CapteurCMOS 1" BSI, 20,2 Mpx (ratio 3:2)
Monture/
Optique livrée24-100 mm (équivalent 24 x 36 mm) f/1,8-2,8. 11 éléments en 9 groupes. Distance de mise au point macro : 5 cm.
Stabilisationoui, optique
Antipoussière/
Viseurnon
Flashoui, pop-up
ÉcranÉcran LCD inclinable tactile (TFT) PureColor II G sRGB de 7,5 cm (3 pouces). Ratio d’aspect 3:2 Environ 1 040 000 points.
Mise au pointAiAF (31 collimateurs, détection de visage ou AF tactile avec sélection et suivi du sujet et des visages), AF 1 collimateur (n'importe quelle position disponible ou fixe au centre)
Modes autofocusVue par vue, Continu, AF/AE Servo, Touch AF. Mise au point manuelle.
Mesures d'expositionÉvaluative (lié à la fonction de cadrage AF avec détection de visages), moyenne à prédominance centrale, mesure spot (centrale ou lié au cadrage AF tactile). Correction d'exposition sur +/-3 IL. Filtre ND 3 IL. Bracketing d'exposition +/-2 IL.
Modes d'expositionP, S, A, M
Vitesse d'obturation250 à 1/2 000 s.
Motorisation8 ips avec le point sur le première image. 5,4 ips en mode suivi AF.
Sensibilité ISO125 à 12 800 ISO extensible à 25 600 ISO
MémoireSD, SDHC, SDXC (compatibilité UHS de classe 1)
Format image photoRAW et JPEG (5 472 x 3 648 px) ; ratio 3/2, 4/3, 16/9, 4/5 et 1/1
Format image vidéoMP4, HDTV 1080 à 60/50/30/25 et 24 ips
AlimentationKit batterie au lithium-ion rechargeable NB-13L (4,5 W/h). Batterie et chargeur fournis. 210 vues annoncées.
ConnexionUSB 2.0 (A/V), Wi-Fi, Micro HDMI,
Dimensions106 x 612 x 42 mm
Poids319 g
LogicielsSuite Canon : DPP, ImageBrowser EX, CameraWindow (Wi-Fi), PhotoStitch, Map Utility
Dans la boîte/

Caractéristiques

Canon poursuit son offensive sur les compacts experts à capteur 1" avec le PowerShot G7 X Mark II, une mise à jour de son premier modèle du genre le PowerShot G7 X sorti fin 2014. Au programme, un nouveau processeur de traitement des données (DIGIC 7) et quelques améliorations ergonomiques.

Canon G7 X mark II

Présentation

La mise à jour du processeur est donc la principale évolution du G7 X Mark II. Le nouveau DIGIC 7, en accélérant le traitement des données, permet d'optimiser le système autofocus et l'enregistrement des images. Le compact grimpe ainsi à 8 ips en mode rafale, contre 6,5 ips sur le G7 X. Attention toutefois : avec le suivi autofocus, la cadence "tombe" à 5,4 ips. Canon promet par ailleurs une amélioration de la qualité des images avec un meilleur traitement du bruit électronique, ce que nous vérifierons lors de nos tests.

Malheureusement, la vidéo ne profite pas de ce gain de puissance de traitement et plafonne toujours en HDTV 1080 à 60/50/30/25 et 24p. Le suivi autofocus est là encore annoncé comme plus rapide, mais la vidéo UHD brille par son absence. Canon assure que le consommateur n'est pas demandeur — à suivre, donc. Notez toutefois que pour les vidéastes et les photographes à la recherche de plus de discrétion, il est désormais possible de déverrouiller le cliquetis de la bague de réglage autour de l'objectif, comme avec le Sony RX10 par exemple. Ainsi, on pourra modifier l'ouverture pendant le filmage dans le plus profond des silences.

Canon G7X Mark 2 test review bague silencieuse

Il est naturellement possible de conserver la progression pas-à-pas, toujours plus pratique en photo.

Stabilisation et styles d'image

Vous retrouverez l'objectif du G7 X, à savoir un zoom équivalent à un 24-100 mm f/1,8-2,8 stabilisé. Nous aurions apprécié une mise à jour de ce côté, puisque cette optique présentant quelques faiblesses en périphérie à 24 mm.

La stabilisation, elle, évolue puisqu'elle prend en compte les informations fournies par un gyrocapteur, ainsi que les mouvements analysés par le capteur. Là encore, Canon promet une nette amélioration des résultats avec un gain de 4 IL que nous ne manquerons pas de vérifier.

