Parcourir le dernier livre de Robert Delpire est une expérience émouvante. Ce recueil de textes et de photographies est sorti quelques mois avant son décès, le 26 septembre 2017. Revisiter ce volume aujourd’hui permet de mesurer l’importance de sa contribution à la diffusion de l’art de la photographie. Tout amoureux de l’image fixe a eu un jour ou l’autre l’occasion d’apprécier l’une des productions estampillées Delpire. Sa propension à repérer et soutenir des talents se résume par la photo de couverture, un gros plan de son œil, capté par sa compagne Sarah Moon en 2016.

Anonyme.

Né en 1926, Robert Delpire dédia sa vie aux images. Il fit de sa passion un métier, ou plutôt des métiers. Surtout connu pour son rôle d'éditeur des plus grands noms de la photographie à travers la maison d’édition homonyme créée en 1950, il fut aussi commissaire d’exposition, producteur et directeur d’une agence de publicité.

S’il est difficile de résumer sa vie professionnelle en quelques lignes, on peut en livrer certains faits marquants. En 1958, il publia l’ouvrage Les Américains de l’artiste d’origine suisse Robert Frank, un regard sans concessions sur l’Amérique qui faisait écho au fameux roman de Jack Kerouac, Sur la route. Outre son activité d’édition, Robert Delpire produisit quelques films de William Klein. En 1982, à la demande de Jack Lang, il créa le Centre national de la photographie à Paris, hébergé d’abord au Palais de Tokyo, puis à l’hôtel Salomon de Rothschild. Avec Photo Poche, l’éditeur créa la première collection de livres de poche consacrée à la photographie – elle compte aujourd’hui plus de 150 titres et plus de 500 000 exemplaires vendus.

Fêtes des loges. ©Robert Delpire/Archives personnelles.

C’est le dialogue qui s’instaure entre les mots de l’éditeur et la centaine d’images en noir et blanc qui constitue tout l’intérêt de cet ouvrage, dont la partie centrale est consacrée aux artistes. Dans le chapitre intitulé Le talent m’éblouit, qui réunit l’ensemble de ses témoignages, il est très souvent question d’amitié, voire de fraternité en ce qui concerne Henri Cartier-Bresson et Josef Koudelka. Deux photos dédicacées de la main de Cartier-Bresson manifestent ainsi la reconnaissance du photographe à son “ami Bob”.

Jonquières, France, 1985. ©André Martin ©Yan Martin/MyPhototek.

À propos de la spécificité d’un artiste, de ce qui le distingue de l’artisan, l’éditeur a cette jolie formule : “L’artiste est celui qui a le ‘je’ encombrant. Encombrant au point qu’il ne peut s’en séparer.” Voici, par exemple, ce qu’écrit Delpire sur Robert Frank : “Cet immigrant fiévreux qui avait passé deux ans sur les routes des États-Unis, de l’est à l’ouest, a tout bousculé et tout remis en question. Son œuvre n’est pas un discours, c’est un cri.” Dans ses photographies, Robert Frank n’hésite pas à montrer ses personnages de dos ou à bousculer le cadre, telle cette fameuse image de la voiture au bord de la route, dont on ne voit que la moitié du capot. Des images du débarquement par Robert Capa jusqu’aux tirages d’artistes contemporains tels Michel Vanden Eeckhoudt ou Michael Ackerman, c’est toute l’histoire de la photographie qui défile devant nos yeux.

DELPIRE - C est de voir qu il s agit


Finalement, ce qui frappe le plus à la lecture de ces 240 pages, c’est l’éclectisme qui animait son auteur, sa grande curiosité. Pour s’en convaincre, il suffit de noter l’enchaînement des univers qui nous fait passer de la noirceur d’un Joel-Peter Witkin à la poésie toute de mélancolie de Sarah Moon.
Un éclectisme qui ne se limite pas à l’image fixe, mais qui l’amène à soutenir les dessins d’André François ou les toiles de Jacques Monory. Celui qui commença par des études de médecine avant de se passionner pour l’édition n’aimait rien tant que les chemins de traverse. Ce livre en forme de dernier hommage en constitue une belle preuve.

Robert Delpire, C’est de voir qu’il s’agit
Édition Delpire
240 pages
34 €

delpire
Amazon 34,00 €
Mathieu Oui
Mathieu Oui

Journaliste indépendant et photographe, Mathieu Oui écrit sur les arts visuels et la jeune création pour différents titres de la presse magazine. Ses publications