) et la taille de son capteur (23,6 x 15,6 mm pour le X70). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le X70 a une définition de 4896 x 3264 px. Chaque pixel mesure donc 4,8 micromètres de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/14, ce qui est très confortable.

Nos mesures Imatest montrent une optique de très bonne facture. Le piqué est très bon au centre dès la pleine ouverture f/2,8 pour atteindre son meilleur à f/5,6. La précision s'érode avec la fermeture du diaphragme et atteint son niveau le plus bas à f/16.

La périphérie est correcte mais, de manière assez étonnante, la qualité se dégrade au-delà de f/4 et diminue jusqu'à f/16.

Fujifilm X70 mesures imatest optique

Notre scène test confirme les tests sur mire. Le centre est déjà très bon à f/2,8 et s'améliore à f/5,6. Il reste excellent à f/8 et f/11 pour perdre un peu en micro-contraste à f/16.

Fujifilm X70 précision de l'optique en fonction de l'ouverture au centreFujifilm X70: évolution du piqué au centre de l'image en fonction de l'ouverture (28 mm).

C'est un peu "mou" en bordure à f/2,8, mais il suffit de fermer d'un cran (f/4), pour retrouver un bon niveau de piqué. Au-delà, l'image est de nouveau moins tonique.

Fujifilm X70 précision de l'optique en fonction de l'ouverture au bordFujifilm X70 : évolution du piqué en bordure de l'image en fonction de l'ouverture (28 mm).

Voir aussi :

Gestion du bruit électronique

Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6 - 1/8 s à une sensibilité de 200 ISO. Le Fujifilm X70 est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 200 ISO et une ouverture de f/5,6. Il faut un temps de pose de 1/6 s à 200 ISO à f/5,6.

Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (.RAF). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.

Les JPEG

Sur le X70, Fujifilm a reconduit l'excellent capteur APS-C X-Trans II de 16 Mpx qui équipe déjà le modèle amiral de la gamme, le X-T1 présenté il y a plus d'un an. Globalement, la gestion du bruit électronique du X70 devrait être assez proche de celle du X-T10.

La plage ISO s'étend de 100 à 51 200 ISO, mais attention, uniquement en JPEG. En mode RAW, le X70 est "limité" entre 200 et 6 400 ISO, comme les autres boîtiers équipés d'un X-Trans II.

Tailles des différents capteurs Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Pas de surprise avec le X70 : les JPEG sont impressionnants entre 100 et 400 ISO. Pas le moindre grain. Il faut monter à 800 ISO pour voir un subtil moutonnement : attention, il faut observer les images à 100 % sur écran et avoir l'œil attentif. À 1 600 et 3 200 ISO, les images restent impressionnantes avec beaucoup de détails et une bonne tenue des couleurs. Elles sont parfaitement exploitables, ce qui est déjà en soi une belle performance pour un capteur APS-C de 2013 !

Les détails commencent à être lissés à partir de 6 400 ISO et la granulation devient bien visible ; c'est d'ailleurs à cette sensibilité que l'appareil ne permet plus de photographier en RAW.

Les sensibilités supérieures ne sont que des extrapolations logicielles, de même que la sensibilité 100 ISO, puisque cette valeur n'est pas accessible en RAW. Selon les conditions de lumière, des marbrures violettes peu esthétiques peut être visibles.

Vous pourrez monter à 12 800 ISO sur des scènes pas trop compliquées au niveau de la lumière. Au-delà, c'est plus complexe et il faudra se restreindre à des petits tirages.

Comparaison à tirage équivalent

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 3 200 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Nous avons choisi de confronter le X70 à quelques boîtiers emblématiques actuels qui proposent des capteurs différents en taille et en définition :

Là encore, c'est sans réelle surprise que le X70 surclasse les concurrents sélectionnés. L'image du GR se hisse à la 2e position avec un rendu détaillé, mais très granuleux. Le Panasonic LX100 délivre une photo de qualité, mais au lissage est très prononcé. Le Sony RX100 Mark IV ferme la marche. La logique voulant que plus le capteur est grand, plus la gestion du bruit est fine se vérifie une fois de plus.

