C’est un livre dont la lecture donne un peu le tournis, le reflet d’un projet artistique hors-norme qui réunit un nombre impressionnant de pays, de lieux et de visages. Crédit photo ouverture : JR-ART.net @insideoutproject

En 2011, le street artist aux lunettes noires JR reçoit le prix TED (pour Technology, Entertainment and Design) doté de 100 000 $. À cette occasion, il fait un vœu : “Créer un projet participatif à grande échelle dans lequel des messages personnels prendraient la forme d’œuvre d’art, à savoir des posters affichés dans la rue.”

Inspiré par sa propre pratique d’affichage sauvage, le projet Inside Out est né. Il s’agit de “rendre visibles ceux que personne ne voit et donner une voix à ceux que personne n’entend”, comme le rappelle en introduction Chris Anderson, l’administrateur de l’organisme nord-américain TED. “Des communautés tout entières se sentent légitimées parce que leur beauté est représentée à grande échelle”.

Depuis le lancement du projet en mars 2011, JR a envoyé plus de 300 000 affiches dans plus de 140 pays. On retrouve à chaque fois des centaines de visages en noir et blanc, devenus un peu la signature du street artist. Cadrés serrés et imprimés en grand format, ils illustrent toute la diversité de l’humanité. Les lieux sont particulièrement emblématiques (du fronton de l’Assemblée nationale au pôle Nord), parfois inconnus ou incongrus.

Inside Out prend possession de l’espace public sans restrictions. Façades, toitures, panneaux publicitaires, carcasses de poids lourds, coques de navires, tipis, containers, pirogues, souterrains, falaises, musées, bidonvilles, escaliers, réservoirs d’eau… : tout est bon pour faire cimaise !

L’ouvrage ne manque pas d’images fortes. Parmi elles, on retiendra celle de ces jeunes moines bouddhistes en sari orange devant un mur de portraits ou encore celle de ce jeune colleur d’affiches à Soweto. Il y a aussi les sourires des anciens ouvriers de l’usine de Boulogne-Billancourt et encore les regards des victimes de l’attentat de Charlie Hebdo qui se mêlent à une foule de manifestants.

Couv JR INSIDE OUT


En complément des photos, l'ouvrage décline sur plusieurs pages la liste alphabétique des projets classés par ville. Sont également précisées les thématiques pour lesquelles les populations se sont mobilisées. À Grenoble, il s’agit de la mémoire des camps de concentration à travers les images des survivants. À Khartoum, des portraits d’enfants à l'orphelinat. À New Delhi, la sensibilisation à la pollution de l’air. À São Paulo, le soutien aux réfugiés du tremblement de terre en Haïti. Des revendications éclectiques, mais qui à chaque fois révèlent la force de la mobilisation collective, la puissance d’un simple regard ou d’un sourire. Ce livre est réjouissant tant il parvient à transmettre toute l’énergie de ces milliers d’artistes et modèles anonymes.

JR Inside out
Éditions Actes Sud
256 pages
300 illustrations
49 €

Actes Sud Inside Out
inside-out
Fnac.com 49,00 €
Rue du commerce (market place) 49,00 € Voir l'offre

Voir aussi…

Le site Internet du projet Inside Out