C'est une somme que nous donne à voir l'éditeur allemand Taschen : plus de 250 pages en grand format, une couverture cartonnée, une jaquette, une postface rédigée en trois langues. À l'intérieur : 140 images d'un pays mythique, l'Afghanistan, qui s'expose sous l'œil de Steve McCurry, photographe américain qui en a fait son jardin.

Couverture du livre de photo Afghanistan de Steve McCurry

Pays mythique, car l'Afghanistan se situe en cœur de l'Asie centrale, coincé entre des terres si différentes que l'Iran à l'ouest, le Pakistan au sud, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan et le Turkménistan au nord et jusqu'à une minuscule frontière avec la Chine plein est. Il reste un carrefour essentiel de route de la soie. Aujourd'hui, c'est en plus un pays en guerre qui, dit-on, ne s'est jamais laissé envahir ni maîtrisé par une force étrangère... depuis Alexandre le Grand. Le pays est mythique : comme l'est une de ses figures politiques centrales aussi de notre histoire contemporaine : le lion du Pandjchir, autrement dit Massoud. Rappelons qu'il parvint à tenir en respect l'armée russe dans les années 1980 et semblait réussir à faire de même face aux taliban jusqu'à son assassinat en 2001, à quelques jours des attentats du 11 septembre. Donc oui, pour ces paysages arides, grandioses, pour cette résistance à l'envahisseur, pour l'épopée des Cavaliers, signée Joseph Kessel, écrite en 1966, le pays intrigue et attire l'Occidental voyageur.

© Steve McCurryKaboul, 2003.

Il vous reste de l'article à lire
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications 

Contenus sponsorisés