Lectures, Steve McCurry aux éditions Phaidon

On ne présente plus le photographe américain Steve McCurry, œil incontournable de l’agence Magnum. Depuis 1979, il fait état d’un grand nombre de conflits internationaux, des camps de réfugiés aux catastrophes naturelles, des chantiers navals aux moussons, rapportant de ses voyages des images vibrantes. Steve McCurry préfère se concentrer sur la nature humaine, laissant les images "de guerre" à proprement parler à d’autres photojournalistes.

Rome, Italy © Steve McCurry

En 1985, il voit sa carrière lancée par son cliché emblématique Afghan Girl, pris en 1984 et publié en juin 1985 en couverture du National Geographic, portrait d’une jeune réfugiée afghane aux yeux verts, au regard intense et si pénétrant qu’il deviendra le symbole du conflit au Moyen-Orient. Depuis lors, ce géant de la photographie n’a eu de cesse de fixer sur la pellicule des images étonnantes qui témoignent de notre époque.

Quel lien réunit un homme lisant dans une mosquée en Turquie, un enfant à plat ventre lisant sur un trottoir, un homme assis dans une Fiat 500 ? Tous lisent. Lectures, le dernier ouvrage de Steve McCurry paru chez Phaidon cet automne, n'est pas sans rappeler le projet photographique On Reading d’André Kertész, qui photographia pendant une cinquantaine d’années la relation des gens avec la lecture. Ceci n’est pas une coïncidence, mais un hommage à ce grand maître de la photographie, pionnier de la photographie de rue.

Rangoon, Burma © Steve McCurry

Les sujets pris à la dérobée par Steve McCurry sont happés par ce royaume qu’est la lecture. Un royaume qui rassemble les êtres d’un bout à l’autre de notre planète. La lecture en solitaire, la lecture contre un éléphant… Ces photos prises pendant 40 ans à parcourir le globe d’un bout à l’autre nous invitent à entrer dans ces petites tranches de vie intimes et personnelles. Un bref moment hors du temps, hors du chaos pour certains. Quand les gens lisent, la réalité disparaît pour un instant. Si Steve McCurry n’a aucune idée de l’histoire que lit la personne photographiée, il parvient, grâce à son objectif, à nous raconter une histoire éphémère à chaque fois, parfois émouvante, souvent surprenante et amusante.

Lectures, Steve McCurry, éditions Phaidon

Pour la préface, rien de tel qu’un écrivain voyageur comme Paul Theroux pour faire l’apologie de cet acte intemporel et intime qu’est la lecture. L’écrivain met en relief les visages au regard lumineux et joyeux des lecteurs saisis par l’objectif de Steve McCurry.

Lectures, Steve McCurry, éditions Phaidon

Servi par un format à l’italienne, avec une couverture toilée, l’ouvrage laisse la part belle aux photographies. Il exprime une fois de plus, après Inde, la combinaison de regards que porte Steve McCurry sur ses contemporains. Ses images révèlent son engagement perpétuel à saisir des moments inattendus. Des poèmes visuels qui confortent l’idée que l’écrit est d’une puissance universelle.
Lectures, Steve McCurry, éditions PhaidonLectures

Steve McCurry
Phaidon

Novembre 2016

Relié, 144 pages, 65 illustrations couleur

ISBN-13 : 9780714872575

49,95 €

Présentation et commande sur le site de l'éditeur

Noël 2016 : notre sélection de livres photo

Contenus sponsorisés