Canon G7X Mark 2 double stabilisation

D'autre part nous demandions, lors de notre test du G7 X premier du nom, un rapprochement des interfaces graphiques entre les compacts experts et les reflex. C'est en partie chose faite avec l'introduction des styles d'image qui permettront aux photographes de peaufiner le rendu de leurs images JPEG avec une bien meilleure précision.

Évolutions ergonomiques

Le G7 X Mark II conserve donc la même optique et le même capteur 1" que son prédécesseur, mais le boîtier évolue par petites touches.

Ainsi, une petite poignée fait son apparition et offre une bien meilleure préhension de l'appareil. L'écran LCD se bascule désormais également vers le bas (45°) et apporte plus de souplesse à l'utilisation.

Canon G7X Mark 2 écran orientable

Prix et disponibilité

Le Canon PowerShot G7 X Mark II sera disponible au mois de mai, au tarif conseillé de 690 €.

Notre premier avis

Le G7 X Mark II est une évolution timide du premier modèle, mais les changements sont intéressants et, surtout, Canon semble avoir pris en compte nos remarques, ce qui est appréciable.

La présence de la petite poignée, la possibilité d'orienter l'écran vers le bas, l'apparition des styles d'image, la possibilité de recharge via le port micro-USB reprennent des éléments que nous avions relevés lors de notre test du G7 X.

Toutefois, toutes nos remarques n'ont pas été prises en compte et nous regrettons l'absence d'une finition à l'épreuve des intempéries, la vitesse d'obturation toujours limitée au 1/2 000 s (le filtre ND 3 IL est toujours de la partie), l'autonomie trop faible, l'impasse sur le mode panoramique par balayage (un intervallomètre fait toutefois son apparition) et l'oubli bien volontaire de l'enregistrement UHD, alors que le Sony RX100 Mark IV ou le Panasonic LX100 le proposent.

Test - 15/09/2014
Panasonic LX100
LX100
Priceminister 528,90 €
Fnac.com marketplace 559,99 € Voir l'offre
Digixo 628,00 € Voir l'offre
Amazon 629,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 639,00 € Voir l'offre
Materiel.net 699,00 € Voir l'offre
Top Achat 898,90 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Test - 29/06/2015
Sony RX100 IV
RX100 IV
Amazon 835,90 €
Fnac.com 835,99 € Voir l'offre
Miss Numérique 839,00 € Voir l'offre
Digixo 839,00 € Voir l'offre
Materiel.net 869,00 € Voir l'offre
Darty.com 879,00 € Voir l'offre
Amazon 920,89 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 939,80 € Voir l'offre
Amazon 949,70 € Voir l'offre
Conrad 999,00 € Voir l'offre
Amazon 1146,24 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Toujours par rapport à ces deux boîtiers concurrents, nous déplorons l'absence de viseur électronique. En effet, si cette lacune permettait au G7 X d'être l'un des compacts experts 1" les moins chers de sa génération, le G7 X Mark II voit son tarif augmenter de 100 € alors que l'optique et le capteur sont identiques.

Caractéristiques

Voir aussi :

Prise en main

En bon "Mark II", le nouveau G7 X évolue par petites touches, mais conserve globalement les lignes de son prédécesseur. Il s'agit donc d'un boîtier assez compact dont les dimensions sont relativement proches de la série RX100 de Sony.

Canon G7 X Mark II test review vue de face

On ne peut donc pas dire que le G7 X Mark II tient facilement dans une poche de pantalon, mais il tient dans un petit sac et sait se faire discret. Il est en revanche assez lourd avec un poids légèrement supérieur 300 g sur la balance tout équipé. Cela renforce l'impression de solidité, mais nous trouvons dommage que Canon ne propose pas pour ce tarif un compact expert renforcé plus résistant aux chocs et aux intempéries.

La finition est soignée et, contrairement au GX 7 de 2014, le nouveau compact s'orne d'une petite poignée qui vient faciliter la prise en main. Sur l'avant, vous trouverez une roue crantée autour de l'objectif qui permet d'effectuer quelques réglages. Bonne nouvelle, un levier permet de "décranter" la bague pour une utilisation plus fluide et surtout sans bruit, ce qui peut s'avérer intéressant, notamment en vidéo.

Canon G7 X Mark II test revie vue avec flash

Le dessus du boîtier révèle son appartenance à la catégorie expert. À gauche, vous trouverez le flash pop-up, les deux entrées micro pour la captation sonore en stéréo, le haut-parleur, la touche pour la mise sous tension, le levier pour actionner le zoom électrique ainsi que le déclencheur. Sur la droite, une imposante molette sert pour corriger l'exposition et un barillet positionné au-dessus permet de choisir le mode d'exposition : P, S, A, M, C, vidéo, scène, créative...

