Canon vient d'annoncer le lancement de deux caméscopes professionnels de poing : le XF305 et le XF300 basés sur un nouveau codec Mpeg-2.

Alors que la plupart des constructeurs n'entendent plus que les sirènes du MPeg-4 pour faire de la HD, Canon conserve l'ancien codec MPeg-2 sur ses deux nouveaux caméscopes de poing : les XF305 et XF300. A priori, la marque a préféré miser sur des valeurs techniques éprouvées que sur des arguments marketing dernier cri.

Canon XF300 caméscope pro sur cartes

Un échantillonnage 4:2:2

Basés sur le format d'enregistrement MXF, ils filment en Full HD sur la base d'un codec MPeg-2 échantillonné en 4:2:2 contre 4:2:0 sur la plupart des modèles concurrents. La luminance et la chrominance sont en effet mieux traitées en 4:2:2 car la résolution couleur est identique en horizontal et en vertical ce qui permet un travail plus efficace en post-production pour l'application de filtres colorimétrique (comme l'étalonnage) ou les effets visuels.

Une optique grand -angle

Les XF300/305 sont équipés d'un objectif Canon HD de série L d'une focale grand-angle de 29,3 mm en 24x36, d'une ouverture maximale (f/1,6) et d'un zoom optique 18x ce qui offre une certaine polyvalence en tournage. L'objectif possède une bague de zoom et de mise au point avec une butée de limitation de course. Une bague d'iris indépendante permet également le contrôle de l'ouverture, tandis que deux touches à bascule assurent un contrôle manuel du zoom. L'image est ensuite traitée par trois capteurs CMOS 1/3 de pouce et par un processeur DIGIC DV III.

L'enregistrement sur Compact Flash

Côté stockage, les vidéos Full HD MPeg-2 sont enregistrées sous forme de fichiers MXF (Material eXchange Format) sur carte mémoire Compact Flash insérée dans l'un des deux logements disponibles, avec un débit de transfert de données allant jusqu'à 50 Mbps. Celle qui n'est pas en cours d'utilisation peut être remplacée alors que l'enregistrement est en cours sur l'autre. Les deux caméscopes proposent en effet également une fonction d'enregistrement relais qui permet de continuer à enregistrer sur une seconde carte dès que la première est pleine.

Large écran LCD

Pour la prise de vues, les XF305 et XF300 reprennent une ergonomie déjà éprouvée depuis quelques années sur les caméscopes de poing professionnels. On trouve un viseur électronique de 1,55 million de points et un écran LCD orientable monté sur l'avant. Avec une diagonale de 10,1 cm (4 pouces) et une résolution de 1,23 million de pixels, cet écran LCD est un des plus grands du marché.

L'enregistrement audio s'effectue au format PCM linéaire 16 bits à 48 kHz. Un micro stéréo est intégré et deux entrées XLR permettent de brancher un micro externe ou un périphérique audio. Le XF305 se distingue du XF300 par sa sortie HD-SDI, une entrée GENLOCK et une entrée/sortie Timecode.

Au regard de ces caractéristiques, on ne peut que se réjouir du choix de Canon. Le MPeg-2 offre une grande souplesse au montage alors que l'AVCHD met à rude épreuve les ordinateurs les plus récents, ne serait-ce que pour lire un clip. Le format MXF est totalement assimilé par les solutions de montage et un échantillonnage 4:2:2 fait monter d'un cran la qualité du travail en post-production. Enfin, la carte Compact Flash dont la capacité grimpe aujourd'hui à 64 Go est compatible avec tous les lecteurs multimédias et n'a rien à envier à une carte SD, une P2 ou une SxS.

Le XF300 est positionné au prix de 7000 euros ttc et le XF305 à 8129 euros ttc. Ils pourraient séduire de nombreux professionnels. Reste à voir ce qu'ils valent vraiment sur le terrain.



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation