Pas un seul autoportrait dans Autoportrait. Bernard Descamps a fait sien le point de vue du photographe américain Richard Avedon qui disait (en très gros) que dans un portrait, il y a beaucoup plus du photographe que du sujet en question. La citation "Un portrait n'est pas une ressemblance", d'Avedon toujours, ouvre le livre. Voyage au cœur d'une introspection dans le regard des autres.

En fait, il aura fallu que le numérique s'impose pour que le photographe de l'agence VU porte un autre regard sur près de quarante ans de vie professionnelle. En effet, il y a deux ans, l'agence lui rend quatorze cartons de photographies de vingt kilogrammes chacun. Ce sont toutes ses archives, son fonds qu'il voit là entassé. Ce même fonds qui avant, à l'heure de l'analogique, était exploité commercialement par l'agence. Numérisation aidant, elle n'en a plus que faire.

Photo Bernard DescampsNestor Penzi, artiste-peintre, Bangui, Centrafrique, 1996.

Il vous reste de l'article à lire
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications 

Contenus sponsorisés