Vous trouverez plus de changements au niveau du dos avec l'arrivée d'une nouvelle articulation d'écran qui permet une orientation vers le haut à 180° (pour le mode selfie) et désormais vers le bas à 45°.

Canon G7 X Mark II
Canon G7 X Mark II test review vue écran vers le haut

Côté connectiques, le G7X Mark II dispose enfin d'une prise Micro-USB qui permet à la fois le déchargement des images, mais également le recharge de la batterie. Le compact dispose toujours d'une puce Wi-Fi/NFC pour une connexion facilitée avec des tablettes et des smartphones.

Les évolutions sont donc bien là, mais assez douces. Nous aurions aimé un écran sur rotule pour une orientation plus libre, ainsi que la protection de l'écran et pourquoi pas un viseur électronique intégré comme le propose le G5 X ou le TZ100 de Panasonic.

Antipoussière, stabilisation

Le G7X Mark II arrive avec une nouvelle technologie de stabilisation optique. Rien de nouveau dans la mécanique, mais l'analyse des mouvements et donc de la compensation est nouvelle puisqu'elle fait appel à la fois à un gyrocapteur (technique classique) et à l'analyse des images sur le capteur principal (c'est la nouveauté).

Canon G7X Mark 2 double stabilisation

Sur notre mire de test, le compact expert se comporte bien et le nouveau système permet de gagner 1 IL de plus que le précédent modèle. En tout, il est possible de gagner pratiquement 4 IL avec 8 photos sur 10 nettes au 1/6 s à 100 mm. Voilà une belle performance.

Canon G7X Mark II test review stabilisation optique

Performances

Le nouveau processeur de traitement des données DIGIC 7 permet d'améliorer légèrement les chronos du compact expert. Le gain est surtout important pour l'enregistrement des images en RAW. Pour les autres mesures en studio, le gain se montre marginal. Le G7X Mark II est donc un boîtier agréable à utiliser avec une mise au point rapide dans la plupart des situations lumineuses. Il reste un peu lent au démarrage avec largement plus d'une seconde pour la mise sous tension.


Précision, colorimétrie

Qualité des fichiers JPEG

Lors de nos essais sur notre scène test, nous avons remarqué des effets de granulations sur les images — même dans les plus basses sensibilités ISO — ainsi qu'un moutonnement plus présent que sur le précédent modèle. Nous avons également noté une plus forte accentuation des images JPEG que sur le G7 X premier du nom, ce qui peut expliquer en partie cette granulation plus présente.

Canon G7X Mark II comparaison granulation imagesÀ gauche le Canon G7 X Mark II et à droite le Canon G7 X. On note une granulation plus marquée, mais également une accentuation plus poussée.

Canon G7X Mark II comparaison granulation imagesMême image (125 ISO, f/2,8) avec à gauche le G7 X Mark II et le G7 X à droite.

Même en développant les fichiers bruts, cette granulation reste présente (comme vous pouvez le constater sur la capture d'écran ci-dessous).

Canon G7X Mark II comparaison granulation images
À gauche le JPEG issu de l'appareil et à droite le RAW développé avec Canon DPP4.

Zoom optique

Le G7X Mark II est équipé de la même optique que le précédent modèle à savoir un zoom 24-100 mm f/1,8-2,8. Pour cette partie, nous reprenons donc le test du G7X de Canon.

Canon G7X test review qualité de l'optique*

Ouverture glissante

Comme tous les constructeurs de compacts experts, Canon a travaillé sur le zoom optique du PowerShot G7 X II afin de proposer le meilleur compromis entre la plage focale la plus étendue et une luminosité importante tout en conservant une compacité de bon aloi. Le 24-100 mm dispose d'une ouverture glissante f/1,8-f/2,8 qui se déroule comme suit :

24 mm 28 mm 33 mm 40 mm 58 mm
f/1,8 f/2 f/2,2 f/2,5 f/2,8

Nous avons comparé les ouvertures glissantes des différents compacts experts du marché en équivalent 24x36 afin de normaliser les résultats selon la taille des capteurs. Le G7X Mark II se situe bien avec une ouverture moins glissante que celle du RX100 Mark III tout en restant un bon cran en dessous du LX100.


Comparaison ouvertures / focales compacts experts en équivalent 24x36/ |Create Infographics

Avec des photodiodes d'environ 2,4 µm de côté, la diffraction devrait logiquement apparaître à partir de f/8.