Fujifilm X70 - 3 200 ISOSony RX100 Mark IV - 3 200 ISO
Ricoh GR - 3 200 ISOPanasonic LX100 - 3 200 ISO

Oscilloscope

Passons certaines images obtenues avec le X70 sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

Notre outil confirme notre perception visuelle : les images sont vraiment excellentes jusqu'à 1 600 ISO et présentent une dégradation perceptible à 6 400 ISO et au-delà. La dynamique baisse sensiblement et la granulation dans les zones denses est très visible.

Fujifilm X70 test review bruit électronique sur gris 200 ISOFujifilm X70 – 200 ISO | Fujifilm X70 test review bruit gamme gris graphique 200 ISO | | Fujifilm X70 test review bruit électronique sur gris 1600 ISOFujifilm X70 – 1 600 ISO | Fujifilm X70 test review bruit gamme gris graphique 1600 ISO | | Fujifilm X70 test review bruit gamme gris 6400 ISOFujifilm X70 – 6 400 ISO | Fujifilm X70 test review bruit gamme gris graphique 6400 ISO | | Fujifilm X70 test review bruit gamme gris 12800 ISOFujifilm X70 – 12 800 ISO | Fujifilm X70 test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO |

Voir aussi :

Exposition, RAW

Latitude d'exposition

Pour vérifier la latitude d'exposition d'un point de vue "artistique", nous avons photographié notre scène test sur une plage de +/-5 IL et corrigé les fichiers bruts avec le logiciel RawTherapee qui a l'avantage d'ouvrir un grand nombre de fichiers bruts et notamment ceux des derniers boîtiers qui ne sont généralement pas pris en charge par les logiciels dits "classiques" comme Adobe Lightroom ou PhaseOne CaptureOne.

Toutes, les informations de rendus n'étant pas prises en compte avec RawTherapee pour les boîtiers trop récents, les images paraissent par défaut un peu ternes.

Pour les images sous-exposées avec le Fujifilm X70, il est facile de remonter une variation de 3 IL. À -4 IL, le bruit électronique est déjà bien visible et surtout assez coloré. C'est ici la limite du capteur.

Du côté de la surexposition, RawTherapee opère un assez bon recouvrement d'information. Jusqu'à +2 IL aucun problème. Toutes les infos dans les hautes lumières sont là. Mais 1/3 d'IL plus loin, c'est peine perdue : les informations disparaissent.

Fujifilm X70 latitude surexposition

Au final, la latitude d'exposition s'étend de -3 à + 2 IL soit une plage de 7 IL, ce qui est très bon pour un capteur APS-C.

Voir aussi :

Mode vidéo

Le X70 de Fujifilm dispose d'une touche dédiée à l'enregistrement vidéo. Située juste à côté du déclencheur photo, elle permet de lancer la captation immédiatement.

formats

Le boîtier enregistre les vidéos dans un fichier .MOV avec une compression H.264 :

– HDTV 1080 à 60 i/s (59,94 i/s exactement), 35 Mbits/s, 8 bits, 4:2:0 (Profil High@4.2, une seule image de référence, pas de prise en charge CABAC). 10 secondes de vidéo font un peu moins de 50 Mo.

– HDTV 1080 à 30 i/s (29,97 i/s exactement), 35 Mbits/s, 8 bits, 4:2:0 (Profil High@4.1, une seule image de référence, pas de prise en charge CABAC).

– HDTV 720 à 60 i/s (59,94 i/s exactement), 18 Mbits/s, 8 bits, 4:2:0 (Profil High@3.2, une seule image de référence, pas de prise en charge CABAC). 10 secondes de vidéo font environ 20 Mo.

– HDTV 720 à 30 i/s (29,97 i/s exactement), 18 Mbits/s, 8 bits, 4:2:0 (Profil High@3.2, une seule image de référence, pas de prise en charge CABAC).

Tous les enregistrements vidéo sont donc à la norme NTSC et il n'est pas possible d'enregistrer à des cadences de 50, 25 et 24 p.

Le temps d'enregistrement maximal est de 30 minutes par session.

Fonctionnalités

En mode ISO Auto, vous ne pouvez pas faire varier l'ouverture ou la cadence d'obturation pendant le filmage. Par contre, il est possible de modifier l'exposition avec le correcteur. En mode ISO classique, vous pouvez intervenir sur l'ouverture du diaphragme manuellement, mais pas sur la cadence.

