Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Mois de la photo Off - On sait que l'exploration urbaine a le vent en poupe et que les photographes amateurs ou professionnels sont friands de lieux dévastés et abandonnés. On sait également que tout lieu déjà visité est comme profané et n'est donc plus "digne d'intérêt". Pourtant il suffit de regarder le travail de Thomas Jorion pour redécouvrir d'un œil neuf ces ruines qu'on penserait pourtant avoir vues cent fois. Réalisées à la chambre 4x5 en lumière naturelle, les photographies de ce Silencio s'exposent dans un livre de taille imposante, révélant l'écrasante magnificence de ces bâtiments qui un jour firent la fierté de ceux qui les érigèrent.

Thomas Jorion, Silencio, éditions de La Martinière, couverture

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.