Pour avoir fait un documentaire de 6 minutes sur le sujet, les auteurs ont remporté un prix au World Press Photo 2015, catégorie multimédia. Aujourd'hui, Carlos Spottorno et Guillermo Abril publient chez Gallimard La Fissure, un long roman graphique fait de plus de 650 images dépeignant une Europe confrontée à ses vieux démons nationalistes, qui l'empêchent de faire face sereinement à une crise migratoire sans précédent. Découverte d'un format approche d'un sujet difficile et va bien au-delà des images vues à la télévision.

Les photos ne sont rien. Ce n'est pas le sujet de La Fissure, écrit et mis en images par deux journalistes espagnols et publié chez Gallimard Bande Dessinée. Non, le vrai sujet, celui qui ne fait pas rire du tout, qui nous interroge et qui témoigne des changements d'équilibres du monde, c'est l'Europe face aux réfugiés, d'où qu'ils viennent. Pourtant ce livre, cette BD, ce roman graphico-photo ou photo-graphique raconte une histoire vraie, une histoire qui se déroule sous nos yeux...

La_Fissure_p14_15_Page_1
La_Fissure_p14_15_Page_2

Les deux journalistes espagnols Carlos Sporttorno (photographe) et Guillermo Abril (rédacteur) travaillent ensemble au El País Setimanal. La guerre en Syrie, la pauvreté ou l'oppression en Afrique font que le nombre des migrants toquant aux frontières de l'Europe effraie les populations locales. Certains États européens, comme la Hongrie, la Pologne, mais aussi à moindre échelle le Royaume-Uni, se crispent derrière des nationalismes et ferment leurs frontières avec plus ou moins de fermeté. Les fils barbelés, les armes lourdes des policiers, les naufrages en mer, les camps de réfugiés font partie des images par lesquelles la presse évoque ce sujet...

Il vous reste de l'article à lire
Nadia Ali Belhadj
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications