Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Annoncée en grande pompe à l'IBC 2017, la Venice de Sony est le nouveau fleuron de la gamme CineAlta et vient bousculer le marché avec une ouverture d'esprit qui fait du bien. En exclusivité, nous vous proposons le test de cette caméra en marge du festival de Cannes.

sony venice test review

Nous avons assisté au cours de ces derniers mois à l'arrivée de plusieurs modèles de caméras de cinéma numériques de quatrième génération. Un petit historique s'impose donc au sujet des trois générations précédentes afin de positionner la Venice.

La première génération a apporté la cadence 24p aux caméras HD (Sony F900 et Panasonic VariCam) au début des années 2000, qui capturaient jusque-là en 50i ou 25p. La deuxième génération a ensuite apporté une taille de monocapteur Super35 mm (Panavision Genesis et Sony F35) proche de la pellicule film, ainsi que la courbe Log pour une meilleure dynamique à l'enregistrement, alors que la plupart des caméras broadcasts étaient en 2/3” et enregistraient en Rec709. Enfin, la troisième génération a vu naître la définition 4K et l'enregistrement RAW (Red One, Arri D21, Alexa, Sony F65…). La quatrième génération, que la presse a tendance à limiter au grand capteur 24x36, offre en réalité bien plus d'éléments.

Il vous reste du test à lire
Jean-Charles Fouché
Jean-Charles Fouché

Formateur chargé de professionnaliser les équipes techniques en France et à l'étranger, il a passé près de vingt ans à traverser les frontières avec sa caméra et son banc de montage. Ses publications 

Les prix
Sony VENICE
Il n'y a actuellement aucune offre.