Fujifilm étoffe sa gamme d'appareils photo Instax avec le Square. Annoncé à la photokina 2016, le square SQ10 est plus qu'un nouveau format d'image (carré, donc) : c'est une nouvelle approche de la photo instantanée. Découverte.

CapteurCMOS 1/4 de pouce 1920 x 1920 px
Optique livrée28,5 mm éq. 24x36 ouverture f/2,4
Stabilisationnon
FlashOui. Intégré. 50 cm à 8m
Écran7,6 cm. 460 000 points
Mise au pointTTL à détection de contraste. 10 cm à l'infini
Modes d'expositionMode P. Double exposition.
Vitesse d'obturation1/29500 s à 1/2 s. Retardateur.
MémoireInterne 50 photos. Carte MicroSD
AlimentationBatterie Li-Ion NP-50. 160 vues. Recharge par port micro USB
Dimensions119 x 47 127 mm
Poids450 g

Premiers déclenchements
En mode auto et manuel

Fujifilm Instax Square SQ10 test prise en main

Le Fujifilm Instax Square SQ10 sera disponible à partir du 19 mai en exclusivité chez colette pendant une semaine, mais la boutique éphémère Instax Store, sise 16 rue Saint-Roch dans le 1er arrondissement de Paris, permet déjà de prendre en main l'appareil photo instantané nouvelle génération.

Du numérique qui change tout ou presque

Les premiers contacts avec le SQ10 sont surprenants : le boîtier est assez compact et finalement plus proche, en format, des Instax Mini que des imposants Wide. On a plus l'impression d'avoir entre les mains une imprimante Instax SP2 élargie pour une bonne préhension et dotée d'un écran. Assez léger (450 g), le Square trouvera assez facilement sa place dans un sac de ville. La finition, correcte, est à l'avenant des autres modèles Mini de la marque.

Un appareil photo pour gaucher

Un simple et courte rotation de "l'objectif" met le SQ10 sous tension et l'appareil est très rapidement prêt à déclencher. Sur la face avant, vous noterez la présence de deux boutons de part et d'autre de l'optique, et ces deux commandes peuvent servir à déclencher ! Bonne nouvelle donc : le SQ10 est conviendra tout aussi bien aux photographes gauchers que droitiers. Quand l'une des touches est associée au déclencheur, l'autre permet de permuter entre différents modes de prise de vue : standard, double exposition et pose longue.

Fujifilm Instax Square film SQ10 test review prise en main

On oublie le viseur optique

Au dos de l'appareil, c'est bien sûr l'écran LCD qui marque : c'est une première sur un Instax. La tentation de porter le SQ10 à l'œil est forte, mais il faudra la refréner et adopter l'attitude smartphone, c'est-à-dire viser à bout de bras.

L'écran est définitivement banal, avec une diagonale de 7,6 cm (3") et une définition de 460 000 points, ce qui est assez faible. La visée manque donc de précision et un peu de fluidité en basse lumière. L'écran indique exactement la zone photographiée, ce qui est très appréciable et beaucoup moins aléatoire que les viseurs optiques des autres Instax. Il est toutefois assez brillant et difficile d'emploi en plein soleil, comme tous les écrans LCD d'appareils photo.

Fujifilm Instax Square film SQ10 test review prise en main

L'écran permet aussi d'effectuer quelques réglages et d'avoir un aperçu en direct. Les différentes options sont modifiables à l'aide d'une interface regroupant les commandes en cercle, autour d'une roue codeuse. Vous pouvez jouer sur le vignetage, 10 filtres créatifs — aux noms tout aussi créatifs d'ailleurs : Cornelius, Marmelade ou Martini... —, ainsi que la correction d'exposition. Le bouton central donne accès aux menus pour régler le flash intégré ou le retardateur. Notez d'ailleurs que pour les selfies, le SQ10 ne dispose pas pour le moment d'un petit miroir à l'avant, pour vérifier le cadrage. Un dispositif, en option, devrait rapidement arriver.

Fujifilm Instax Square film SQ10 test review prise en main

L'écran n'est malheureusement pas tactile, et ne peut donc pas faciliter la navigation ou le choix de la zone de mise au point.

Sur ce point d'ailleurs, les options sont assez limitées : l'autofocus ne fonctionne qu'au centre de l'image entre 1 m et l'infini. Un mode macro permet toutefois de se rapprocher jusqu'à 10 cm du sujet — une excellente nouvelle pour ceux qui souhaitent réaliser des portraits serrés.
La mise au point s'est avérée assez rapide en pleine lumière et un peu plus hésitante en intérieur. Une led d'assistance épaule le SQ10 dans les moments les plus sombres.

Enfin, nous regrettons que Fujifilm n'ait pas profité du SQ10 pour doter son appareil Instax d'un petit zoom optique 3x.

La batterie du SQ10 autorise environ 160 vues. C'est assez faible, mais l'appareil intègre un connecteur USB qui permet de le recharger à l'aide d'une batterie nomade, par exemple.

10 tirages, mais bien plus de photos

Le boîtier fonctionne selon deux modes : Manuel ou Automatique. La première option permet d'enregistrer les photos, comme avec un appareil numérique classique. Les clichés sont stockés soit dans la mémoire interne de l'appareil, soit sur une carte microSD. Le second mode reprend le fonctionnement d'un Instax "classique" avec un tirage immédiat (l'image reste stockée dans l'appareil).