Il est possible de brancher un micro externe pour une meilleure qualité ou une meilleure directivité du son (mini-jack 2,5 mm). Toutefois, il est regrettable que Fujifilm ait omis de placer une sortie casque qui aurait permis de vérifier la qualité et le niveau sonores.

Enfin, il est possible d'utiliser la simulation de film pour enregistrer avec différents rendus colorimétriques dont le noir & blanc. Les filtres artistiques ne sont pas accessibles en vidéo.

Précision

Les résultats en vidéo sont assez décevants. En 60p, l'image n'est vraiment pas belle et comporte de nombreux artéfacts colorés. C'est vraiment indigne d'un appareil à 800 €. Ce mode est donc à proscrire.

Fujifilm X70 test review mode vidéo HDTV 1080 60p détail

Heureusement, les images s'améliorent notablement lorsque vous passez en mode 25p. Toutefois, le X70 reste assez loin des standards actuels.

Sur les lignes de précision, le X70 s'en sort plutôt bien et la séparation des lignes et même meilleure qu'avec d'autres boîtiers, mais les artéfacts sont encore très nombreux. L'image délivrée par le Panasonic LX100 est plus douce et plus agréable à l'œil.

Fujifilm X70 test review mode vidéo HDTV 1080 25p détail

Panasonic LX100 - 1080 25p extrait

Autofocus et mise au point

En mode 60p, la mise au point continue n'est pas très rapide et l'effet de "pompage" est très perceptible, même en l'absence de sujets en mouvement. En mode 25p, l'effet de pompage semble moins sensible.

Voir aussi :

Verdict

Fujifilm X70 testé et recommandé par Focus Numérique

Au final, que penser du Fujifilm X70 ? Les premiers contacts n'ont pas été complètement satisfaisants, il faut bien l'avouer. Si le boîtier est vraiment bien construit avec son châssis en métal et ses commandes sans jeu, je me suis senti un peu à l'étroit avec ce boîtier. Bague de mise au point est personnalisable mais difficile d'accès, bague de diaph, malaisée à appréhender (même si on se félicite de sa présence), commande vidéo positionnée trop près du correcteur d'exposition, flèche gauche du trèfle de sélection placée trop près de l'écran, touches petites... Bref, les débuts furent délicats entre le X70 et moi.

Avec le temps, certains des défauts ont tendance à s'estomper, d'autres se font au contraire plus présents. Ainsi, l'absence de viseur intégré est un vrai manque. À chaque fois que je prends l'appareil, je le porte "machinalement" à l'œil avant de tendre le bras. L'écran inclinable est également assez imposant et aurait une rotule, bien plus pratique à mon sens. Toutefois, cette première tentative d'écran tactile chez Fujifilm est à saluer.

Les clichés eux, sont excellents. Le capteur APS-C X-Trans II fait encore des merveilles malgré son âge "avancé". La très bonne gestion du bruit électronique permet de grimper jusqu'à 3 200 ISO sans la moindre hésitation. Nous regrettons l'absence de stabilisation mécanique ou optique, qui aurait pu rendre le boîtier encore plus polyvalent et plus à l'aise dans des conditions de lumière difficile. La stabilisation aurait également été un plus pour le mode vidéo. L'optique, équivalente à un 28 mm en 24x36, est de bonne facture, avec un bon piqué dès la pleine ouverture et elle atteint son apogée à f/5,6. Le mode macro à 10 cm donne également de bons résultats.

Côté réactivité, le X70 se situe dans la bonne moyenne. En pleine lumière, le système hybride à corrélation de phase et détection de contraste est prompt. Avec une lumière tamisée, le compact expert est moins à son aise. Notez qu'en mise au point manuelle, la distance de mise au point est conservée. Pas mal pour une utilisation en mode snap.

La vidéo n'est clairement pas le point fort du X70. En mode 60p, l'image est inutilisable et il faudra basculer en 25p pour avoir des images exploitables. L'autofocus continu fonctionne, mais de manière erratique.