Précision zoom optique 24-100 mm f/1,8-2,8

Grand-angle 24 mm

Résultat global
Nos mesures sur notre mire Imatest au grand-angle montre une optique peu homogène. Si le centre est bon dès f/1,8 — ce qui reste l'essentiel —, la périphérie et surtout les bords de l'image sont vraiment à la traîne et fermer le diaphragme ne change finalement pas grand-chose. Le centre est bon jusqu'à f/5,6 ; au-delà, la diffraction vient brouiller les fins détails.

Canon G7X test review précision au grand-angle à différentes ouvertures

Voilà les résultats sur notre scène de test. Le zone délimitée en jaune représente la partie affichée à 100% ci-dessous.

Canon G7X précision à 24 mm au centre et à différentes ouvertures

En bordure
La périphérie de l'image manque clairement de précision. Même en fermant un peu le diaphragme jusqu'à f/4 ou f/5,6, il n'est pas possible d'améliorer les résultats. Pire, ceux-ci se dégradent à partir de f/4.

Canon G7X précision à 24 mm au bord et à différentes ouvertures

Télé 100 mm

Au centre
À fond de zoom, le centre est également très bon dès la pleine ouverture f/2,8. L'image reste précise jusqu'à f/8. L'optique est un peu plus homogène avec des valeurs très proches au centre comme aux bords dès f/4. La qualité des images diminue ensuite progressivement de f/5,6 à f/11, tout en restant acceptable à jusqu'à f/8.

Canon G7X mesures Imatest à 100 mm et à toutes les ouvertures

Sur notre scène de test, les résultats sont assez conformes à nos mesures à l'aide du logiciel Imatest.

Canon G7X précision à 100 mm au centre et à différentes ouvertures

En bordure
La périphérie des images apparaît de bonne qualité dès la pleine ouverture f/2,8 et nous ne notons pas de baisse de précision à cette ouverture comme l'a mesuré Imatest. L'ensemble est bon jusqu'à f/8, ouverture à partir de laquelle la diffraction vient brouiller les informations.

CanonG7X précision à 100 mm au bord et à différentes ouvertures

Au final, l'optique du G7X se révèle finalement assez classique, avec un bon piqué au centre dès la pleine ouverture et une périphérie en retrait. Elle manque clairement d'homogénéité, mais reste parfaitement adaptée pour la plupart des sujets photographiques, qui sont en général placés au centre de l'image. À 100 mm, l'optique devient nettement plus homogène et la qualité globale est très honnête.

Distorsion

Au grand-angle, les déformations géométriques de l'optique sont bien visibles sur le fichier brut. Elles sont complètement corrigées sur l'image finalisée JPEG. Attention, il faudra donc utiliser des profils de corrections optiques dans votre logiciel de développement de fichiers bruts.

Canon G7X distorsion au grand-ange raw / jpeg comparaisonCanon G7X au grand-angle : fichier brut à gauche et JPEG traité à droite.

Au télé, les distorsions sont à peine visibles.

Canon G7X distorsion au télé raw / jpeg comparaison
Canon G7X au télé : fichier brut à gauche et JPEG traité à droite.

Gestion du bruit électronique

Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui pour un gris neutre 18 % requiert le couple f/5,6 - 1/8 s pour une sensibilité de 200 ISO. Le Canon PowerShot G7X est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité ISO de 200 ISO et une ouverture de f/5,6. Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (CR2).

Les JPEG

Hormis quelques changements d'ordre cosmétique, le Canon G7X Mark II est équipé du même capteur 1" manufacturé par Sony qui équipe déjà le G7 X premier du nom, mais également le FZ1000 de Panasonic. Avec 20,1 Mpx, le côté d'un photosite fait environ 2,4 µm. La plage ISO s'étend de 125 à 12 800 ISO et n'évolue donc pas. La seule réelle nouveauté est la présence d'un nouveau processeur de traitement des données.

Tailles des différents capteurs
Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Malgré la présence d'un nouveau processeur DIGIC 7, le G7 X Mark II délivre une qualité d'image pratiquement identique au G7 X. De 125 à 400 ISO, le bruit est bien maîtrisé. Sur cette plage, le bruit est à peine visible tout comme le lissage dans une visualisation à 100 % sur écran. Les plus fins détails sont dénaturés à partir de 800 ISO, mais le lissage est bien maîtrisé et les images conservent une excellente tenue avec des couleurs bien rendues et une très bonne précision. La granulation est un peu plus visible sur les aplats colorés à 1 600 ISO, mais les images demeurent de très bonne facture à cette sensibilité. À 3 200 ISO, le lissage est déjà plus marqué et la granulation devient plus présente, mais le moutonnement reste fin et plutôt agréable. Vous noterez toutefois une perte de dynamique assez visible, notamment dans les zones sombres. Les deux valeurs supérieures (6 400 et 12 800 ISO) sont plus problématiques, avec un lissage très appuyé ayant pour conséquence la perte visible de détails et l’affadissement des couleurs.