Tout l'intérêt du SQ10 réside bien là : vous avez une totale maîtrise sur l'impression de vos clichés. Adieu donc tirages mal cadrés, surexposées ou accidentels. Vous avez ici la possibilité de recadrer ou retoucher vos images avant l'impression. Il devient facile de passer d'une photo en couleur au mode monochrome, de corriger l'exposition a posteriori ou de zoomer dans un détail (2,4x).

Une fois l'impression "lancée", il faut patienter à peine 10 secondes pour avoir le cliché en main et attendre le développement. On perd donc un peu la magie du tirage unique et fragile, au profit d'une grande souplesse d'emploi.

En voyage ou en soirée, vous aurez donc désormais tout le loisir de photographier ad libitum et de n'imprimer que les clichés essentiels, ou de partager immédiatement un tirage pour le plaisir sans vous démunir d'un moment unique. On appréciera également la souplesse du numérique, avec la double exposition beaucoup trop hasardeuse ou la pose longue.

Format carré idéal ?

Reste la question du format carré. Pour moi (et bien sûr pour Maître David !), c'est sans doute le format idéal, plus simple, et qui n'impose pas de réflexion sur l'orientation hauteur ou paysage. En outre, la surface du format carré (62 x62 mm) est plus importante que celle du Mini (46 x 62 mm), qui peut parfois paraître trop petite. Le Wide (62 x 99 mm) est bien plus imposant, mais le boîtier l'est tout autant. Bref, le Square est un bel équilibre entre le Mini et le Wide, dans un format qui fleure bon le Polaroid. Sachez qu'il est également possible de créer des mosaïques de 4 ou 9 images.

Fujifilm Instax Square film SQ10 test review prise en mainLes 3 formats de photo instantanée chez Fujifilm.

Qualité des images

Pas de surprise : pour la qualité des images, on retrouve la précision et le contraste des impressions obtenues avec le mini labo photo Instax SP-2. En photo instantanée, c'est ce qui se fait de mieux sans le caractère aléatoire — parfois recherché — des films Impossible Project.

Fujifilm Instax Square film SQ10 test review prise en mainDifférents filtres créatifs avec le Fujifilm SQ10 Instax Square.

Prise en main : il faudra faire vite !

La boutique éphémère Instax Store sera ouverte les vendredi 12 et samedi 13 mai de de 11h à 19h au 16 rue Saint-Roch, dans le 1er  arrondissement de Paris. Outre le Square SQ10, vous aurez la possibilité de prendre en main l'intégralité de la gamme Instax et de découvrir les travaux de différents photographes.

Tarifs

Le boîtier sera disponible à 289 € et le pack de 10 films Square sera vendu 10 €. Les films Square se positionnent donc entre les packs de 10 films au format mini (9 € environ) et le pack de 10 films au format Wide (12 € environ).

Fujifilm pack 10 films instax mini
Fnac.com 8,99 €
Amazon 9,59 € Voir l'offre
Fujifilm pack 10 films instax wide
Fnac.com marketplace 9,59 €
Webdistrib 11,79 € Voir l'offre
Digixo 11,90 € Voir l'offre
Amazon 11,99 € Voir l'offre
Fnac.com 11,99 € Voir l'offre
Darty.com 13,99 € Voir l'offre
Boulanger.com 14,99 € Voir l'offre
Boulanger.com 44,97 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Il est souvent plus intéressant d'acheter un lot de 2 packs de 10 films, en Mini ou en Wide, mais pour l'instant, les films Square ne sont pas proposés en lot.

Fujifilm pack 2x10 films instax mini
Fnac.com marketplace 15,38 €
Priceminister 16,44 € Voir l'offre
Amazon 16,90 € Voir l'offre
Fnac.com 16,99 € Voir l'offre
Fujifilm pack 2x10 films instax wide
Fnac.com marketplace 13,19 €
Webdistrib 18,49 € Voir l'offre
Amazon 18,90 € Voir l'offre
Digixo 18,90 € Voir l'offre
Miss Numérique 19,00 € Voir l'offre
Materiel.net 19,90 € Voir l'offre
Top Achat 19,90 € Voir l'offre
Fnac.com 19,99 € Voir l'offre
Boulanger.com 19,99 € Voir l'offre
Conrad 19,99 € Voir l'offre
Villatech 19,99 € Voir l'offre
Darty.com 22,99 € Voir l'offre
Mistergooddeal 22,99 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Voir aussi

+
  • Compacité
  • Possibilité d'enregistrer les images de 5 Mpx dans la mémoire interne ou une carte mémoire microSD
  • Simplicité d'utilisation
  • Un appareil photo pour droitier ET gaucher !
  • Mode macro à 10 cm
  • Une imprimante pour toutes vos photos (transfert via la carte microSD)
  • Pas de miroir intégré pour les selfies / égoportraits
  • Écran LCD non tactile et trop brillant pour une utilisation en plein soleil
  • Pas de zoom optique
  • Mise au point au centre uniquement
En résumé

Si l'émotion du tirage unique disparaît avec l'Instax Square SQ10, le boîtier de Fujifilm apporte un vrai confort et une souplesse inégalée en matière de photo instantanée. Une souplesse qui fait toutefois grincer la glissière du porte-monnaie. On attend donc un Instax "classique" au format carré, qui devrait logiquement arriver une fois le SQ10 bien implanté.

fujifilm-instax-square-sq10-produit
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Fujifilm Instax Square
Digixo 259,00 €
Contenus sponsorisés