Au final, le Fujiflm X70 s'avère un compagnon précieux pour le photographe qui souhaite voyager léger. Si les Ricoh GR et GR II sont plus agréables à utiliser en "bloc-notes", le compact expert de Fujifilm saura séduire avec sa bague de diaph et sa molette de vitesse, ainsi que la bague de mise au point manuelle. Le X70 est également devant ses principaux concurrents sur la qualité d'image avec un très bon combo gestion des hautes sensibilités ISO / optique de qualité. Il reçoit donc un recommandé.

Face à la concurrence

Ricoh Pentax GR APS-C 16 Mpx

Ricoh GR / GR II

Nous n'avons pas testé le Ricoh GR II qui n'est qu'un copier/coller du GR avec une puce Wi-Fi intégrée. Pour le reste, ils sont en tous points équivalents.

Le Ricoh GR II est équipé d'un capteur APS-C de 16 Mpx et d'une focale fixe 28 mm f/2,8. Comme le X70 de Fujifilm, il n'est pas stabilisé, mais lui intègre un flash pop-up.

Le X70 a pour lui un écran LCD inclinable et tactile efficace. Son capteur X-Trans II se révèle plus performant pour la gestion du bruit électronique et rend aussi l'autofocus plus réactif avec son système hybride à corrélation de phase et détection de contraste. La rafale à 8 ips surclasse largement les 4 ips du Ricoh GR II. Vous apprécierez également l'obturation électronique jusqu'à 1/32 000 s pour profiter de l'ouverture f/2,8 en plein soleil.

Panasonic LX100

Rue du Commerce 591,99 €
Amazon 627,90 € Voir l'offre
Digit-photo.com 627,90 € Voir l'offre
Digixo 627,90 € Voir l'offre
Miss Numérique 629,00 € Voir l'offre
Materiel.net 649,00 € Voir l'offre
Villatech 649,00 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 733,35 € Voir l'offre
Top Achat 898,90 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Panasonic LX100

Fin 2014, Panasonic présentait une "petite bombe" photographique : le LX100. Ce compact expert équipé d'un capteur 4/3" de 16 Mpx et d'un zoom optique lumineux 24-75 mm f/1,7-2,8 est également équipé d'un viseur électronique. Il bénéficie d'un autofocus à détection de contraste rapide et d'un mode vidéo 4K. Pas de flash intégré, mais un modèle amovible est livré dans la boîte. Le mode rafale est capable de monter jusqu'à 11 ips. Comme le X70, le LX100 est doté d'une bague de diaphragme et d'une molette pour le temps de pose.

De son côté, le X70 dispose d'un écran LCD inclinable et tactile bien pratique. Le capteur APS-C X-Trans II est un bon cran au-dessus pour la gestion du bruit électronique et la latitude d'exposition.

Voir aussi :

+
  • Déclenchement silencieux
  • Très bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 6 400 ISO
  • Optique de qualité dès la pleine ouverture
  • Écran LCD inclinable et tactile (enfin !)
  • Recharge par micro-USB
  • Assistance pour la mise au point manuelle : focus peaking, zoom et stigmomètre électronique
  • Bonne latitude d'exposition (7 IL)
  • Connexion Wi-Fi pour un partage rapide des clichés sur Internet
  • Focale 28 mm taillée pour le paysage
  • Format 16/9 et carré en plus du 3/2
  • Simulations de films sympathiques
  • Pas de stabilisation optique ou mécanique
  • Bague de mise au point et de diaphragme trop étroite
  • Pas de viseur électronique (ou optique) en standard. Le modèle optique en option est à 199 €.
  • Commandes et touches trop petites et parfois difficiles à manipuler
  • Trèfle de sélection mal placé : la flèche gauche touche l'écran
  • Écran LCD seulement inclinable : il aurait pu être orientable
  • Pas de finition à l'épreuve des intempéries
  • Mode vidéo décevant
  • Luminosité de l'optique assez banale
  • Mode macro à 10 cm seulement
  • La focale 28 mm pourra paraître trop large pour certaines utilisations (portrait)
  • Format RAW (.RAF) propriétaire
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Fujifilm X70
Fnac.com marketplace 645,99 €
Fnac.com marketplace 712,90 € Voir l'offre
Amazon 753,14 € Voir l'offre
Contenus sponsorisés