Comparaison à tirage équivalent

Nous avons choisi de confronter le G7 X Mark II à quelques boîtiers référents actuels, tels le Sony RX100 Mark IV (1" à 20 Mpx), le Panasonic LX100 (4/3", 12 Mpx) et naturellement le Canon G7 X.

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 1 600 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Le bruit électronique est bien traité par les capteurs 1" de 20 Mpx et les différences entre les 3 boitiers sont finalement assez minces à 1 600 ISO. Le LX100 est en léger retrait avec sa définition moindre.

Canon G7X Mark II - 1 600 ISOCanon G7X - 1 600 ISO
Sony RX100 IV - 1 600 ISOPanasonic LX100 - 1 600 ISO

Verdict

Canon G7 X mark II

Au final, le G7 X Mark II s'avère un bon boîtier expert de poche, mais les innovations apportées par cette version 2 peinent à séduire et nous restons quelque peu déçus par la qualité des images. En effet, malgré la présence d'un nouveau processeur de traitement des données, les images délivrées par le G7 X Mark II ne sont pas vraiment meilleures que celles capturées à l'aide du précédent modèle. Pire, nous avons noté une granulation plus marquée dès les plus basses sensibilités ISO. Cela est sans doute en partie dû à une accentuation des images JPEG un peu trop poussée, mais même les images brutes sont touchées par ce phénomène. Concernant la gestion du bruit électronique, nous n'avons pas noté de réel changement par rapport à la précédente version. Le bruit électronique est bien géré jusqu'à 1 600 ISO et vous pourrez grimper jusqu'à 3 200 ISO en évitant les sensibilités supérieures.

Le zoom optique reste intéressant et lumineux, mais conserve les mêmes faiblesses, notamment en ce qui concerne son manque d'homogénéité ; le centre de l'image est bon, mais la périphérie est en retrait. La stabilisation optique s'améliore avec la double détection de mouvement. Désormais, il est possible de gagner jusqu'à 4IL, ce qui est relativement impressionant.

Côté réactivité, la présence du nouveau processeur ne change pas grand chose au niveau de la mise sous tension. Dommage, car c'était l'un des points noirs du modèle. Le temps de mise au point reste pratiquement équivalent. Le **** G7 X Mark II est donc rapide dans la plupart des situations lumineuses. Un bon point.

La vidéo reste malheureusement en HDTV 1 080p, le format UHD n'étant toujours pas au programme. Le G7 X Mark II dispose d'un mode M qui permet de jouer avec l'ouverture, la cadence et la sensibilité ISO. Notez que la bague autour de l'objectif est désormais débrayable, il est donc possible d'opérer des changements dans les options sans le moindre bruit. Dans tous les cas, en l'absence d'entrée micro et de sortie casque, le G7 X Mark II ne se destine pas à la production vidéo à un niveau expert.

+
  • Bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 1 600 ISO
  • Stabilisation optique performante
  • Objectif 24-100 mm lumineux f/1,8-2,8
  • Bonne réactivité générale
  • Filtre ND intégré (3 IL)
  • Connexion Wi-Fi et NFC
  • Styles d'image comme sur les reflex
  • Bague de réglage autour de l'objectif réglable et débrayable
  • Déclenchement silencieux
  • Recharge pas USB (enfin !)
  • Ecran tactile orientable vers le haut et vers le bas
  • Flash intégré pop-up
  • Accentuation des images JPEG trop poussée qui fait ressortir le grain
  • Pas de viseur électronique intégré
  • Pas de finitions contre les intempéries
  • Objectif peu homogène, notamment au grand-angle
  • Toujours pas de mode panoramique par balayage
  • Pas de griffe porte accessoire
  • Autonomie de la batterie un peu faible
  • Vitesse d'obturation limitée au 1/2 000 s
  • Pas de vidéo UHD
  • Format RAW propriétaire (CR2)
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Canon G7X Mark II
Priceminister 539,00 €
Fnac.com marketplace 573,99 € Voir l'offre
Amazon 589,90 € Voir l'offre
Fnac.com 617,50 € Voir l'offre
Digixo 618,00 € Voir l'offre
Materiel.net 629,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 629,00 € Voir l'offre
Amazon 641,25 € Voir l'offre
Darty.com 649,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 649,00 € Voir l'offre
Mistergooddeal 649,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres